Jeux olympiques

JO – Lutte : déception pour Koumba Larroque, Cuba à l’honneur

koumba larroque

Ce lundi, les premières médailles étaient décernées dans les différentes épreuves de lutte, au Makahuri Messe. L’Allemande Aline Rotten-Foken (lutte libre -76 kg), ainsi que les Cubains Mijaín López Núñez (lutte gréco-romaine -130 kg) et Luis Orta Sanchez (lutte gréco-romaine -60 kg) se sont imposés. Koumba Larroque (lutte libre -68 kg), seule Française en lice aujourd’hui, est sortie dès les huitièmes de finale.

Elle était attendue. Mais elle a chuté. Koumba Larroque, n°1 mondiale et tête d’affiche de la lutte tricolore, a vécu une réelle déception ce lundi. Pour son entrée en matière en lutte libre -68 kg, Larroque retrouvait la Mongole Battsetseg Soronzonboldyn. Malgré un début de combat maîtrisé (3-0), les ultimes secondes furent fatales à la Française . Après cette élimination précoce (3-4), Koumba Larroque n’a pas pu bénéficier d’un éventuel repêchage, suite à la sortie de Soronzonboldyn en demies.

Mijaín López puissance 4

Si dans cette catégorie des -68 kg la finale aura lieu ce mardi, le premier titre a déjà été décerné en lutte libre féminine. Chez les -76 kg, l’Allemande Aline Rotten-Foken a dominé ses adversaires une à une et s’est offert l’or. Défaite en finale (7-3), l’Américaine Adeline Maria Gray a dû se contenter de l’argent. La Chinoise Zhou Qian et la Turque Yasemin Adar ont obtenu le bronze.

Chez les hommes, la journée fut particulièrement belle pour les lutteurs cubains. En lutte gréco-romaine, Mijaín López Núñez a d’abord dominé la catégorie des -130 kg. De son côté, Luis Alberto Orta Sanchez s’est imposé dans celle des -60 kg. En finale, ils ont respectivement battu le Géorgien Iakob Kajaia (5-0) et le Japonais Ken’ichirō Fumita (5-1). Pour Mijaín López, il s’agit de sa quatrième médaille d’or olympique, après celles décrochées à Pékin, Londres et Rio.

Ce mardi, trois nouvelles finales seront au programme. Chez les femmes, en lutte libre -68 kg, l’Américaine Tamyra Marianna Stock Mensah affrontera la Nigériane Blessing Oborududu. Côté masculin, le titre en lutte gréco-romaine -97 kg se jouera entre l’Arménien Artur Aleksanyan et l’athlète russe Musa Evloev. Enfin, en -77 kg, le Hongrois Tamás Lőrincz et le Kirghiz Akzhol Makhmudov viseront eux aussi le sommet de l’Olympe.

Crédit photo : Getty Images
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire