L' AuGeo-Portrait #2 Andre Pirlo - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

L’ AuGeo-Portrait #2 Andre Pirlo

Moi, Geoffrey Pollet, vous présenterai chaque semaine un joueur qui a marqué l’histoire du Football. Par son talent, sa personnalité, ses titres. Tout ce qui a fait la légende des footballeurs de mon enfance (et d’autres) vous sera présenté. Retrouvez l’ AuGeo-Portrait tous les Lundis. Aujourd’hui second numéro avec l’un des plus beaux magiciens du football moderne. « L’Architetto » : Andrea Pirlo

 

Les débuts compliqués d’Andrea Pirlo

Crédit photo : sport365.fr

C’est à Brescia en 1995 qu’Andrea Pirlo découvre le football professionnel. Il n’ a alors que 16 ans. Pirlo passera toute l’année suivante en Série B et se révélera comme meneur de jeu. Avec lui Brescia retrouve la Série A la saison suivante. Nous sommes à l’aube de la saison 97-98 et Pirlo se retrouve enfin titulaire dans l’équipe de ses débuts. Ne pouvant empêcher la relégation malgré 29 matchs, 4 buts et 8 passes décisives, Pirlo est vendu à l’Inter Milan pour 12 millions de Lire. En 3 saisons, Pirlo va apprendre à ses dépends la vie dans un grand club. Un temps de jeu famélique et plusieurs prêts ( dont un à la Reggina lors de la magnifique saison du club en 1999 2000). Mais le joueur aspire à mieux, beaucoup mieux et quitte donc l’Inter de Milan à l’été de 2001 pour rejoindre le grand rival du Milan AC.

Andrea Pirlo et le grand Milan AC

Crédit Photo : Football 365

Entouré de joueur du calibre de Gattuso, Ambrosini, Rui Costa ou Redondo, Pirlo joue peu la première saison. Le remplacement de Fatih Terim par Carlo Ancelotti à la tête des Milanais n’arrangent rien. Mais comme tout grand joueur, Pirlo saisit l’opportunité. Un soir de Mars, et alors que son équipe est menée sur son terrain par Parme, Pirlo entre en jeu, délivre une passe dé pour Inzaghi et score sur coup franc. Résultat 3-1 pour le Milan AC et la confirmation d’un talent en progrès. A l’aube de la saison 2002, Pirlo demande à jouer plus bas suite aux blessures de Gattuso et Ambrosini. Le coup est réussi, le Milan brillant. Cette année là, le Milan AC remporte la ligue des champions face à son rival historique de la Juventus Turin. Pirlo est aux cotés de Gattuso, Seedorf et Costacurta lors de cette finale.

L’année suivante Pirlo remporte pour la première fois la SerieA. Dans une équipe milanaise renforcée par les arrivées de Kaka et Cafu, Pirlo est le métronome de cette équipe incroyable. Sa capacité à déstabiliser l’adversaire, par ses passes, sa qualité technique, son sens de l’anticipation fait de Pirlo l’un des meilleurs joueurs de la planète.

L’année 2004-2005 est un douloureux souvenir pour Pirlo. La défaite en finale de Champions League face au Liverpool FC dans « le miracle d’Istanbul » laisse à jamais des traces indélébiles dans la carrière de ce joueur: « J’ai pensé à arrêter ma carrière après la finale perdue à Istanbul contre Liverpool. Pendant quelques jours, je croyais vraiment que c’était fini. Je n’avais plus la force ». Et la saison suivante, sans titres du côté du Milan AC ( La SerieA leur sera finalement décerné après la rétrogradation de la Juventus dans l’affaire du Calciopolli), ne le rassure pas. Pourtant à l’été 2006, Pirlo fait ce qu’il fait de mieux. Guider son équipe vers les sommets. Il est le leader technique de la sélection italienne lors de la coupe du monde allemande de 2006. Coupe du Monde que l’Italie remporte aux tirs au but en finale face à la France. Pirlo est de nouveau l’un des tous meilleurs joueurs du monde. Le Milan Ac enchaine avec une nouvelle ligue des champions remportée face à nouveau au Liverpool FC. Les années suivantes ne seront plus aussi victorieuses du côté du Milan, et en 2010, l’arrivée de Massimiliano Allegri change la donne pour l’Architetto. Seulement 17 matchs et le sentiment de ne plus être désiré. Pirlo est transféré GRATUITEMENT à la Juventus Turin dans ce qui ressemble au dernier virage de sa carrière.

Le Pirlo danseur : semelle sur le ballon et tête haute

crédit photo : calciomio

En faisant signer Pirlo, l’entraîneur de la Juve Antonio Conte réussit un coup de maître. Depuis longtemps Pirlo est un Fuoriclasse, mais dans son 3-5-2 Conte utilise le talent balle au pied et la vision du jeu de son milieu à son maximum. Pendant 4 saisons, qui conduiront la Juventus à 4 Scudettos, Pirlo conduit ses troupes comme un général. Un système basé sur une défense de fer ( cf : http://https://wesportfr.com/l-art-de-defendre/), une discipline tactique hors du commun et bien sur la qualité technique et le Q.I. football au dessus de la moyenne du milieu italien. Pendant deux décennies Pirlo a fait chanter le ballon. Pour n’importe quel milieu de terrain, son match en demi-finale de l’EUro 2012 face à l’Allemagne est une pure merveille. Voici ce que Xavi dit de lui : « C’est un joueur spectaculaire, personne n’a son talent. Je suis un admirateur de son jeu, je suis fan. Il a un talent considérable, c’est une merveille à voir jouer. Pour moi, ça a toujours été le meilleur joueur en Italie. Il se peut que je le préfère parce que c’est un milieu de terrain, peut-être qu’un attaquant a d’autres préférences. Il a toujours été une référence, le joueur qui en a inspiré beaucoup d’autres ». En 2015, Pirlo s’évade de la SerieA pour rejoindre un vieux rêve et le New York City FC.

La retraite, un palmarès immense et le football romantique.

Apres 23 ans de bons et loyaux services, Andrea Pirlo a pris sa retraite en Décembre 2017. Une retraite bien méritée pour un joueur qui aura écarquillé les yeux de milliers d’enfants dont je continue de faire partie. Un joueur brillant, talentueux, élégant, permettant aux autres joueurs d’être meilleur à ses côtés. En Italie Pirlo est également surnommé Trilli Campanellino : la fée clochette. Celle la même qui permet à Peter Pan et aux enfants perdus de voler aux côtés d’elle. L’image est belle pour le joueur. Massimo Moratti (président de l’Inter Milan) déclarait ceci à son sujet : « On dirait un trentenaire qui joue avec des gamins de 16 ans ».  Pirlo prend sa retraite comme vainqueur de la coupe du monde, de la Champions League, de la SerieA, la coupe d’Italie, la supercoupe d’europe, le mondial des clubs… En clair, Pirlo est l’un des plus beaux joueurs ayant jamais foulé un terrain de football. Et si vous ne me croyez pas c’est Gennaro Gattuso, son ancien coéquipier au Milan AC, qui en parle le mieux :  « Quand je le voyais jouer, je me disais qu’on ne faisait pas le même sport et que j’allais changer de boulot. Dans les moments difficiles, je lui donnais le ballon. Il a été bien plus utile pour moi que je ne l’ai été pour lui ».

Des passes en formes de caresse, des coups francs millimétrés, des changements de rythme, un pied gauche aussi pur que ce merveilleux pied droit. Pirlo est un joueur d’ 1m75 pour 68kgs qu’il est impossible d’ haïr. Pendant plus de 20 ans Pirlo a rendu le football plus beau. Ce football romantique qui fait naître des passions et qui transforme un homme en légende. Merci Maestro. Merci Andre Pirlo. Ciao.

 

A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

quis libero Nullam Lorem leo Donec ultricies elit. facilisis sem, justo risus