Jeux olympiques

JO – Escrime : journée noire pour l’escrime bleue, Cannone seule éclaircie

Romain Cannone

C’est un début de tournoi olympique très difficile pour l’équipe de France d’escrime. Après un samedi déjà morose, ce dimanche a débuté de la pire des manières pour le clan bleu. Trois françaises engagées en fleuret, et deux éliminations avant les quarts de finale. Chez les hommes, Yannick Borel a chuté dès son entrée en lice. Alexandre Bardenet s'est incliné en quarts. Enfin, seul Romain Cannone a surpris les cadors et s'est invité dans le dernier carré.

Première tricolore en lice cette nuit en fleuret individuel féminin, Anita Blaze s’incline d’entrée. La Guadeloupéenne de 29 ans peut regretter un début de match complètement raté, étant rapidement menée 12-4. Malgré un bon retour dans la suite de la rencontre, la tricolore doit céder (15-12) face à la Canadienne Jessica Guo.

Pas beaucoup mieux pour Ysaora Thibus

Même déception pour Pauline Ranvier. Opposée à une autre Canadienne, Eleanor Harvey, la fleurettiste française subit et est derrière au score durant tout le match. Elle s’incline finalement 15-9, et laisse s’échapper d’éventuels espoirs de médaille.

Si elle a également souffert, Ysaora Thibus est sortie vainqueure de son premier match. Face à la Hongroise Flora Pasztor, la tête de série n°2 ne parvient pas à prendre réellement l’ascendant. Elle réussit tout de même à s’imposer sur le fil (15-13). En revanche, pour son match suivant, Ysaora Thibus est battue par l’athlète russe Larisa Korobeynikova (12-15). C’est une grosse contre-performance pour la Française, qui visait clairement une médaille dans ces Jeux.

Enorme désillusion chez les hommes

Chez les hommes, le tournoi d’épée est au programme. Et Romain Cannone débute idéalement ce tournoi olympique. Il s’offre tout simplement le champion olympique 2012, le Vénézuélien Rubén Limardo (15-12) dès les 16es de finale. Alexandre Bardenet connaît la même réussite. L’épéiste de 31 ans s’impose sur le même score (15-12), après un beau combat face à l’Américain Curtis McDowald.

Mais l’immense déception intervient quelques minutes plus tard. Yannick Borel, chef de file de l’escrime tricolore et grand espoir de médaille à Tokyo, tombe dès son entrée en lice. Le Guadeloupéen de 32 ans ne trouve pas la solution pour contrer l’Égyptien Mohamed Elsayed et doit quitter le tournoi prématurément (15-11).

Romain Cannone pour sauver l’honneur

Lors des huitièmes de finale de l’épée masculine, Alexandre Bardenet s’incline cette fois face à l’Italien Andrea Santarelli (15-11). Seul espoir toujours présent, Romain Cannone passe l’obstacle néerlandais Bas Verwijlen (15-11) et rejoint les quarts de finale.

Dans ces quarts, Romain Cannone est opposé à l’athlète russe Sergey Bida. Tout simplement face au meilleur épéiste au monde, le Français de 24 ans n’en finit plus de surprendre. Impeccable défensivement, incisif offensivement, Romain Cannone fait parfaitement déjouer son redoutable adversaire. Après avoir mené tout au long du duel, Cannone s’impose (15-12) et se qualifie pour le dernier carré.

Malgré les éliminations surprises de Yannick Borel et Ysaora Thibus, le clan tricolore conserve donc une chance de médaille pour cette fin de matinée à Tokyo. En demi-finale, Romain Cannone affrontera l'Ukrainien Ihor Reizlin et tentera d’aller chercher la première breloque bleue dans ces Jeux.

Crédit photo : Mohd RASFAN / AFP

Dernières publications

En haut