Golf

Gran Canaria Open : Roussel co-leader d’une première journée aux conditions très favorables

Après une étape dans le froid glacial autrichien la semaine dernière qui a vu la victoire de l’Américain John Catlin, le Tour européen fait étape sur les îles Canaries, sous un très beau soleil et des conditions parfaites pour jouer au golf. Retour sur une première journée où les cartes furent particulièrement basses mais où aucun des participants n’est arrivé à faire de différence notable.

Les hommes en forme en tête

Habitués à jouer les premiers rôles lors des derniers évènements du Tour européen, les quatre joueurs en tête au terme de la première journée sont des golfeurs que l’on retrouve depuis plusieurs semaines en haut du leaderboard.

Joachim Hansen et Joost Luiten avaient d’abord montré la voie avec des cartes de 63 ce matin, le second marquant certainement l’un des plus beaux coups de la journée avec un exceptionnel trou en un au trou numéro 15 pour conclure par un birdie en fin de parcours.

Dans l’après-midi, ce sont deux autres joueurs qui ont fait la différence sur leur fin de parcours, Maximilian Kieffer qui s’offre une carte magnifique de 63 grâce à neuf birdies contre un double-bogey qu’il aurait pu s’éviter avec un coup dans l’eau au 8.

De son côté, le Français Robin Roussel, parti du trou numéro 10, s’est offert un magnifique 63 après son bogey concédé pour son premier trou au 10. Le reste sera une partition jouée de main de maître et conclue d’un magnifique putt au 9 pour rester parmi les co-leaders de la journée aux Canaries.

Cabrera-Bello, Schwab et Lorenzo-Vera mènent un peloton de chasse fourni

Derrière les quatre leaders, la meute est bien fournie avec pas moins de 53 joueurs à quatre coups ou moins de la tête. Parmi eux, on retrouve des grands noms du circuit parmi lesquels le local Rafael Cabrera-Bello à -5 ou encore l’Autrichien Matthias Schwab. On retrouve également à -3 le vainqueur de la semaine dernière, John Catlin, qui a vécu une journée compliquée aujourd’hui mais qui reste encore dans le coup pour accrocher le bon wagon.

Une journée compliquée pour Otaegui, Cockerill ou encore Kitayama

Parmi ceux qui n’ont clairement pas réussi leur journée, on pourra citer le Suédois Lagergren décidément en manque de confiance en ce début d’année. Le Tricolore Benjamin Hébert auteur d’une carte à deux coups au-dessus du par devra réaliser une performance de haut vol ce vendredi si il souhaite revenir dans les clous d’un cut qui pourrait se situer autour de -3 ou -4.

Sur un magnifique parcours qui accueille pour la première fois le Tour européen, les cartes furent très basses ce jeudi sur des greens pourtant plutôt fermes. Rendez-vous dès demain pour la suite de ce premier tour et le verdict du cut qui pourrait déjà réserver de nombreuses surprises. 

 

Crédit image en une : Guo Xheng / Xinhua

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire