Jeux olympiques

JO Paris 2024 : Règles, Records, Format.. Tout savoir sur le Surf

Une fois n'est pas coutume, les JO Paris 2024 auront des épreuves qui se dérouleront.. hors de Paris. Cela semblait évident pour certains sports comme le football, qui nécessite une logistique très importante. Mais ce sera évidemment le cas du Surf également. Pour trouver des vagues conséquentes afin de proposer une épreuves digne de ce nom, les organisateurs ont fait de Teahupo'o le lieu idéal. Un petit voyage en Polynésie française, à 24h de vol de Paris. Mais une épreuve qui promet d'être ô combien spectaculaire.

Les règles du Surf

Dans les compétitions de surf, les surfeurs effectuent des manœuvres et des figures sur une vague. Ils sont par la suite notés par cinq juges en fonction des enchaînements proposés, du type de figures réalisées et de leur difficulté. La vitesse, la puissance et le flow des surfeurs entrent également en ligne de compte dans les notes délivrées par les juges. La planche retenue pour les Jeux Olympiques est le shortboard ; une planche plus rapide et maniable du fait de sa taille plus réduite que celle d’un longboard, et favorisant les figures spectaculaires.

Le format du Surf aux Jeux Olympiques

L'épreuve de Surf des JO Paris 2024 aura donc lieu à Tahiti, c'est à dire à l'autre bout du monde. Les horaires des compétitions sont indiqués en heure locale. Il faudra donc retrancher 12h pour avoir l'heure de Paris. Le début des épreuves aura généralement lieu en fin de journée pour nous en métropole, alors que les finales se termineront dans la nuit, voir au petit matin.

Pour se qualifier, les athlètes avaient plusieurs possibilités. 48 surfeurs seront qualifiés pour la compétition, avec une parité de 24 hommes et 24 femmes. Chaque comité national olympique a le droit à un maximum de deux hommes et deux femmes qualifiés, voire trois dans le cadre des jeux mondiaux.

Les places de qualification sont attribuées aux athlètes de manière nominative pour :

  • Circuit de la Ligue Mondial de Surf
  • Jeux mondiaux de surf de l'ISA (International Surfing Association)
  • Jeux panaméricains

Voici le programme complet, qui débutera très tôt dans la programmation de la quinzaine.

Samedi 27 juillet

Début : 7:00 Fin 11:02

  • Hommes – Premiers tours

Début : 11:08 Fin 15:10

  • Femmes – Premiers tours

Début : 15:16 Fin 17:14

  • Hommes – Deuxièmes tours

Dimanche 28 juillet

Début : 7:00 Fin : 8:58

  • Hommes – Deuxièmes tours

Début : 9:94 Fin : 13:06

  • Femmes – Deuxièmes tours

Début : 13:12 Fin : 17:14

  • Hommes – Troisièmes tours

Lundi 29 juillet

Début : 7:00 Fin 7:25

  • Femmes – Troisièmes tours

Début : 11:08 Fin : 13:26

  • Hommes – Quarts de finale

Début : 13:32 Fin 15:50

  • Femmes – Quarts de finale

Mardi 30 juillet

Début : 7:00 Fin : 8:06

  • Hommes – Demi-finales

Début : 8:12 – Fin : 9:18

  • Femmes – Demi-finales

Début 9:24 Fin 9:59

  • Hommes – Match pour la médaille de bronze

Début :10:05 Fin 10:40

  • Femmes – Match pour la médaille de bronze

Début : 10:46 Fin : 11:21

  • Hommes – Match pour la médaille d’or

Début : 11:27 Fin : 12:02

  • Femmes – Match pour la médaille d’or

L’histoire du Surf

L'histoire du surf aux Jeux Olympiques est toute récente. En effet, cette discipline n'est apparue qu'à Tokyo, en 2021, pour la première fois. Cela ne sera que la 2ème édition lors de ces JO de Paris 2024. En pleine pandémie de Covid 19, la galère s'était abattue sur certains des athlètes (le Portugais Frederico Morais par exemple, ou son remplaçant Italien Angelo Bonomelli).

Néanmoins, l'arrivée d'un typhon le 27 juillet 2021 a incité les organisateurs à avancer à ce jour toutes les finales afin de profiter au maximum des vagues, rajoutant une belle dose de spectacle. Présenté au départ comme une compétition additionnelle, le surf espère bien rentrer dans les moeurs et s'affirmer comme une discipline olympique à part entière.

Les records battus en Surf

Compétition encore récente sur le plan Olympique, le Surf n'a pas réellement de référence en matière de résultats. Lors de la 1ère édition, le Brésilien Italo Fereira s'était imposé devant le Japonais Kanoa Igarashi et l'Australien Owen Wright. Chez les dames, l'Américaine Carissa Moore n'avait laissé aucune chance à la concurrence. Bianca Buitendag, la Sud Africaine, avait tenté tant bien que mal de lui résister, sans succès. La Japonaise Amuro Tsuzuki s'emparant quant à elle de la médaille de bronze.

Nations Or Argent Bronze Total

1- Brésil

1

0

0

1

2- Etats-Unis

1

0

0

0

3- Japon

0

1

1

2

4 - Afrique du Sud

0

1

0

1

5 - Australie

0

0

1

1

Nos Français avaient montré de belles intentions lors de ce premier opus. Chez les hommes, Michel Bourez s'était qualifié dès la première manche pour les huitièmes de finale, au nez et à la barbe de l'Allemand Leon Glatzer. Jérémy Florès avait quant à lui dû passer par la manche de repêchage pour atteindre les 8èmes. Malgré un très bon combat, il n'a pas franchi le cap, éliminé par Wright, futur médaillé. Bourez en revanche avait vu son parcours stoppé en quart, par le Brésilien Gabriel Medina.

Chez les dames, Johanne Defay et Pauline Ado, malgré de belles manches qualificatives, n'ont pas fait le poids dès la phase à élimination directe. Elles ont, toutes les deux, vu leur parcours s'arrêter en huitième de finale. Defay sera d'ailleurs la seule rescapée cette année puisque les trois autres français qui l'accompagneront seront Vahiné Fierro, Kauli Vaast, et Joan Duru. Pour enfin décrocher la première médaille de la discipline pour la délégation française?

Dernières publications

En haut