Catch

Lacey Evans : “Je veux aider la WWE à diffuser son message”

Lacey Evans

Juste avant WrestleMania, nous avions eu la chance de participer à une conférence téléphonique avec deux superstars de la WWE : Lacey Evans et Drew McIntyre. Voici les propos que nous avons pu recueillir de la part de Lacey Evans.

NB : Les questions ont été posées par divers journalistes, français ou internationaux, au cours d’une conférence téléphonique le 3 Avril 2020. Le nom du journaliste et du média auquel il est affilié est indiqué après la question.

Q: Vous avez eu quelques opportunités depuis que vous avez rejoint le roster principal, certains disent même que vous êtes vu comme la Roman Reigns féminine ; que pensez-vous lorsque vous entendez quelque chose comme ça ? (par Martin Hoffman, Sport1 Germany)

Lacey Evans : C’est juste motivant pour moi, je n’ai jamais fait quelque chose aussi vite de toute ma vie. Je prend mon travail très au sérieux, tout comme ma profession et mes revenues en tant que mère. Je n’ai pas le temps de laisser filer les opportunités qu’on me donne, tout comme le travail que je faisais en parallèle du lycée je viens faire mon boulot et je le fais du mieux que je peux quel que soit le challenge que j’ai entre les mains. Je suis juste reconnaissante des opportunités qu’on me donne et je travaille durement pour être sûre de performer de la manière dont je suis censée performer.

Q : Lacey, parlons de votre carrière jusqu’ici à la WWE. Vous avez vécu de superbes moments. Vous fûtes l’une des premières catcheuses à disputer un match en Arabie Saoudite, vous avez été la première adversaire de Becky Lynch après WrestleMania l’an dernier ; quel a été votre plus grand moment dans la fédération à ce jour ? (par Kenny McIntosh, SPORF)

L.E : Si je devais choisir le moment dont je suis la plus fière, ce serait probablement le match en Arabie Saoudite, c’était juste époustouflant pour moi de voir l’impact qu’un match comme celui-ci pouvait avoir sur le monde entier. Je voulais faire une différence dans ce business et lutter pour pour une cause plus importante que la mienne, et aider non seulement à changer mais aussi à créer et motiver les gens, peu importe d’où ils viennent et ce qu’ils traversent. Je sais ce que c’est de trouver un moyen de s’en sortir, de relever la tête et de continuer à se battre, donc je choisirai probablement ce moment car fut un honneur d’être choisie et de montrer ce dont les femmes sont capables.

Q : Intéressons-nous à vos incroyables débuts à Raw (N.D.L.R : après WrestleMania 35). Votre première rivalité fut contre Becky Lynch, nouvelle championne de Raw, après WrestleMania 35 ; comment avez-vous appris que vous alliez être en tête d’affiche de la division féminine de Raw et quelle fut votre réaction ? (par Axel, WFF 100 % Catch)

L.E : J’étais choquée, il n’y a plus rien dans ce business qui me choque pas. À chaque opportunité qu’on me donne, il me faut quelques jours pour l’intégrer, mais ma réaction fut de me dire d’accord, je suis prête à y aller je n’ai pas d’autres choix, je l’ai déjà dit mais je suis maman et je n’ai pas le temps de laisser passer une quelconque opportunité, j’ai donc su que je devais prendre cette opportunité et faire ce que je pouvais. C’est beaucoup de pression mais j’ai toujours su la gérer.

Q : Quel moment de WrestleMania est votre préféré ? (par Miguel Perez)

L.E : Après une longue réflexion, je dirais lorsque j’ai dû affronter quatre autres catcheuses pour devenir championne féminine de Smackdown. Soyez prêts car ce sera le meilleur moment de l’histoire de WrestleMania lorsque ma musique retentira.

Q : Vous faites toujours beaucoup de choses avec votre fille à la TV, ce qui montre que l’on peut être à la fois une mère et une superstar de la WWE ; n’est-ce pas fatiguant pour vous de toujours être présentée comme une mère et ne voudriez-vous pas que les gens voient cela comme une norme et n’en fasse pas quelque chose d’important ? (par Sabrine Benmoumene, Vox Catch)

L.E : Absolument pas, beaucoup de mères pensent ne pas pouvoir faire ce qu’elles veulent mais il y a énormément de femmes incroyables qui ont obtenu dans superbes jobs et qui s’occupent de beaucoup d’autres personnes. Dans mon esprit, le fait que je sois mère ne sert pas uniquement à motiver les autres à suivre leurs rêves. Être maman est le plus beau titre que j’ai obtenu dans ma vie, et le fait que je puisse être un exemple pour les autres mères qui veulent faire certaines choses dans leurs vies montre que l’on peut faire les deux : vous pouvez être une badass mom, un modèle pour votre enfant et non seulement suivre mais aussi réaliser vos rêves : c’est exactement ce que j’ai fait. Vous pouvez me présenter comme une mère, comme un marine, vous pouvez me présenter comme ce que vous voulez mais avant tout je suis une mère et cela restera la chose la plus importante pour moi, tout comme être avec mon mari. Je tire beaucoup de fierté de cela.

Q : Combattre en direct face à une arène remplie n’est pas quelque chose que beaucoup de combattants ont l’habitude de faire, comment vous préparez-vous, qu’est ce que cela fait de se produire en direct à la télévision pour la première fois ? (Nick D’Urbano, Herald Sun)

L.E : Je ne sais pas si beaucoup de gens se le demande, mais il faut qu’ils réalisent qu’avec le Development Center, NXT, le Performance Center d’Orlando, avant que nous arrivions à Raw ou Smackdown nous devions nous entraîner devant peu de gens, nous avons dû apprendre à nous entraîner, réaliser ce dont nous étions capable devant presque personne. Nous devions faire des promos devant des groupes de une à cinq personnes ; ils nous entraînent à faire ce que l’on doit faire et au final cela devient un simple mouvement. Donc si je veut dire à Sasha Banks de “Kiss my ass” je le fais sans problèmes, et je n’ai pas besoin que vous soyez là vous ou votre mère pour me regarder dire à Sasha Banks de “Kiss my ass’”, parce qu’au final c’est exactement ce qu’elle peut faire et c’est ce qu’elle fera à WrestleMania ce week-end.

Q : Vous êtes passée par NXT, quelle est la chose qui vous y manque le plus ? (par Miguel Perez)

L.E : C’est très dur à dire, il y a du positif et du négatif, mais je dirais que ce qui me manque là bas ce sont les coachs. Vous savez, une fois que vous arrivez à Raw ou Smackdown, lorsque votre musique retentit vous y allez et vous devez faire en sorte que ça marche. Lorsque j’étais au Performance Center j’avais plus d’assistance de la part de ces gens là. Si je devais retourner là-bas pour faire suite à votre question, je dirai que cela vous aide beaucoup qu’importe le moment où vous êtes dans votre carrière.

Q : En plus de remporter le Smackdown Womens Championship, quels sont vos objectifs pour le futur à la WWE ? (par Sharon Lee, The Straits Times Singapore)

L.E : Dans le futur, j’aimerais faire partie de la WWE et aider à diffuser leur message et ce dans quoi la compagnie s’engage, que ce soit contre le cancer, contre le harcèlement ou pour promouvoir les femmes dans le sport. La WWE est une compagnie puissante qui veut montrer l’exemple et c’est ce que j’ai toujours voulu faire dans ma vie, aider les autres et leur montrer de quoi ils sont capables. De fait, après avoir botter les fesses de Bailey et être devenue championne féminine de Smackdown (N.D.L.R : Bailey a conservé son titre à l’issu de WrestleMania), je vais prendre le titre et utiliser cette mise en avant pour aider toutes les personnes que je peux aider.

Q : Bonjour, je veux te demander à propos de ta gimmick ‘’Sassy Southern Belle’’ de nous dire si tu as déjà parlé d’avoir un gimmick un peu plus en lien avec ton passé dans la Marine ou être plus agressive ou similaire à l’agressivité de Brock Lesnar, c’est ce que tu aimerais faire à l’avenir ? (par Andre Thurmond)

L.E : Bien, d’abord permet-moi de te corriger : “nasty”, je ne sais pas d’où tu sors ça mais Lacey Evans et sa gimmick ne se mélangent pas. Je suis née en Géorgie , dans le Sud, et j’aime mes robes, mes talons hauts et mon rouge à lèvres et je peux te botter le cul avec. Je n’ai pas besoin de vous faire croire que je suis une “Brock Lesnar” pour faire le job, même quand j’étais dans l’US Marine, je me suis comportée comme une femme, une femme fière, une mère fière, une épouse fière. Je suis sexy, je suis confiante et je suis aussi méchante que l’enfer, et ce que je sois avec ou sans robe sweetheart. Je me sens plus sexy et plus jolie avec du rouge à lèvres et je pense que je vais continuer comme ça.

Q : Lacey, si tu remportes le titre de SmackDown à WrestleMania, si tu pouvais choisir ton premier adversaire, ce serait qui et pourquoi ? (par Axel, WFF 100 % Catch)

(Très confiante, Lacey Evans a coupé la question en disant qu’elle allait remporter le titre.)

L.E : C’est une question difficile, sûrement Sasha damn Banks. Je donnerais n’importe quoi pour coller mon titre sur son visage puis lui botter le cul, le poser sur elle et partir en la laissant là pendant que mon bébé regarde. C’est ça que je choisirais.

Q : Hey Lacey, lorsque tu es arrivée dans le roster principal, tu étais parfaitement détestable. Pourtant, en général, les superstars de NXT semblent moins confiantes et doivent travailler leurs promos mais ça semblait vraiment simple pour toi, à quoi attribues-tu cela, qu’est ce qui t’as rendu si confiante dès le début ? (par Kenny McIntosh, SPORF)

L.E : Probablement le fait que quand tu n’as rien à perdre, tu donnes tout. J’ai été élevée en ayant pas grand-chose et pour être honnête, quand tu es élevée avec un père comme le mien, tu te dois de tout donner pour t’en sortir et faire des choses sans en avoir le choix. Depuis mon plus jeune âge, j’ai littéralement dû me mettre dehors, relever la tête, essayer de convaincre les gens de m’engager mais aussi les convaincre de mes capacités. S’ils regardaient ma vie, ils auraient pensé que je n’aurais jamais pu devenir quelque chose, et ça je l’ai pris personnellement. Dès mon plus jeune âge je devais avoir la confiance nécessaire pour botter des fesses, prendre des noms et convaincre les autres que je suis capable de bien plus que ce qu’il pourraient penser. Ce n’est pas seulement à RAW ou Smackdown ou NXT, mais je suis une mère, une femme, et je prends toutes les opportunités que je peux avoir. Je suis toujours à 100% car je sais ce que c’est que de ne rien avoir, de ne pas avoir le choix de perdre quoi que ce soit. Tu dois y aller et avoir confiance en toi afin que personne ne puisse te mettre à terre. J’attribuerais donc cela à mon éducation : je n’ai pas eu d’autre choix que d‘avoir confiance en moi pour y arriver et réussir.

Q : Salut Lacey, si tu avais le choix d’affronter une femme du circuit indépendant qui choisirais-tu ? (par Miguel Perez)

L.E : Je ne sais pas, je n’y est véritablement jamais réfléchi. Probablement Amber Nova, c’est une superstar venant de la même ville que moi, c’est une fille du Sud, elle travaille vraiment dur. J’ai vu de nombreuses choses de son répertoire et je pense qu’elle et moi nous ferions de grandes choses ensemble.

Q : Tu es une ancienne Marine, une mère, une femme, tu prouves à tout le monde que les rêves deviennent réalité si tu as une bonne éthique de travail et si tu suis le bon chemin, il semblerait que les storylines à la WWE, où ta famille est impliquée comme à Smackdown entre Sasha et ta fille, que ressent ta famille à l’idée de te voir lors du plus grand show de catch de l’année dans un match pour le titre féminin de SmackDown ? (par Michael Morales Torres, Lucha Libre Online)

L.E : Mon mari a les yeux larmoyants et est très fier, ma fille est excitée mais si je devais donner un mot ce serait fier, ils sont chaque jour très fiers de moi.

Q : Je voudrais savoir comment tu vis avec le coronavirus et l’impact qu’il a sur les matchs et sur les shows annulés ? (par Axel, WFF 100 % Catch)

L.E : En prenant les choses calmement, au jour le jour. Vous savez, c’est quelque chose auquel nous ne nous attendions pas et que nous n’avions jamais traversé. La WWE a réfléchi, a fait tout ce qui était nécessaire pour la sécurité de tous et voulait apporter du divertissement à son public. On ne sait pas encore combien de temps cela va encore durer, mais la décision d’apporter autant de divertissement en deux nuits pour WrestleMania est incroyable. Personne ne sait quels matchs seront diffusés en premier, personne ne sait à quoi s’attendre à ce stade, mais ce que je peux vous dire c’est qu’il y a eu beaucoup de changement dont vous n’avez pas la moindre idée. Avec tout ce qui se passe dans le monde, la seule chose que nous pouvons faire c’est de se soutenir les uns les autres, être là mais prendre les bonnes décisions et rester chez soi. Je suis beaucoup dans mon jardin et j’apprends à mon enfant tout ce que je n’ai pas eu le temps de lui apprendre lorsque j’étais loin de chez moi.

Q : Une fois retraitée de la WWE, quel héritage souhaites-tu laisser ? (par Michael Morales Torres, Lucha Libre Online)

L.E : Probablement l’altruisme et l’éthique dans mon travail, mon côté travailleuse acharnée. Je veux que lorsque tu penses à Lacey Evans, tu penses à une motivatrice, que tu penses à tout ce qu’elle a apporté aux autres.

Merci à la WWE de nous avoir permis de recueillir ces propos et merci à Lacey Evans d’avoir répondu à toutes ces questions. Rendez-vous dans quelques jours pour la deuxième partie de cette conférence téléphonique où Drew McIntyre a répondu aux questions des journalistes.

Traduction de l’interview effectuée avec l’aide de Sébastien Waszak.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
dictum amet, consequat. Phasellus sem, eget