Jeux olympiques

JO – Judo : le récap’ de la journée (J5)

La Japonaise Arai Chizuru remporte la médaille d’or chez les -70 kg et chez les hommes de -90 kg, c’est le Géorgien Lasha Bekauri qui s’impose.

Une victoire au bout du combat

Arai Chizuru, championne du monde en 2018, a gagné son combat en quart de finale face à l’Allemande Giovanna Scoccimarro assez facilement et rapidement en enchaînant deux waza-ari en 20 secondes. Les demi-finales ont été bien différentes et pour cause, le combat a duré beaucoup plus longtemps. La Japonaise affrontait la Russe Madina Taimazova, médaillée de bronze au championnat d’Europe cette année à Lisbonne.

Le combat s’est joué principalement au sol avec la judokate Arai Chizuru qui essaya à plusieurs reprises des étranglements et de retourner son adversaire sur le dos, mais en vain puisque la Russe résistait bien. Après 7 min 15 de golden score, un ippon a été annoncé en faveur de la Japonaise qui avait effectué une clé de bras à Madina Taimazova. Cette dernière ayant crié mais pas abandonnée, l’ippon a été annulé. C’est au bout de 16 min 41 de combat qu’Arai Chizuru bat la Russe par ippon Okuri-eri-jime, c’est-à-dire par étranglement.

Après avoir combattu aussi longtemps, on aurait pu croire que la judokate de 27 ans aurait du mal physiquement, surtout qu’elle affrontait l’Autrichienne Michaela Polleres, médaillée de bronze au championnat d’Europe cette année et qui a gagné rapidement face à Sanne van Dijke, la championne d’Europe en titre. Néanmoins, Arai Chizuru a remporté la finale au mental en gagnant beaucoup plus rapidement par Waza-ari sans aller dans le golden score.

Première médaille d’or pour la Géorgie

Le combat des quarts de finale entre Lasha Bekauri et Davlat Bobonov a été plutôt expéditif. En effet, l’Ouzbek s’est fait disqualifier pour avoir plongé sur la tête après seulement 1 min 17 de combat. Encore très frais, le Géorgien a pu engager les demi-finales sereinement face au Russe Mikhail Igolnikov, médaillé de bronze au championnat d’Europe 2021. Encore une fois, Lasha Bekauri n’a pas eu besoin d’aller jusqu’au golden score. En effet, le champion d’Europe en titre a battu son adversaire par waza-ari, inscrit au bout de 2 min 56.

Les combats se suivent et se ressemblent pour Lasha Bekauri qui a gagné la finale par waza-ari et sans golden score, une finale où il affrontait l’Allemand Eduard Trippel, médaillé de bronze au Judo World Masters 2021. Le Géorgien a remporté la première médaille d’or de sa délégation à Tokyo.

Les médaillés de bronze

Chez les femmes, Madina Taimazova a créé la surprise en petite finale en battant la Croate Barbara Matić, championne du monde en titre. La Russe l’a emporté dans le golden score après 5 min 22 de combat par waza-ari. Une victoire méritée pour Madina Taimazova qui s’est battue jusqu’au bout après des combats assez longs. L’autre médaille de bronze a été remportée par la championne d’Europe en titre, la Néerlandaise Sanne van Dijke. Elle a battu l’Allemande Giovanna Scoccimarro par ippon au bout de 11 min 44 de combat.

Chez les hommes, c’est sans grande surprise que Davlat Bobonov a remporté son combat face au Turque Mihael Žgank. L’Ouzbek, qui a été médaillé d’argent au championnat du monde cette année, a gagné facilement par ippon en 2 min 57. L’autre petite finale opposait Krisztián Tóth, médaillé de bronze au championnat du monde 2021 et Mikhail Igolnikov. Le combat a quand même duré plus de 7 min avant que le Hongrois s’impose par waza-ari.

Crédit photo une : ©Harry How/Getty Images
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire