Jeux olympiques

JO 2024 : l’appel du pied d’Earvin Ngapeth à Tony Estanguet

Dans un peu plus d'un mois sera donné le coup d'envoi des Jeux Olympiques de Paris 2024. Un évènement qui suscite énormément d'attente, notamment chez les athlètes français. Earvin Ngapeth, en quête d'or avec les Bleus du volley, a aussi un doux rêve pour cet été. 

JO 2024 : qui sera le porte-drapeau de la France ?

Le 26 juillet prochain, la France s'apprête à vivre un moment historique, unique. À savoir la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. C'est tout un pays qui va vibrer, jusqu'au 11 août, au rythme des épreuves et des médailles d'or, d'argent, de bronze. On l'espère, avec La Marseillaise comme refrain tout au long de la quinzaine. Mais revenons à cette cérémonie d'ouverture, où la France sera fièrement représentée par un porte-drapeau. Le nageur Florent Manaudou postule, comme l'athlète Mélina Robert-Michon. Mais l'heureux élu pourrait aussi être un membre incontournable de l'équipe de France de volley-ball, Earvin Ngapeth.

Earvin Ngapeth prévient Tony Estanguet

Dans un long entretien accordé à L'Équipe et sorti ce mardi 11 juin 2024, Earvin Ngapeth, champion olympique en titre avec les Bleus, a rappelé qu'il ne dirait pas nom au rôle si particulier de porte-drapeau de l'équipe de France aux JO 2024 : “Moi, je trouve que c'est une bonne idée. Franchement, c'est déjà une bonne idée pour le volley-ball. C'est mon seizième été avec l'équipe de France et, depuis les catégories jeunes, on a créé quelque chose avec cette génération, un engouement pour ce sport qui n'existait pas vraiment auparavant. (…) Ce serait une énorme fierté d'être au-devant de toute la délégation avec le drapeau tricolore à Paris lors de la cérémonie d'ouverture. (…) Ce serait une joie immense et aussi une manière, quelque part, de boucler la boucle. (…) Je n'ai pas envie de porter le drapeau parce que je suis français et camerounais et d'être l'étendard d'un truc bourré de mensonges. Je suis candidat parce que je suis fier d'être un athlète français qui fait briller son équipe et son pays.” Tony Estanguet sera-t-il sensible à cette déclaration d'amour ?

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut