J-2 Focus on the MVP : Teemu Pukki !

Chaque lundi nous vous proposons une petite analyse de la performance du MVP du week-end de Premier League. C’est vous qui le choisissez dans un sondage sur Twitter. Celui-ci a d’ailleurs récolté 355 votes ! Merci beaucoup ! Cette 2ème journée du championnat anglais a été marquée par le scénario de ce magnifique match nul entre Manchester City et Tottenham mais aussi par la deuxième victoire d’Arsenal et de Liverpool. C’est deux clubs comptent 6 points chacune ! Et le MVP est… Teemu Pukki !

 

Mais qui est-il ?

Teemu Pukki est né le 9 mars 1990 dans une petite ville finlandaise de 50 000 habitants. Elle s’appelle Kotka et pour faire un petit peu d’histoire, cela veut dire « aigle » en finnois. C’est d’ailleurs dans cette ville que l’attaquant de Norwich va débuter sa carrière professionnelle il y a 13 ans. Après de belles performances il s’engage à l’âge de 18 ans au FC Séville. Le club andalou voit en lui un futur grand numéro 9 vu son talent et son gabarit. Pour faire très court, Manuel Jimenez, coach espagnol de Séville à ce moment-là, ne trouve pas d’autres solutions que de le faire jouer en équipe réserve.

C’est le début de deux longues années très compliquées pour Pukki qui ne va disputer que 18 rencontres dont une apparition avec le club andalou en deux saisons. La délocalisation lui a fait très mal et faire deux saisons en Finlande avant d’aller dans un club aussi prestigieux que le FC Séville était peut-être trop juste. A la recherche de sensation, de temps de jeu mais surtout du fond des filets, Teemu Pukki s’engage avec le HJK Helsinki. En une saison il remporte le championnat et signe une très belle performance individuelle avec 18 buts en 34 rencontres. Le finlandais se relève et montre que le petit aigle peut devenir un véritable tueur face au but.

Ci-suit deux saisons à Schalke plus compliquées. Effectivement, les performances de Raul mais aussi d’Huntelaar lui font vite comprendre qu’il n’aura pas sa place dans le club allemand. L’attaquant va entrer dans une période difficile avec un échec au Celtic et un prêt dans le club danois Brondy. Il retrouve le sourire entre 2015 et 2018 dans ce club. La concurrence y est moindre tout comme le niveau du championnat. C’est peut-être un bilan très prématuré au vu des performances qu’il fait ces derniers temps, mais ce joueur réussit seulement dans les championnats que l’on pourrait appeler « secondaires ». Mais il faut nuancer le propos. En effet, il est en trois journées sur le toit de la Premier League…

 

crédit : The Telegraph

Un véritable canari !

5, c’est le nombre de buts qu’a inscrit le numéro 22 des Canaries en Premier League cette saison. Et rien de tout cela n’est anodin. Le Finlandais vient juste confirmer une saison 2018/2019 totalement folle. Arrivé libre le 1er juillet 2018 en Angleterre, Teemu Pukki a tout simplement marqué la Championship et dans tous les sens du terme. En seconde ligue anglaise, c’est 29 buts et 10 passes décisives en 43 matchs. C’est dire l’impact qu’il a eu pour son équipe. Les Canaries ont remporté le titre d’ailleurs. Le Finlandais a terminé meilleur buteur en ayant loupé 3 petits matchs… une régularité exemplaire !

Cette saison, il n’a pas tardé pour ouvrir son compteur. Son triplé le week-end dernier vient confirmer une bonne première à Anfield. Evidemment, je pointe ici sa performance individuelle car les Canaries ont sombré face aux Reds. A Newcastle il a tout simplement été sanglant. Sur cette première journée, si on regarde plus longuement ses statistiques, Pukki c’est 100% de passes réussies, 100% de tacles réussis, 6 tirs cadrés sur ses 7 tirs tentés, 3 récupérations et évidemment ce magnifique triplé. Farke compte sur son buteur pour porter Norwich vers le maintien. Pour le moment tout se passe bien ! Après Liverpool et Newcastle, Chelsea n’a rien pu faire face à Teemu Pukki. L’attaquant a signé une première mi-temps de classe mondiale avec une passe décisive et un but. C’est la crème de la crème malgré la défaite !

Pour la petite touche d’humour, les amateurs français du plus beau championnat du monde retrouvent Pukki dans une chance signée Aya Nakamura : « Ferma la porte y’a la Pukki dans le SAS ! ». On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau volet de Focus on the MVP !

A propos de l'auteur

corner for LFC...

Poster un commentaire

diam luctus elit. accumsan venenatis dictum Donec et, Curabitur commodo vel,