Jeux olympiques

JO – Natation : Wattel n’avait plus de jus à Tokyo

Crédit photo : Reuters

Les journées se suivent et se ressemblent en natation, où le compteur médaille n’a toujours pas été débloqué. Des quatre finales disputées cette nuit, aucune n’a couronné la France. On est bien loin du succès de Londres 2012. Wattel et le relais 4×100 m n’ont rien pu faire face aux Nord-Américains.

Wattel à cours de jus

Marie Wattel, qui avait jusque-là réalisé un parcours sans accroche, n’a rien pu faire en finale du 100 m papillon. Partie avec un plutôt bon temps de réaction (0.69), elle pointait 3e après les 50 premiers mètres. Malheureusement, elle n’a pas dû voir remonter la Canadienne Margaret MacNeil. 7e après 50 mètres, elle a remonté toutes ses adversaires pour venir coiffer au poteau Yufei Zhang (Chine), longtemps en tête de la course.

Emma McKeon (Australie) complète le podium pour un petit centième devant l’Américaine Torri Huske. Course compliquée également pour la championne olympique en titre Sarah Sjöström. La Suédoise, qui avait fixé le nouveau record olympique à Rio en 2016, n’a pu faire mieux que 7e.

Le relais masculin en berne

Manaudou, préservé pendant les séries, n’a pas réussi à faire pencher la balance du bon côté pour le relais 4×100 m. Pourtant, il avait été bien lancé par Maxime Grousset. Premier relayeur, le Français a réussi à rester au contact de la nouvelle star de la natation Caeleb Dressel, transmettant à Manaudou en deuxième position. Si le champion de 50 m a réussi à maintenir le cap, Mignon puis Metella ont fait s’envoler les espoirs de médaille. Au final, les Américains s’imposent devant l’Italie et l’Australie. La France n’a plus rien ramené en relais depuis l’argent à Rio.

En 100 m dos, les deux Français engagés ont été éliminés. Yohann Ndoye Brouard a été disqualifié pour avoir loupé le virage, et Mewen Tomac (53.62, 14e) n’a pas vraiment brillé. Le premier intéressé, “dégoûté”, n’en menait pas large à l’arrivée. “Je prends le mur en demi-finales olympique alors que la finale était accessible. Je suis vraiment déçu. Ça ne m’est jamais arrivé. Franchement, j’avais mon meilleur temps-là, j’étais super à l’aise.

Dans les autres finales, Adam Peaty s’est imposé sur le 100 m brasse, devant Arno Kamminga (Pays-Bas) et Nicolo Martinenghi (Italie). Déjà vainqueur à Rio, il double donc la mise, en devançant largement ses concurrents. Et en 400 m nage libre, c’est l’Australienne Ariarne Titmus qui s’est imposée, devant l’éternelle Kathleen Ledecky (États-Unis) et Bingjie Li (Chine). La quintuple médaillée d’or aux Jeux olympiques devra patienter encore un peu avant d’en décrocher une sixième.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire