Moto GP

La MotoGP retourne au Mugello après un an d’absence

Le GP d’Italie n’avait pas eu lieu l’année dernière en raison de la pandémie de coronavirus. Cette année, la course aura bien lieu, pour le plus grand bonheur de tous les tifosi italiens. Sur le tracé du mythique Mugello, quasiment inchangé depuis sa construction, l’action promet d’être bien présente. Ducati parviendra-t-elle à asseoir sa domination à domicile ? 

Le championnat est bien lancé

De tous les pilotes favoris au début de l’année, Fabio Quartararo est celui qui s’en sort le mieux. L’actuel leader du championnat est enfin consistant. Mais derrière, Jack Miller vient de remporter les deux dernières courses, et Zarco n’est pas loin en embuscade. Alors si une Ducati a volé la vedette à un Français au Mans, une des deux étoiles du sport français pourrait bien chiper la victoire à un Italien. Pour Zarco, le triomphe serait total. Mais gare à Morbidelli et Bagnaia, qui auront à cœur de bien faire chez eux !

Le plateau est tellement dense en MotoGP qu’il serait difficile de sortir un favori du lot. Márquez semble libéré depuis ses chutes à répétition au Mans. Il semble enfin avoir retrouvé de l’allant, tout comme la Honda. Yamaha possède une belle homogénéité au sein des pilotes, hormis l’idole nationale Rossi, et Ducati devrait une nouvelle fois profiter de sa belle pointe de vitesse sur le tracé du Mugello.

Le GP d’Italie, grand classique

Disputé au Mugello depuis 1994, le GP d’Italie était auparavant couru à Monza. Mais depuis 1994, le tracé inscrit au cœur de la Toscane accueille le championnat de MotoGP. Long de 5,245 kilomètres, il est aussi apparu l’année dernière au calendrier de Formule 1. Devenu mythique, il a notamment vu les plus grands champions italiens s’y imposer : Capirossi, Rossi, Dovizioso et Petrucci, en 2019. Qui succèdera au désormais pilote KTM ?

Ancienne piste d’essai de Ferrari, qui l’utilisait pour développer ses Formule 1, le circuit faisait, dans sa première version, 66 kilomètres de long (en 1914). Réduit dans les années 60, il atteint sa taille finale en 1974. Depuis, il n’a quasiment pas changé, et a été racheté par la firme italienne en 1988. Le record de la piste en MotoGP, détenu par Fabio Quartararo, est cependant à 30 secondes du temps absolu de Lewis Hamilton réalisé l’année passée.

Que faire au Mugello ? 

Situé dans le bassin des Apennins, il est seulement à 30 kilomètres de Florence. La capitale italienne de la Renaissance regorge de monuments à visiter. Si vous êtes féru d’art, la Galerie des Offices, étroitement liée aux grandes familles italiennes, est un incontournable. La Galleria dell’Academia est aussi un passage obligatoire lors de votre visite en Toscane. Il en va de même pour le ponte Vecchio, symbole de la ville de Firenze. Si vous souhaitez flâner, les nombreuses places ombragées qui font le charme de la ville sauront vous ravir. Et si la campagne est plus votre domaine, Pienza, village de Pie II, est un joyau. Ce hameau, né sur une colline, n’abrite que 2000 âmes, mais l’ambiance qu’il dégage est incroyable. Un vrai village italien comme dans les contes.

Loin de la campagne tranquille et de l’excitation de Florence, les pilotes de MotoGP se livreront encore une bataille féroce, au Mugello, pour espérer l’emporter dimanche. Quartararo tentera tant bien que mal de maintenir ou accroître son avance au championnat. Mais, derrière, ça pousse fort ! Pour tout connaître des différents événements du week-end, c’est par ici

Crédit photo une : @suzukimotogp

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire