Football

L’Angleterre fébrile avant l’Euro

Les matchs de préparation se sont terminés la semaine dernière. L’Angleterre s’est imposée difficilement face à l’Autriche et à la Roumanie. Le sélectionneur, Gareth Southgate, n’a pas vraiment pris au sérieux ces confrontations puisqu’à chaque fois il a fait jouer les remplaçants. 

Un premier match décevant

L’état de forme des Anglais est difficile à établir étant donné que le onze type n’a jamais joué. En effet, Gareth Southgate a préféré mettre l’équipe B pour les deux rencontres. L’Angleterre a affronté l’Autriche lors de son premier match de préparation, sans les joueurs de Chelsea, Manchester City  et Manchester United (Walker, Maguire, Chilwell, R. James, Shaw, Stones, Mount, Foden, Rashford, Sterling), laissés au repos parce qu’ils avaient disputé les finales de la Ligue des champions et de la Ligue Europa la semaine d’avant. Les Anglais, pourtant dominateurs, n’ont pas réussi à concrétiser leurs occasions en première période.

Il aura fallu attendre la 56e minute pour voir un but amené par Jack Grealish et conclu par Buyako Saka, 19 ans, qui a marqué son premier but en sélection. Quant à la défense, l’Angleterre a tremblé plusieurs fois en seconde période sur des frappes de Sabitzer ou encore Schöpf. Les Autrichiens ont tout de même pris 14 tirs (4 cadrés) face à des Anglais un peu moins offensifs qui n’ont tiré que 9 fois (4 cadrés). La rencontre s’est terminée sur un 1-0 en faveur des Anglais. Le match a toute fois été ternie par la blessure de Trent Alexander-Arnold. Ce dernier est forfait pour l’Euro et a été remplacé par Ben White, défenseur à Brighton.

L’Angleterre enchaîne

Pour le match contre la Roumanie, Gareth Southgate a de nouveau choisi de faire jouer des remplaçants et en plus cette fois-ci trois joueurs qui ne font pas partie de la liste de l’Euro (Ben Smith, Ben Godfrey et James Ward-Prowse). Neuf joueurs ont été changés par rapport au onze de départ face à l’Autriche. Encore une fois, les Anglais n’ont pas réussi à être décisifs en première période, ce n’est pourtant pas passé loin avec les frappes de Calvert-Lewin (32e) et Sancho (38e) qui ont heurté la barre transversale.

Les Anglais ont souvent été inquiétés par des Roumains qui se projetaient souvent balle au pied. À l’instar de Sorescu qui, après une course de 50 mètres, a vu son tir arrêté par le gardien anglais, Samuel Johnstone. Ce dernier a d’ailleurs réalisé une belle performance en arrêtant tous les tirs adverses. Le seul but de la rencontre a été inscrit sur pénalty par Marcus Rashford à la 68e minute. Les Anglais auraient pu doubler la mise après un second pénalty sifflé en leur faveur mais Jordan Henderson a vu son tir sorti par le gardien roumain, Florin Niță.

Même si les Anglais ont eu du mal à concrétiser leurs actions, ils ont montré des choses intéressantes offensivement tandis que défensivement ils n’ont pas vraiment été solides et il a fallu à plusieurs reprises compter sur les interventions des gardiens.

Lors du dernier Euro en 2016, l’Angleterre est sortie prématurément en s’inclinant 2-1 face à l’Islande en huitièmes de finale. Deux ans plus tard, son parcours a duré un peu plus longtemps puisqu’elle est allée en demi-finale lors de la Coupe du monde 2018, rencontre qu’elle a perdue 2-1 contre la Croatie. L’attaquant phare anglais Harry Kane a cependant terminé meilleur buteur de la compétition (6 buts). Les mystères demeurent autour de l’état de forme des titulaires de cette équipe anglaise qui affrontera la Croatie, le 13 juin à 15h à Wembley. L’Angleterre possède un certain avantage sur ses adversaires (Croatie, Écosse, République tchèque) puisqu’elle va jouer tous ses matchs de poule à domicile.

Crédit photo une : ©Maxppp
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire