Judo

JO – Judo : le récap’ de la nuit (J8)

Pour ce dernier jour des compétition, chaque nation (qui le peut) présente une équipe mixte composée de 3 hommes et 3 femmes. Grâce à son équipe soudée et bien équilibrée, l’équipe de France a rallié ce matin la finale de l’épreuve.

Tout près de la catastrophe

Exemptée de premier tour, l’équipe de France attendait de connaître le gagnant de l’opposition Italie / Israël. À égalité à l’issue des six combats, les deux nations ont dû se départager en refaisant combattre leur -70 kg. Et au bout du compte, ce sont les Israéliens qui l’emportent grâce Gili Sharir.

Contre les Tricolores, les Israéliens tiendront encore jusqu’au combat décisif. À l’issue des six combats, Guillaume Chaine (-73 kg), Romane Dicko (+70 kg) et Teddy Riner (+90 kg) avaient rapporté un point. Margaux Pinot (-70 kg), Sarah-Léonie Cysique (-57 kg) et Axel Clerget (-90 kg) ont malheureusement dû s’incliner dans des combats parfois très longs et tactiques.

Tirage au sort de la catégorie appelée à combattre à nouveau et.. -70 kg. Déjà le troisième combat de la journée pour Gili, qui retrouve Pinot pour une revanche. Un peu émoussée physiquement, l’Israélienne ne parvient plus à produire autant d’effort et finit par se faire projeter par la Française.

La France accède donc à la demi-finale, où elle sera opposée aux Pays-Bas, vainqueurs du Brésil.

De son côté, le Japon et la Russie disposent tranquillement de leurs adversaires respectifs, l’Allemagne et la Mongolie, 4-2.
Néanmoins, événement notable, le champion Japonais Ono, double champion olympique en -73 kg, s’est incliné à quelques secondes de la fin du temps face à l’Allemand Igor Wandtke.

Un bloc final expéditif

Au stade des demies, le Japon a été intransigeant. 4-0 sec contre la Russie. Il va falloir être fort pour battre les Nippons chez eux.
Mais la France est forte. 4-0 contre les Hollandais, donc une victoire de Clarisse Agbegnenou montée de catégorie pour l’occasion, et une d’Axel Clerget dans une revanche de mercredi contre van ‘t End.

Tombeurs de la Mongolie (4-2), les Allemands attendront les Pays-Bas pour le bronze, comme les Israéliens tombeurs du Brésil (4-2) attendront la Russie.

Pour les Français, la huitième médaille de cette édition des Jeux est d’ores et déjà assurée. Mais il faudra être solide pour l’avoir dans le plus beau des métaux. Le début des combats est à 10h avec d’abord la troisième place, puis la grande finale aux alentours de 10h30.

Crédit photo une : IJF

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire