Jeux olympiques

JO – Volley : l’Argentine s’impose au bout du suspense contre la France

À l’occasion de leur troisième match ce 28 juillet, les volleyeurs français s’inclinent de justesse face à l’Argentine (3 sets à 2). Après une défaite d’entrée face aux États-Unis (3-0), puis un succès contre la Tunisie (3-0), l’équipe de France va devoir tout donner sur les deux derniers matchs pour prétendre à une qualification.

Dans un duel France – Argentine qui aura duré un peu plus de deux heures, les volleyeurs français s’inclinent après un match très équilibré. Le début de la rencontre donnait déjà l’indice que les deux équipes étaient parties pour une confrontation serrée. Le tableau d’affichage indiquait (5-5) au premier set. Celui-ci est remporté par les Tricolores avec seulement deux points séparant les deux formations (25-23). L’acte II commence comme le premier où le jeu semble égal (6-6). Sauf que cette fois-ci, c’est l’Argentine qui prend l’avantage (10-8). Les Argentins creusent l’écart (19-4) et parviennent à revenir à égalité avec une manche gagnée chacun (25-17).

Dans un set décisif pour la suite, la France est menée mais arrive à recoller à 10-10. Une courte avance d’un point se dessine en faveur des volleyeurs français (11-10 puis 13-12). L’Argentine s’illustre de nouveau de la meilleure des manières et bénéficie de cinq points d’avance (22-17). C’est avec cet écart que les Argentins s’offrent un second set (25-20). La France fait de même lors de l’acte IV. Un début toujours équilibré (5-5) avant que Earvin Ngapeth offre une avance de trois points (9-6). Les Tricolores dominent cette partie et détiennent dix points d’écart avant de conclure (22-12). C’est avec onze points de différence que les Français remettent les pendules à l’heure (24-15).

Une mauvaise opération pour le clan français

L’ultime set pour désigner le vainqueur débute à 9h25 et commence mal avec un service raté d’Earvin Ngapeth. L’erreur est gommée aussitôt par Jean Patry (1-1). Le Montpelliérain permet aux volleyeurs français de prendre l’avantage (4-3). Alors que Earvin Ngapeth commence à creuser l’écart (6-4), l’Argentine parvient à revenir (6-6). L’écart grandit une nouvelle fois pour les Argentins (10-8). Avec deux points d’avance, les Argentins obtiennent la balle de match (14-12). Les Tricolores retardent l’échéance en réduisant à (14-13). Mais au final c’est bien l’Argentine qui gagne, il faudra réaliser un exploit vendredi 30 juillet contre la Russie, au risque de voir l’aventure bleue se terminer brutalement à Tokyo.

Crédit photo : ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire