L’AuGeo-Portrait #6 : Patrick Vieira

Moi, Geoffrey Pollet, vous présenterai chaque semaine un joueur qui a marqué l’histoire du Football. Par son talent, sa personnalité, ses titres. Tout ce qui a fait la légende des footballeurs de mon enfance (et d’autres) vous sera présenté. Retrouvez l’ AuGeo-Portrait tous les Lundis. Aujourd’hui sixième numéro avec la présentation de : La Pieuvre… Autrement dit Patrick Vieira. Cocorico !

Les débuts de Patrick Vieira

Vieira Cannes

Vieira AS Cannes
Crédit photo : Pkfoot

1993 Patrick Vieira 1m93 de talent, fait ses grands débuts à l’AS Cannes. Après le dépôt de bilan, du FC Tours, l’AS Cannes de Richard Bettoni et Guy Lacombe récupère le joueur. Né le 23 Juin 1976, Vieira n’a pas encore 17ans quand il arrive à l’AS Cannes. Il passe donc ses premiers mois chez les juniors avant que Luis Fernandez ne le sélectionne avec les pros le 20 Novembre 1993 face au FCNA. Il devient capitaine de l’AS Cannes sous Safet Susic aux côtés de Micoud, Jemmali, Grondin… Cet AS Cannes là, écrabouille littéralement le Fenerbahçe 9-1 en coupe UEFA. Ses performances sont brillantes, et en Novembre 1995, suite à l’arrêt Bosman, le grand Pat’ est transféré au grand Milan AC.

London Calling

Vieira Capitaine d’Arsenal
Crédit photo : dailystar.co.uk

3 petits tours et puis s’en vont pour les marionnettes, 6 bouts de match et puis s’en va pour Pat’ Vieira. L’aventure milanaise s’arrête avec un goût d’inachevé pour Vieira, mais il aura sa revanche sur le Milan AC : “in this life or the other“.

En 1979 quand The Clash sort London Calling, je suis sur qu’ils ont le petit Patrick en tête. Car à l’été 1996 Patrick Vieira prend la direction de Londres pour rejoindre les Gunners d’ Arsenal et  son mythique stade Highbury. Une décision qui va rapidement changer le destin de la pieuvre. Lors de ses 4 premières années dans la capitale britannique, Vieira devient immédiatement indispensable dans un championnat à sa mesure et entouré de stars tels que D.Bergkamp, T.Adams, E.Petit, ou même D.Suker. En 4 ans, un doublé coupe-championnat en 1998 et une finale de Coupe UEFA perdue aux tirs au buts face à Galatasaray. Un Pénalty raté par Vieira 🙁 . En Aout 2000 alors que le grand Pat’ vient de rayonner avec les bleus de France, il émet le souhait de quitter Arsenal. Souvent ciblé et provoqué par ses adversaires en Premier League et se retrouve dans le collimateur des arbitres. Il reçoit de nombreux cartons jaunes et rouges. Pourtant Pat’ se ravise et prolonge avec les Gunners. Bien lui en a pris.

Captain’ Pat’ : Big Boss des Invincibles.

De 2000 à 2003 Patrick Vieira remporte avec son club un doublé coupe-championnat ainsi qu’une nouvelle FA Cup en 2003. A l’été 2003, A.Wenger lui confie le brassard de capitaine. “La pieuvre” devient seulement le 2ème capitaine “étranger” de l’histoire des Gunners (Rémi Garde étant le premier). Patrick Vieira est donc le capitaine de l’une des belles équipes de l’histoire du football anglais : The Invincibles…

The Invincibles c’est 49 matchs de championnat consécutif sans défaites. Un championnat rempoté donc sans défaites, avec en prime la meilleure défense et attaque de Premier League. Une des équipes les plus kiffantes à voir jouer. Dans un stade plein, avec des Frenchys de partout, qui peut oser dire qu’il n’a pas aimé voir cette équipe évoluer (je suis fan de Liverpool). Un bien beau Capitaine pour une bien belle équipe. Le français disputera une saison de plus sous les couleurs rouges et blanches d’Arsenal. Le français, à l’orée de la saison 2005-2006, s’envole en direction de l’Italie. Il rejoint une autre jolie colonie française, la Juventus Turin.

L’Itaie, entre scandales et titres.

Vieira à l’Inter Milan crédit photo : CNN.com

CALCIOPOLI : voilà comment se résume l’année de Vieira à la Juve. Peu attaché au club ou à son histoire (Del Piero, Buffon) Vieira ne reste pas en SerieB et file du côté de Milan. L’Inter Milan. Vieira peine à s’y imposer, un physique de plus en plus usé, mais y glane de nombreux titres. 3 Scudettos et une ligue des champions. Mais Vieira joue moins et provoque la colère d’un certain José Mourinho quand il revient blessé de sélection. Si la carrière de Vieira est en déclin, ses entrées en jeu ou titularisation dans le milieu interiste sont très souvent couronnés de succès et saluées par la “difficile” presse transalpine. En Janvier 2010, Pat Vieira retourne en Angleterre et à Manchester City ou il glanera son dernier trophée la FA CUP avant d’annoncer la fin de sa carrière et quelle carrière à l’été 2011.

Patrick Vieira : l’histoire d’amour avec les bleus

Patrick Vieira capitaine de l’EDF Crédit Photo: Dave Winter / Icon Sport.

1ère sélection en 1997, champion du monde 1998 (passeur décisif pour le but d’ E.Petit lors de la finale de la coupe du monde) champion d’Europe titulaire en 2000. Capitaine de l’EDF suite à la retraite de Marcel Desailly. Vieira est un chef de file en Équipe de France. Un leader, vocal et technique. L’assurance d’un travail bien fait. En 2006, lors de la coupe du Monde en Allemagne il inscrit un but salvateur en 1/8 face à l’Espagne avant que Zizou ne vienne parachever le spectacle. La pieuvre c’est 107 sélections pour 6 buts, mais surtout un joueur box-to-box hors pair. Bravo Mr Patrick Vieira et Merci

Aujourd’hui entraineur au New York City FC, Pat’ Vieira c’est 664 matchs, 55buts, des récupérations en pagaille, des attaquants ou milieux dégoutés de devoir l’affronter, Patrick Vieira est l’un des meilleurs milieux français de l’histoire du football. Capitaine de l’AS Cannes, d’Arsenal, de l’Inter Milan et de l’Équipe de France, ses capacités de leader n’ont jamais été contesté. De toute sa carrière Pat’ n’ a eu qu’un seul regret : ” Le manque de reconnaissance à l’égard de Claude Makelele, ça me faisait peur, j’avais peur que ça se retourne contre moi à un moment donné. Mais j’aurais dû aller au Real Madrid en 2004″. Aucun regret, aucune amertume dans les propos de Vieira, juste un rendez-vous raté comme des centaines d’autres dans le football. Enfin, si Patrick Vieira n’a laissé que d’excellents souvenirs partout ou il a évolué… ses adversaires ne peuvent pas en dire autant… N’est-ce pas Roy Keane ?

Peace…

Bonus : l’incident du tunnel Vieira vs Keane

A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

tempus amet, adipiscing mattis venenatis, non ut risus porta. vel, ut Praesent