Jeux olympiques

Jeux paralympiques d’hiver : Brian McKeever égale le record de tous les temps

Brian McKeever

Le skieur nordique canadien Brian McKeever a insisté sur le fait que Pékin serait ses derniers Jeux paralympiques d'hiver, malgré une 16e médaille d'or historique.

L'homme de 42 ans a égalé le record de l'Allemand Gerd Schoenfelder en tant qu'athlète paralympique masculin le plus décoré de tous les temps en remportant la course de cross-country de moyenne distance pour malvoyants samedi.

Il s'agit de sa troisième médaille d'or à Pékin, obtenue avec Graham Nishikawa après avoir été guidé par Russell Kennedy lors de ses deux premières courses. “Nous sommes toujours compétitifs, mais je suis en train de craquer”, a déclaré McKeever, qui compte désormais 20 médailles paralympiques.

Brian McKeever :  “C'est de le plus en plus difficile”

“C'est de plus en plus difficile. Il y a beaucoup plus de cheveux gris et beaucoup plus de douleurs et de courbatures. Je pense que si nous nous retrouvons ici à essayer de courir dans quatre ans, nous utiliserons des cannes. Sans l'aide de bons kinésithérapeutes, je ne serais pas là, alors je pense qu'il est temps. Appelez ça une retraite en douceur, je veux m'effacer lentement. Ce sera bien de me reposer un peu et de skier plus pour le plaisir que pour le travail. Nous reviendrons probablement, mais probablement dans des rôles de coach et de fartage” explique le canadien après son nouveau titre.

Brian McKeever, qui souffre de la maladie oculaire dégénérative de Stargardt, est l'un des grands noms du sport depuis ses débuts aux Jeux de Salt Lake City en 2002. Il est invaincu dans les courses paralympiques d'hiver depuis Turin en 2006. Lui et son frère Robin, qui lui a servi de guide jusqu'en 2010, ont été les vedettes d'une campagne publicitaire très médiatisée pour le constructeur automobile Toyota, diffusée pour la première fois lors du Super Bowl du mois dernier.

Mais il a minimisé l'importance de l'atteinte du record de Schonfelder. “Pour être parfaitement honnête, cela ne veut rien dire”, a déclaré McKeever en riant. “Si les records arrivent, tant mieux. Mais cela n'a jamais été le but recherché.”

McKeever pourrait briser le record de Schoenfelder lors du relais par équipe de dimanche – une épreuve où le Canada a remporté le bronze il y a quatre ans. La Norvégienne Ragnhild Myklebust détient toujours le record paralympique global avec ses 27 médailles, dont 22 d'or, qu'elle a remportées de 1988 à 2002.

L'Ukraine toujours en tête

Malgré l'or de McKeever, le Canada reste derrière l'Ukraine dans la course à la deuxième place derrière la Chine au tableau général des médailles. Oleksandra Kononova a maintenu l'Ukraine en tête avec sa victoire dans l'épreuve féminine de demi-fond debout. La jeune femme de 31 ans, qui avait remporté l'or en biathlon plus tôt dans la compétition, a battu la Canadienne Natalie Wilkie de 28,5 secondes, ses coéquipières Iryna Bui et Liudmyla Liashenko se classant troisième et quatrième.

Ailleurs, l'Américaine Oksana Masters, née en Ukraine mais adoptée par une Américaine à l'âge de sept ans, a remporté six médailles dans ses six épreuves individuelles – deux ors et quatre argents. Masters a terminé derrière la Chinoise Yang Hongqiong qui a réalisé un triplé de victoires dans l'épreuve assise. Mais une autre athlète en quête d'une sixième médaille à Pékin, l'Ukrainienne Oksana Shyshkova, n'a pas pu ajouter à ses trois médailles d'or et à ses deux médailles d'argent sa quatrième place dans l'épreuve pour malvoyants, une course remportée par l'Allemande Linn Kazmaier, 15 ans.

Dernières publications

En haut