Golf

JO – Golf (H) : la nouvelle génération du golf mondial va-t-elle succéder à Justin Rose ?

Sacré à Rio de Janeiro dans la réserve de Marapendi il y a désormais cinq années, Justin Rose n’a pas été sélectionné par sa fédération pour représenter l’Angleterre lors des Jeux olympiques de Tokyo. Les deux sésames pour la sélection masculine ont été délivrés aux deux golfeurs anglais les plus performants du moment : Paul Casey et Tommy Fleetwood. La sélection la plus regardée sera très certainement la sélection américaine et ses quatre golfeurs stars, Collin Morikawa récent vainqueur de The Open, Justin Thomas, Xander Schauffele ou encore le colosse Bryson DeChambeau feront partie des favoris au titre sur le parcours japonais. Revue des forces en présence et détail des enjeux de cette compétition qui s’annonce déjà pleine de suspense.

 

Les Américains, seuls favoris ? 

Sur un parcours que l’on pourrait véritablement voir sur le circuit PGA, les roughs ne seront pas très pénalisants et l’eau sera très souvent en jeu, notamment sur les trous du retour. Dans ces conditions, avec un vent qui devrait être léger, de vraies distances avec un trou 18 de plus de 600 m et sous une grande chaleur, les gros frappeurs pourraient être avantagés. On pense alors à un Bryson DeChambeau, mais qui semble en délicatesse avec son driving sur ces dernières semaines.

La surprise pourrait alors venir du puissant Sud-Africain Garrick Higgo, toujours très performant sur de grands parcours et dans une très bonne forme depuis son éclosion sur le tour européen.

Enfin, si l’on devait citer deux outsiders à la succession de Justin Rose, le duo canadien Hughes – Conners pourrait jouer des tours aux grands favoris et notamment à l’Espagnol Jon Rahm, véritable épouvantail du plateau masculin.

Un des outsiders de ce tournoi, le Canadien Corey Conners, expérimenté joueur du circuit PGA.
Crédit photo : Getty Images

Dustin Johnson, Victor Perez et les grands absents

Comme dans la plupart des sports dont les jeux olympiques ne sont pas la compétition phare, le golf ne fait pas exception et certains très beaux noms du circuit mondial manqueront à l’appel. Si ce sera le cas de nombreux Américains qui n’ont pu y participer faute de place dans les quotas comme le jeune Will Zalatoris ou encore l’expérimenté Matt Kuchar, le champion Dustin Johnson, légende du circuit et meilleur joueur de la planète en 2020 a décliné l’invitation déclarant même ”ne s’être jamais posé la question”.

Parmi les autres nationalités, deux Anglais manqueront à l’appel, Matthew Fitzpatrick ainsi que Tyrrell Hatton, enfin, un Argentin très prometteur ne représentera pas ses couleurs, il s’agira d’Emiliano Grillo, habitué du circuit PGA.

Le grand absent pour les Tricolores se nomme Victor Perez, joueur ayant sa carte sur le circuit PGA depuis deux années et qui a préféré rester outre-Atlantique pour peaufiner sa préparation pour le circuit nord-américain.

Victor Perez ne disputera pas ces jeux olympiques, un vrai crève-cœur pour les fans tricolores.
Crédit photo : Panoramic

Les Tricolores peuvent-ils briller ?

Ils seront deux à défendre les couleurs tricolores, Antoine Rozner et Romain Langasque porteront sur leurs épaules le poids d’un golf français balbutiant depuis de nombreux mois après une période porteuse d’espoir et notamment le sacre d’Antoine Rozner à Doha.

Si le premier cité semble le plus armé pour jouer les trouble-fêtes grâce à sa régularité sur les plus grands tournois du monde et de belles journées réalisées comme celle de samedi dernier lors de The Open, Antoine Rozner brille plus par son irrégularité que par son talent depuis plusieurs semaines.

Romain Langasque présente un autre profil, celui du joueur beaucoup plus régulier, discret, travailleur et capable de résister dans des conditions difficiles. S’il n’est pas celui qui va scorer très bas, le parcours de Kasumigaseki pourrait lui convenir et on peut rêver d’une idylle japonaise pour l’habitué du tour européen.

Antoine Rozner, la chance française chez les hommes.
Crédit photo : AFP

Si certains cadors du golf mondial ont boudé l’évènement, les grands noms du circuit vont se disputer un titre unique dans l’histoire du golf, sport qui n’a été olympique qu’à trois reprises jusqu’à Tokyo. Si Justin Rose ne pourra pas défendre son titre, la bataille sera acharnée pour le récupérer et inscrire son nom dans l’histoire de ce sport. 

 

Crédit image en une : L'Equipe
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire