ATP

Journée de la femme : sortons de l’ombre les femmes de joueurs

Ce lundi 8 Mars 2021 est l’occasion rêvée de rendre hommage à ces femmes oubliées du circuit ATP. Oui, vous avez bien lu ! Elles sont effacées par les médias et inconnues du grand public. Pourtant, elles sont le pilier et la base des plus grandes carrières mondiales. Qui sont-elles, d’où viennent-elles et quel est leur rôle dans la carrière de leur conjoint ? Sortons de l’ombre ces femmes à qui nous devons de nombreux trophées. 

Femmes de joueurs : mamans, épouses, femmes d’affaires, managers … 

Miroslava Vavrinec, Jelena Ristic ou encore Kim Sears … Ces noms ne vous disent rien ? Pourtant ceux de leurs époux : Novak Djokovic, Roger Federer et Andy Murray sont connus dans le monde entier. Ils brillent sur les courts depuis des années, levant les plus prestigieux trophées du circuit ATP, grâce à leur talent, leur travail mais aussi leur entourage. Chacun d’entre eux a traversé des épreuves compliquées, nagé en plein doute ou a parfois eu besoin d’une femme aux larges épaules pour porter une carrière de légende. Aimantes, dévouées, organisées et passionnées vous l’aurez compris nous mettons aujourd’hui à l’honneur les grandes dames oubliées derrière les grands joueurs.

Miroslava Vavrinec : Madame Federer

Miroslava Vavrinec plus connue désormais sous le nom de Mirka Federer est l’un des visages emblématiques des box de joueurs. Si son mari est connu de tous, sa femme qui n’est autre que sa manageuse reste tapis dans l’ombre. Pourtant la légende suisse ne manque pas une occasion de faire des éloges sur sa femme “multitâches”. Mère de 4 enfants, manageuse et gérante de la fortune familiale, Mirka n’a pas le temps de s’ennuyer.

 “Mirka, ma femme a été un soutien incroyable durant ma carrière, c’est quelqu’un de fantastique, la meilleure mère, la meilleure femme”

Entre eux, tout commence aux Jeux olympiques de Sydney, étant tous deux joueurs de tennis professionnels. En effet, Mirka joue au tennis depuis toute petite et s’illustre rapidement une raquette à la main. Il faut dire qu’elle sera bien entourée, puisque c’est Martina Navratilova qui lui offre sa première raquette et sa première leçon de tennis. Joueuse au tennis complet, Mirka atteindra la soixante-seizième place au classement WTA avant d’enchainer les blessures. Ses soucis de santé l’obligeront à mettre un terme à sa carrière prometteuse.

Sa carrière au point mort, la jeune femme décide de prendre en main celle de son conjoint. Une charge de travail conséquente puis que Roger n’est autre que celui qui est considéré comme le meilleur joueur de tous les temps. Maman de quatre enfants, agent du magicien de la balle jaune et pourtant Mirka ne rate pas une occasion de soutenir son mari en tribunes. Il va sans dire, avoir une femme telle qu’elle a un impact extrêmement positif dans la carrière d’un joueur.

Jelena Ristic : Madame Djokovic

Entrepreneuse très connectée, Jelena Djokovic, née Jelena Ristic, est l’épouse de Novak Djokovic. Parents de deux enfants, ils se sont rencontrés sur les bancs du lycée, en Serbie. Comme son ainée Mirka, madame Djokovic est une femme d’affaires et d’engagement. Directrice de la fondation “Novak Djokovic”, elle consacre une importante partie de son temps à cette fondation qui fait la promotion de l’éducation en Serbie et vient en aide aux enfants défavorisés. Quelle belle façon d’occuper son temps ! Au delà de son engagement contre la situation précaire des enfants Serbes, la femme au demi million d’abonnés sur Instagram a son propre magazine de mode.

“C’est la personne la plus complète que je connaisse. Ouverte et pleine de soutien. Je grandis avec elle.” déclare son mari, plein d’admiration.

Maman elle aussi de deux enfants qu’elle affiche régulièrement en prenant soin de camoufler leur visage, Jelena est une femme branchée, connectée et dévouée pour de beaux combats humanitaires ainsi que pour son cher et tendre. Nul doute que “Nole” trouve beaucoup de sérénité et de soutien auprès de cette femme moderne !

Kim Sears : Madame Murray 

Kim Sears, diplômée de l’Université de Sussex en littérature anglaise et arts dramatiques, et Andy Murray se sont rencontrés en 2005. C’est le père de la jeune femme, Nigel Sears, ancien président de l’association de tennis féminin et coach d’Ana Ivanovic qui a présenté le tennisman de 18 ans à sa fille. Ils ont officialisé leur relation un an plus tard lors de la finale de l’Open de San José. Depuis, Kim Sears encourage régulièrement le joueur écossais depuis les tribunes.

Dans la carrière d’Andy en revanche Kim n’est pas une femme d’affaires, elle se consacre à l’éducation de leurs enfants et au soutien de son époux. Un soutien sans faille et visible en images dans le film “Resurfacing” (le résumé du film ici : Vidéothèque Tennis : Andy Murray Resurfacing le film à voir absolument (wesportfr.com) ) où Andy Murray se bat durant de long mois contre une blessure chronique à la hanche. Présente et à l’écoute, l’ancien numéro un mondial confiera que sans elle il ne se serait jamais battu pour revenir. Andy Murray serait donc surement retraité depuis quelques années sans sa belle Kim Sears. Alors merci Kim !

Femme de joueur mais avant tout : FEMME 

Tout n’est pas toujours rose pour ces femmes de l’ombre. Carine Lauret femme de Gilles Simon s’est exprimée à ce sujet : “On est considéré comme une “femme de”, comme celle qui n’a aucun problème de fric.  Et j’ai perdu ma personnalité. Même ma mère me présentait en disant : “C’est la femme de Gilles Simon.”. Des propos durs et un sujet douloureux pour la femme de “Gillou” qui depuis cette déclaration en 2015 s’est ressaisie et s’est émancipée de ce rôle de “femme de joueur”.

Néanmoins, toutes les femmes n’ont pas choisi la vie de la grande Mirka. La femme de Nadal, Xisca Perello, mène une vie tout en simplicité  puisqu’elle travaille dans une compagnie d’assurances. Elle ne vit pas pour autant dans l’ombre de “Rafa” mais a simplement opté pour la discrétion. Néanmoins cela ne fait pas d’elle une femme peu investie dans la carrière de son mari, puisqu’elle est directrice de projet pour la fondation “Rafael Nadal”. Une organisation destinée à l’éducation des enfants et à leur pratique régulière du sport. Un choix de vie similaire à l’épouse de David Ferrer qui a gardé son poste d’opticienne durant la carrière de l’Espagnol.

Il semblerait qu’être femme de joueur soit avant tout un choix de vie, vivre cachée ? s’investir ? accepter d’être oubliée ? Epouser une star du circuit ATP n’est pas chose facile. Pourtant qu’elles aient choisi d’être opticienne, mère au foyer ou ambassadrice de fondation, aujourd’hui elles ne sont plus les “femmes de” mais … de grandes dames.

Coincées comme seconds rôles sur le circuit ATP, les femmes de joueurs sont pourtant essentielles à l’équilibre et à l’épanouissement de leur mari ! Aimantes, dévouées et devenues passionnées par le même sport que leurs conjoints: Mirka, Kim et toutes les autres méritaient d’être mises en avant aujourd’hui. 

crédits photos : Tennis World France, Pinterest, Gala

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire