Jeux olympiques

JO Paris 2024 : La fédération française d’escrime à nouveau dans la tourmente

À quelques semaines des Jeux olympiques de Paris, la fédération française d'escrime fait face à un nouveau problème interne. En cause, son choix de tireurs sélectionnés pour l'échéance olympique.

Rien ne va plus à la fédération française d'escrime (FFE). Déjà bousculée par des problèmes extra-sportifs, impliquant certains épéistes – le champion olympique Romain Cannone, Yannick Borel et Alexandre Bardenet – et les managers de l'équipe de France, la FFE fait face à un nouveau scandale. La raison ? Son choix de tireurs qui prendront part aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Bardennet lésé ?

Cette sélection est composée du champion olympique Romain Cannone, de Yannick Borel et de Paul Allègre et Luidgi Midelton. Et donc pas d'Alexandre Bardenet. Problème : la FFE disait vouloir s'appuyer sur un classement sélectif où Bardenet était troisième, devant Allègre et Middleton. De quoi faire enrager l'épéiste et son entourage. “C'est un choix sportif qui ne devrait être guidé que par l'objectivité, la rationalité et l'équité. On en est loin”, s'est désolé son avocat, Me Joan Roche, auprès de L'Equipe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alexandre Bardenet (@a___barde)

S'estimant lésé par cette décision, Alexandre Bardennet a décidé de saisir le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Il invoque des critères extra-sportifs pour justifier sa non sélection, une critique à laquelle la FFE a tenté de répondre en invoquant des performances par équipes moyennes du tireur. Soutenu par Romain Cannone et Yannick Borel, Alexandre Bardennet devrait être fixé sur son sort dans les jours ou semaines à venir.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut