Jeux olympiques

JO – Judo : l’équipe de France est championne olympique !

Au terme de cette première édition olympique de la compétition par équipe mixte, l’équipe de France emmenée par Teddy Riner, Clarisse Agbegnenou et Romane Dicko ramène une nouvelle médaille. La huitième pour la délégation dans ce sport, un record. Et en or s’il vous plaît ! Plutôt mal embarqués dans la compétition avec un premier tour difficile contre Israël, les Français avaient montré un tout autre visage en demi-finale en disposant 4-0 des Hollandais.

Une finale historique

Pour le premier combat de la finale, la championne olympique des -63 kg Clarisse Agbegnenou était opposée à la Japonaise Arai, championne olympique chez les -70 kg. Malgré le déficit de poids de la Française, elle parvient à faire tomber la Nippone grâce à un astucieux fauchage et rapporte un premier pont. Le second point est apporté par Axel Clerget dans le combat des -90 kg. Opposé à Shoichiro Mukai, le Français multiplie les tentatives et finit par contrer le Japonais dans le golden score.

Le Japon recollera à 2-1 suite à la victoire d’Akira Sone contre Romane Dicko en +70 kg. Une confrontation que l’on reverra souvent dans les prochaines années entre les deux jeunes filles de 21 ans, déjà médaillées olympiques (Sone en or, Dicko en bronze).

La France pourra heureusement compter sur Teddy Riner pour reprendre 2 points d’avance. Pourtant volontaire, le Japonais Aaron Wolf, combattant habituellement en -100 kg, ne pourra rien faire d’autre que limiter les dégâts sur les assauts français. Il finira par être sanctionné dans le golden score, sur une attaque pas suffisamment franche : 3-1.

Le sort de l’équipe de France se trouve donc entre les mains de Sarah-Léonie Cysique (-57 kg). La jeune Française ne tremble pas et inflige un waza-ari dès la première minute à son adversaire. Appliquée, elle arrive à conserver cet avantage au bout du chronomètre, et ramène le titre en France ! À jamais les premiers.

Le reste du podium

Pour compléter le podium, on retrouve sur la plus petite marche une surprenante équipe d’Israël. Vainqueur 4-1 de la Russie, l’équipe emmenée par le champion du monde 2019 Sagi Muki prouve qu’elle est composée de très bons éléments aussi bien chez les hommes que chez les femmes. La preuve en est, Timna Nelson-Levy satellise dans le dernier combat Daria Mezhetskaia sur un superbe o-soto-gari.

L’autre médaille de bronze revient à l’Allemagne, qui a démontré une cohésion extraordinaire pour avancer dans le tableau. Probablement moins forte sur le papier, elle s’impose néanmoins 4-2 face aux Pays-Bas pour s’inviter sur le podium de cet évènement. C’est cela la magie des compétitions par équipe.

Une nouvelle épreuve olympique qui s’est avérée être très agréable à suivre. Évidemment, les nations habituellement fortes en individuel le sont aussi en équipe. Mais cela pourrait être un vecteur formidable pour le développement du judo féminin dans certains pays, comme la Géorgie.

Par ailleurs, cette épreuve marque également la première défaite des Japonais dans une compétition par équipe. Et surtout, la 3e médaille d’or olympique pour Teddy Riner, un exploit !

Crédit photo une : Gabriela Sabau

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire