Tennis

La saison WTA 2021 des françaises

Tenante du titre, l’équipe de France féminine a cette année été éliminée en phase de poules de la Billie Jean King Cup. Cet échec reflète le bilan globalement décevant des joueuses françaises. Les cadres Caroline Garcia, Kristina Mladenovic et Fiona Ferro ont connu une année très difficile. L’espoir vient de nos jeunes joueuses, Clara Burel et Diane Parry notamment qui ont fortement progressé cette saison à la fois dans leur jeu et au classement. Retour sur cette saison WTA 2021 des joueuses françaises.

Alizé Cornet

A 31 ans, la française récupère sa place de n°1 française en se classant 59ème  à la  WTA. 53ème  en fin d’année 2020, elle a réussi à se maintenir peu ou prou au classement. Ses performances en grand chelem l’ont surement empêché de gagner des places. Deux défaites au premier tour à Roland Garros et à l’open d’Australie et deux deuxième tour à l’Open d’Australie et à Wimbledon. Un tournoi ou elle a réalisé la meilleure performance de la saison en battant Bianca Andreescu, numéro 7 mondiale au moment du tournoi. Elle s’est inclinée au tour suivant contre Tomljanovic 75ème mondiale (45ème à la fin de la saison).

La niçoise a malgré tout réalisé des performances notables sur quelques tournois. Une défaite en demi-finale au Bett1Open à Berlin sur gazon face à Belinda Bencic. Des victoires prestigieuses face à Garbine Muguruza (tête de série N°6) ou encore Bianca Andreescu (tête de série n°3).

Enfin sa meilleure performance en tournoi fut réalisée à Chicago en se hissant jusqu’en finale. Une défaite face à Elina Svitolina et des victoires contre LI, Paolini, Vondrousova et Gracheva.

La saison 2022 sera peut-être la dernière pour Alizé Cornet. En effet elle a plusieurs fois déclaré cette année qu’elle allait bientôt mettre un terme à sa carrière. Il sera donc très intéressant de voir sa saison 2022 où la française jouera surement de manière très décomplexée.

Fiona Ferro

Saison très paradoxale pour Fiona Ferro. Elle a d’abord atteint son meilleur classement de sa carrière en atteignant la 39ème place mondiale en mars. Puis elle n’a pas su défendre ses gros points et a rétrogradé hors du Top 100, au 103ème rang mondial à la fin de la saison.

Huitième de finaliste à Roland Garros en 2020, Fiona Ferro n’a pas su réitérer pareille performance en grand chelem en 2021 malgré un 3ème tour à l’open d’Australie contre Iga Swiatek en battant Elena Rybakina. Un bilan au final négatif. 20 victoires pour 23 défaites, qui ne lui a pas permis de compenser ses performances de 2020 dont son titre à Palerme

Caroline Garcia 

Une nouvelle saison compliquée pour la lyonnaise. 25 victoires pour 25 défaites et aucun titre remporté cette saison. Ce qui l’a fait rétrograder au 74ème rang mondial, une perte de 30 places par rapport à 2020 et loin de son meilleur classement obtenu en 2918 (4ème).

Une mauvaise saison aussi dans les tournois du grand chelem avec un 2ème tour comme meilleure performance.

Une seule demi-finale disputée sur le circuit WTA à Lausanne (WTA250) avec une demi-finale face à sa compatriote Clara Burel.

On espère qu’à seulement 28 ans, elle saura revenir au plus haut niveau.

Kristina Mladenovic

Agée elle aussi de 28 ans, la nordiste d’origine finit l’année tout juste dans le Top 100 (93ème mondiale) . Une trajectoire similaire à Caroline Garcia. Elle aussi avait intégré le Top 10, en 2017 pour sa part mais n’a pas su se maintenir à ce classement.

Un troisième tour encourageant à l’Open d’Australie avec une victoire contre Maria Sakkari. Puis elle n’a pas réussi à rééditer cette performance dans les autres tournois du grand chelem. Une contre-performance majeure à l’US open où elle perd au 1er tour contre une qualifiée, la russe Rhakimova.

Une année donc très terne, sans performances majeures en tournoi et sans matchs référence face à des joueuses très bien classées.

Comme Caroline Garcia, il saura intéressant de suivre sa saison 2022 pour savoir si cela sera l’année du rebond pour Kristina Mladenovic.

Clara Burel 

Un motif d’espoir pour le tennis français féminin. La française âgée de seulement 20 ans est en constante progression. Elle a atteint son meilleur classement cette année en octobre (75ème joueuse mondiale). 77ème au classement final, elle était 232ème fin 2020.

De par son classement, elle a beaucoup joué de tournois ITF et a réalisé une saison complète dans cette tranche de tournois. 4 finales pour 2 victoires, à Domicile, à Saint-Gaudens et à Cherbourg-En-Cotentin. Elle a même atteint la première finale de sa carrière sur le circuit principal, à Lausanne (WTA250) en battant Caroline Garcia et Fiona Ferro. Elle finit la saison sur une très bonne note avec son 1er match gagné pour l’équipe de France à la Billie Jean King Cup. Une victoire en 3 sets face à la russe Alexandrova, 33ème joueuse mondiale.

Au final, son bilan est extrêmement positif cette saison avec 42 victoires pour 20 défaites.

2022 lui permettra d’intégrer plus facilement les tournois principaux ce qui lui permettra, on l’espère, d’intégrer le Top 50 et de remporter son 1er titre WTA.

Diane Parry

La française suit la même trajectoire que Clara Burel, d’un an son ainée. A 19 ans, diane Parry atteint son meilleur classement en cette fin de saison en se hissant au 115ème rang mondial. La niçoise au style assez atypique avec un revers à une main à réaliser la meilleure performance de sa carrière en toute fin de saison en remportant son premier tournoi WTA. En effet elle a remporté le tournoi de Montevideo (WTA125) sur terre battue en battant en finale la tête de série N°3 (Panna Udvardy, 96ème mondiale). La jeune française apprend vite car elle avait été défaite en finale la semaine précédente, à Buenos Aires, un WTA 125 également.

Les autres françaises

Océane Dodin qui avait intégré le Top 100 à 20 ans en 2016, puis le TOP 50 en 2017 (46ème ), a eu des difficultés à confirmer. Elle est sortie du Top 100 en 2019. Puis a donc réussi à le réintégrer cette année pour finir l’année 90ème  mondiale (42 victoires pour 30 défaites). Elle termine la saison sur une bonne note avec 2 finales en ITF à Nantes puis à Pétange au Luxembourg.

Deux françaises sont aux portes du Top 100. Harmony Tan, 110ème mondiale à la WTA. Une saison marquée par 2 titres ITF, une demi-finale en WTA 250 et une victoire face à Alizé Cornet à Roland-Garros. Chloé Paquet, termine la saison au 119ème rang mondial, le meilleur classement de sa carrière. Une saison très dense avec 75 matchs (50 victoires/25 défaites) marquée par 3 titres ITF remportés.

Il est donc largement envisageable d'avoir de nouveau une ou plusieurs françaises à nouveau dans le Top50. L'analyse de la saison ATP 2021 des joueurs français à retrouver ici

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top