La Rétro NFL : Tuck Rule Game

0
NFL
(Crédits : ESPN)
Ligue 1

La NFL étant désormais dans une période de pause sans évènements majeurs, replongeons-nous dans son passé. La ligue fêtait ses cent ans cette saison et de nombreux matchs marquants ont jalonné son histoire. We Sport vous propose de revenir sur quinze d’entre eux, et aujourd’hui retour sur un match de la saison 2001 qui a plus ou moins lancé la dynastie des Patriots.

Le Contexte :

Nous sommes au cours de la saison 2001, une saison marquée par le report de plusieurs matchs suite aux attentats du 11 Septembre. Pour la dernière fois de son histoire, la ligue ne compte que trois divisions par conférence avant un élargissement à quatre à partir de 2002.

La saison démarre très mal pour les New England Patriots. Avant les premières semaines de compétition, le coach des quarterbacks Dick Rehbein décède à tout juste 45 ans, provoquant un deuil au sein de l’organisation. Quelques semaines plus tard, lors du second match de la franchise, le QB titulaire Drew Bledsoe se blesse gravement et doit laisser sa place au jeune Tom Brady. La franchise perdra ses deux premiers matchs, avant de rebondir suite à la prise de pouvoir de l’ancien joueur de Michigan. Avec Brady sous le centre, les Patriots remportèrent onze de leurs quatorze derniers matchs pour terminer avec un bilan de 11-5. À égalité avec les Dolphins de Miami au sein de l’AFC East, ils s’adjugèrent le titre grâce à un meilleur bilan intra-division (6-2 contre 5-3). Après une saison plus que moyenne pour les débuts de Bill Bellichick sur le banc en 2000, les Patriots réussirent ainsi à inverser leur bilan.

La saison fut bien plus tranquille pour les Raiders d’Oakland dans l’AFC West. Champions de division en titre, les californiens réussirent à conserver leur titre sans vraiment trembler. Auteurs d’un excellent début de saison où ils remportèrent dix de leurs treize premières rencontres, ils sécurisèrent très tôt leur place en playoffs. Néanmoins, les joueurs de Jon Gruden perdirent leurs trois dernières rencontres et furent donc obligés de passer par les Wild Cards avec leur bilan de 10-6. Lors de ce tour ils firent face aux Jets, équipe qu’ils avaient affrontés juste avant la postseason et contre laquelle ils s’étaient inclinés de justesse (22-24). Toutefois, ils réussirent à s’imposer (38-24) et purent rejoindre le tour suivant pour affronter les New England Patriots.

Patriots et Raiders ne s’étaient plus affrontés depuis un match de saison régulière remporté par les Raiders en 1994. À l’époque, les Raiders étaient encore domiciliés à Los Angeles et vivaient d’ailleurs ses dernières heures dans la cité des Anges. En playoffs, ces deux équipes ne s’étaient affrontées qu’à deux reprises (lors des saisons 1976 et 1985) pour une victoire de part et d’autre. La page était donc presque blanche entre ces deux franchises, mais ce match va faire entrer ce duel dans la légende.

Le Film du match :

Des conditions météorologiques difficiles :

Dans des conditions dantesques de froid (-4° C) et de neige, Raiders et Patriots étaient prêts à se disputer une place en finale de conférence au Foxboro Stadium. Au cours de la première période, les deux équipes ont énormément de mal à développer du jeu offensivement. Gênées par une tempête car persista tout au long de la première période, ces deux équipes n’obtinrent qu’onze first downs, soit autant que le nombre de punts lors des trente première minutes de jeu ! Au milieu de tout cela, les Raiders vont profiter d’une situation avantageuse pour débloquer leur compteur point. Suite à une interférence d’un joueur des Patriots sur un punt, Oakland se retrouve au milieu du terrain pour démarrer son drive. Dans le sillage de son quarterback Rich Gannon déjà très précis (10/14 en première mi-temps), la franchise californienne va remonter le terrain et James Jett va inscrire le premier TD du match à la réception (0-7).

Du jeu et des kicks :

Quelques jeux après cette ouverture du score, Tom Brady, QB des Patriots, va se faire intercepter par le défenseur des Raiders Johnnie Harris, sans conséquences toutefois. À la pause, les Raiders sont donc devant d’une courte tête. Au retour des vestiaires, New England décide de s’adonner presque exclusivement au jeu aérien. Stratégie qui va s’avérer fructueuse dès le retour au jeu avec un drive de 62 yds conclu par un field goal d’Adam Vinatieri (3-7). Toutefois, les Raiders vont répondre immédiatement avec un drive rapide qui mènera à un field goal de 38 yds de Sebastian Janikowski (3-10). Quelques minutes plus tard, Oakland se place à nouveau en position de marquer des points, et Janikowski augmente alors l’avance des siens (3-13). À ce moment précis, les Raiders semblent en position de force et les Patriots sont en difficulté.

Retour, Controverse et OT :

Malgré une domination californienne, les joueurs de Bill Bellichick ne vont pas se laisser abattre et vont rapidement se remobiliser pour recoller. Dans le quatrième quart-temps, Tom Brady va remonter 61 yds à la passe en complétant neuf passes consécutives pour placer son équipe à 6 yds de la endzone. Brady se chargera lui même de parcourir cette distance à la course pour scorer, et les Patriots revinrent ainsi dans la course (10-13). En fin de match, les Patriots forcèrent leurs adversaires à punter le ballon et se retrouvèrent aux alentours du milieu du terrain. Une action litigieuse va alors survenir, et les Patriots vont en l’espace de quelques minutes perdre le ballon avant de finalement le récupérer suite à un changement de décision arbitrale (voir ci-après).

Après cette décision du corps arbitral, Tom Brady va réussir une passe de 13 yds pour permettre à son équipe d’être en position d’inscrire un field goal. Malgré des conditions ubuesques pour tenter un coup de pied, Adam Vinatieri va convertir sa tentative de 45 yds et permettre aux deux équipes de revenir à égalité : direction la prolongation (13-13) ! New England remporta le toss et démarra donc la prolongation avec le ballon. L’attaque progressa sans encombres, en convertissant plusieurs tentatives cruciales, et finit par se retrouver en position pour frapper le field goal de la gagne à moins de 10 yds de l’en-but. Adam Vinatieri ne trembla pas et offrit la victoire aux Patriots (16-13).

L’action marquante :

Une des plus grandes controverses au sein de la NFL ces vingt dernières années. Alors que les Patriots étaient menés dans ce match, un arrêt du temps survint avec 1min50 à jouer. New England est derrière au tableau d’affichage et n’a pas le droit à l’erreur si la franchise veut conserver une chance de l’emporter. Le ballon est snappé et Tom Brady drop back, mais ne voit aucun de ses receveurs libre de tout marquage. Forcé de conserver le ballon, il est alors contacté par Charles Woodson qui provoque une perte de balle. L’action est litigieuse car personne n’a véritablement vu si Tom Brady avait initié un mouvement de passe, ce qui ferait de l’action une passe incomplète, ou s’il ne l’a pas fait ce qui conduirait à un fumble.

Dans un premier temps, l’arbitre appelle un fumble afin de pouvoir revoir le jeu à la vidéo. Après cette révision vidéo, l’arbitre inverse rapidement sa décision et appelle donc une passe incomplète. En effet, il appliqua alors la Tuck Rule, une règle votée deux ans auparavant, qui soulignait que dans la situation que l’arbitre voyait il était légitime d’appeler une passe incomplète. Si cette décision fit scandale dans le camp des Raiders, elle permit aux Patriots de continuer leur drive et, par la suite, à égaliser puis à remporter leur match.

Et après ?

Cette décision arbitrale a provoqué l’un des plus grands scandales dans le football américain du 21e siècle. Oakland revendique encore et toujours que ce jeu aurait dû résulter en un fumble et non en une passe incomplète , tandis que l’arbitre qui a pris cette décision, Walt Coleman, réfute toujours plus de dix ans après s’être trompé dans sa décision. Côté Patriots on affirme également que la décision était la bonne, notamment parce que la franchise avait vécu la même situation quelques semaines plus tôt en saison régulière. En effet, lors d’un match contre les Jets, le même type d’action était survenu avec Vinny Tasteverde, QB des Jets, et les Jets avaient conservé la possession du ballon. Ainsi, Bill Bellichick a pu affirmer que la décision prise lors de ce match n’était pas une erreur.

Sportivement, cet évènement lors du Tuck Rule Game est vu par de nombreux observateurs comme l’action qui a lancé la dynastie des Patriots. En effet, cela a permis à la franchise de la Nouvelle Angleterre de poursuivre sa route en playoffs jusqu’à son premier titre lors du Super Bowl XXXVI face aux Rams de St Louis. Le duo Brady/Bellichick fut ainsi sur le toit du monde pour la première fois et débuta une domination qui durera près de vingt ans. Les Raiders eux surent rebondir après cette élimination frustrante. Si le coach Jon Gruden fut renvoyé à l’issu de la saison, les Raiders réussirent à aller jusqu’au Super Bowl lors de la saison 2002, mais s’inclinèrent lors du Super Bowl XXXVII face aux Buccaneers de… Jon Gruden ! Quant a la Tuck Rule, elle fut supprimé des règles du jeu plus de dix ans plus tard, le 20 Mars 2013.

Après avoir parlé de controverse, nous vous donnons rendez-vous dans deux jours pour analyser cette fois-ci un évènement sur le terrain : le Beast Quake.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here