Boxe

JO – Boxe : Mourad Aliev disqualifié !

Dernier boxeur français en lice dans ces JO, Mourad Aliev avait à cœur de briller. Qualifié en quarts de finale après avoir vaincu Siyovush Zukhurov, il avait l’espoir d’accéder au dernier carré, en combattant aujourd’hui le britannique Frazer Clarke. 

Il n’y a plus de Français à Tokyo 

Énorme désillusion pour Mourad Aliev ! Le Français qui vient tout juste de fêter ses 26 ans affrontait aujourd’hui l’Anglais Frazer Clarke. Après avoir dominé et remporté le premier round, le boxeur français était en passe de vaincre son adversaire et ainsi d’accéder à la demi-finale, synonyme de médaille olympique. Mais l’arbitre en a décidé autrement. Après avoir vu que le boxeur britannique saignait, il a reconnu Mourad Aliev coupable de lui avoir mis des coups de tête. Après avoir pris un avertissement, le boxeur français a laissé exploser sa colère en faisant des bras d’honneur et en criant sur l’auteur de cet avertissement. Le combat ayant été arrêté à la suite des saignements de Frazer Clarke, l’attente était de mise afin de savoir qui des deux combattants avait remporté ce combat. Et tandis que Mourad Aliev clamait qu’il avait remporté le duel, la sentence est tombée : le boxeur français est disqualifié. C’est ainsi de la pire des manières que se termine l’aventure olympique de Mourad Aliev ainsi que de la France dans cette discipline, après une décision qui fait grand bruit.

Une disqualification qui ne passe pas 

Sous le choc de cette annonce, Mourad Aliev ne pouvait décolérer. En signe de protestation il est ainsi resté de nombreuses minutes assis sur le ring de l’arène Kokugikan. Mais la décision était prise et irréversible. Une fois au micro de France Télévisions, il a expliqué ce qu’il se passait en coulisses : « Ils reconnaissent qu’ils ont fait une erreur, mais comme c’est écrit sur le papier, c’est trop tard, ils ne peuvent pas revenir sur la décision… Mais c’est un scandale ». La France est ainsi une nouvelle fois victime de problèmes d’arbitrage lors des matchs de boxe olympique. On se rappelle ainsi d’Alexis Vastine, volé à deux reprises, à Pékin en 2008 ainsi qu’à Londres en 2012. Visiblement, la donne ne change pas, et la France est toujours au cœur des problèmes d’injustice dans cette discipline. C’est ce que confirmera peu après le combat l’entraineur français John Dovi : « il y a une espèce de cabale contre l’équipe française. On peut voir tous les combats, il y a toujours un truc pas clair […] Sans les chocs de tête, ils auraient trouvé autre chose. Un coup bas ou un truc bidon pour essayer de disqualifier Mourad. »

L’équipe de France avait ramené six médailles de sa campagne brésilienne en 2016. Elle rentre de Tokyo sans rien. Et Mourad Aliev, tout comme Maïva Hamadouche notamment, revient avec l’idée que, sans cette injustice, l’aventure aurait pu être bien plus belle.

Crédit photo en Une : AFP 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire