Athlétisme

JO – Athlétisme : un final en apothéose

La dernière soirée d'athlétisme fut riche en émotions, Jakob Ingebrigtsen, Mariya Lasitskene ou encore Sifan Hassan ont pris la lumière et l'or olympique.

C'est le dernier jour dans le stade olympique de Tokyo, six finales sont au programme pour clore le chapitre athlétisme dans ces Jeux. En début de soirée heure locale, le 10000 m allait titrer une nouvelle fois la Néerlandaise Sifan Hassan après un sprint supersonique dans le dernier tour face à la représentante de Bahreïn Kalkidan Gezahegne. Longtemps meneuse d'allure, la recordwoman du monde Letesenbet Gidey a craqué sur la fin face à la fraîcheur encore importante d'Hassan.

Un jeune viking en or

Un match Norvège – Kenya sur demi-fond, c'est un duel rare sauf depuis l'avènement de Jakob Ingebrigtsen. Le jeune Norvégien est l'un des grands favoris au titre olympique sur le 1500 m. Dès le début de cette course, il se place à l'avant et impose un rythme élevé. Le Kenyan Timothy Cheruiyot prend sa suite mais la dernière ligne droite, c'est du gâteau pour le Nordique à la tête d'ange. 3:28.32, record personnel, record d'Europe, record olympique. Une course sensationnelle. Le Britannique Josh Kerr complète le podium.

Si l'on prend le classement des médailles réservé à l'athlétisme, l'Inde est devant la France. Ceci grâce à un homme : Neeraj Chopra. L'Indien a profité de la faillite de l'ultra-favori Johannes Vetter au javelot – finalement 9e – pour s'emparer de la médaille d'or avec un jet à 87m58. Deux Tchèques montent aussi sur la boîte, Jakub Vadljech et Vitezslav Vesely.

 Tsarine un jour, Tsarine toujours

Il fallait avoir des nerfs d'acier pour aller chercher ce titre olympique du saut en hauteur. 1m98 n'a pas suffi pour prendre une médaille dans ce concours, demandez à Iryna Heraschenko, restée au pied du podium. L'or se joue au-dessus du double mètre entre les deux favorites, Mariya Lasitskene et Yaroslava Mahuchikh mais aussi Nicola McDermott. L'Australienne et la Russe passent à 2m02, l'Ukrainienne de 19 ans tente au jeu des impasses de battre ses deux adversaires. C'est trop compliqué pour passer 2m04, médaille de bronze pour la championne olympique de la jeunesse. Yarsoslava Mahuchikh voulait le titre et tenter le record du monde mais c'était sans compter sur Lasitskene.

La Moscovite sort d'une saison chaotique où elle rate plusieurs concours, où elle ne sait même pas si elle va participer aux Jeux olympiques à cause du statut de la Russie. Enormément d'émotions après le dernier échec (d'un rien) de McDermott à 2m04. Mariya Lasitskene est championne olympique pour ses premiers Jeux. S'ensuit beaucoup de larmes de joie.

Felix, puissance 11

Les 4 x 400 m féminin et masculin bouclaient la boucle pour aujourd'hui. Doublé américain avec leurs deux meilleurs temps de la saison. Chez les dames, Allyson Felix a empoché sa 11e médaille olympique, un record aux Jeux d'été. Les États-Unis ont survolé cette finale en étant quatre secondes devant la Pologne et cinq sur la Jamaïque. Plus serré chez les hommes, les Américains échouent à quelques centièmes du record olympique (2:55.70) devant les Pays-Bas (2:57.18) et le Botswana (2:57.27, record d'Afrique).

Crédit photo : A. Szmigiel/Reuters

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début