Basketball

JO – Basketball (H) : la France s’impose sans forcer face à l’Iran

Victorieuse de l’Iran, la France a décroché sa troisième victoire en trois matchs dans une rencontre maîtrisée et sans surprise (79 – 62). 

C’est sans pression que les Bleus attaquaient, à 10h du matin heure locale et 3h en France, leur rencontre face à l’Iran. Vainqueur des États-Unis puis de la République-Tchèque, l’équipe de France était d’ores et déjà assurée de se qualifier pour les quart-de-finale à la première place du groupe A. Pour les hommes de Vincent Collet, l’objectif était alors de répéter les gammes et monter en puissance, mais aussi d’intégrer Franck Ntilikina, de retour de blessure, dans la rotation de l’équipe.

Les Bleus se mettent à l’abri

Bien lancés par un premier floater de Nando de Colo, les Bleus prennent rapidement la main dans cette rencontre, portant le score à 6-0. Au cours de douze premières minutes qui voient la France maintenir son avance, Frank Ntilikina entre en jeu à un peu plus de trois minutes de la fin du premier quart-temps.

Surprise par les 8 points d’Hamed Haddadi, l’équipe de France termine tout de même le premier quart-temps à 22 – 17, avant de rapidement aggraver le score, franchissant la barre des 10 points d’avance grâce à Thomas Heurtel.

Aisément, les Bleus enchaînent dans ce deuxième quart-temps et font preuve de davantage de justesse, à l’image encore du nouveau joueur du Real Madrid, Thomas Heurtel, déjà à 12 points à quatre minutes du terme de la première mi-temps. C’est ensuite Timothé Luwawu-Cabarrot qui s’illustre superbement en concrétisant un alley-oop d’Andrew Albicy au contact, permettant aux Français de mener 42 – 21. Grâce à une performance sérieuse, une équipe remaniée s’offre donc une confortable avance à la pause, menant de 19 points (46 – 27).

Passe de trois réussie pour l’équipe de France

Au retour des vestiaires, Vincent Collet replace sont 5 majeur sur le parquet, voyant sont équipe reprendre avec un lancer-franc de Nicolas Batum. C’est ensuite Evan Fournier qui ouvre son compteur d’un trois-points, après une première mi-temps largement passée sur le banc. Premier joueur iranien de l’histoire à évoluer en NBA, le vétéran Hamed Haddadi s’offre le luxe de contrer Rudy Gobert puis Guerschon Yabusele au cœur du troisième quart-temps, ne parvenant pas cependant à réduire le déficit au score de son équipe.

Rudy Gobert en défense sur Samed Nikkah Bahrami. (Crédit photo : Reuters / Bryan Snyder)

Malgré tout, l’opposition s’équilibre, l’écart entre les deux formations diminuant même légèrement avec une troisième douzaine de minutes favorable à l’Iran, qui réduit sont retard à 15 points (62 – 47).

C’est ainsi qu’après une courte pause, les hommes de Mehran Shahintab redoublent d’efforts pour tenter de recoller mais voient leurs espoirs amoindris après trois paniers consécutifs des Bleus. Très à l’aise, Vincent Poirier marque notamment trois paniers en autant de minutes enchaînant fadeaway, alley-oop et tir à mi-distance.

C’est finalement sur le score de 79 à 62 que s’impose l’équipe de France, validant un troisième succès en autant de rencontres dans ces Jeux olympiques de Tokyo et confirmant sa bonne forme avant de retrouver les quarts de finale. 

Crédit photo à la une : Reuters / Brian Snyder

 

 

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire