Ligue 1

Le Classico : histoire et faits marquants

classico

Le Paris Saint-Germain et Marseille se retrouvent au Classico, le rendez-vous bi-saisonnier des plus grands clubs de football français et le point de convergence d'une rivalité féroce ; deux villes, deux mentalités s'affrontent

Les origines du Classico

Il ne s'agit pas d'une rivalité géographique classique – 778 km séparent les stades des deux clubs, soit sept heures de route – mais, à l'instar du Clasico espagnol entre le Real Madrid et le FC Barcelone, il y a quelque chose de plus que le simple football dans ce match.

Paris est la capitale de la France, chic et classe, dans le nord du pays ; Marseille est une belle ville portuaire sur la côte méditerranéenne, plus détendue et plus terre à terre.

Mais il y a aussi la rivalité sportive, qui a pris toute son ampleur dans les années 1990, lorsque les deux villes se sont disputées la domination du football français, mais aussi de la scène continentale : Marseille a remporté la première – et jusqu'à présent la seule – Ligue des champions de l'UEFA en 1993, tandis que le PSG a ajouté à son palmarès européen la Coupe des vainqueurs de coupe de l'UEFA en 1996.

La domination du PSG au cours de la deuxième décennie du millénaire lui a permis de rejoindre Marseille avec neuf titres de champion de France, ce qui n'est égalé que par Saint-Etienne.

Les supporters au coeur du match

“Un match contre Marseille est toujours un match spécial. Spécial pour les joueurs et encore plus pour les supporters”, a déclaré l'ancien attaquant emblématique du PSG, Pauleta. “Vous pouvez le sentir dès le début de la semaine pendant l'entraînement, dans la ville, partout. Vous sentez que les supporters sont différents, que l'équipe est différente à l'approche du match. C'est toujours un match spécial, un match que vous voulez absolument gagner.”

Si c'est vrai pour les joueurs, c'est doublement vrai pour les supporters, même si des incidents entre supporters rivaux ont malheureusement conduit à ce que la plupart des Classico se jouent désormais sans la présence officielle des supporters à l'extérieur.

Le premier incident lors d'un Classico s'est produit lors du quart de finale aller de la Coupe de France 1974/75 à Marseille. Après un match nul 2-2, des supporters de l'OM ont pris d'assaut le vestiaire du PSG et l'équipe visiteuse a dû être escortée par la police à l'extérieur du stade. Ces troubles ont incité les supporters du PSG à venir soutenir leur équipe lors du match retour quatre jours plus tard, ce qui a fait de ce match le premier match à guichets fermés au Parc des Princes. Le PSG s'impose 2-0.

Le classico en chiffres

Lors de la 32e journée de la saison 2021/22 de Ligue 1 Uber Eats, ce sera la 85e fois que les rivaux s'affronteront dans l'élite française. Il est remarquable de constater qu'ils ont remporté 32 victoires chacun jusqu'à présent, pour 20 nuls.

Le PSG a cependant eu le dessus de loin ces dernières années, depuis que QSI a repris le club en 2011. Il n'a perdu qu'une seule fois – une défaite 1-0 à domicile lors de la 3e journée de la saison 2020/21 – lors de ses 19 dernières rencontres de Ligue 1 avec l'OM, dont 14 victoires.

Les matchs historiques 

12 décembre 1971 : OM 4-2 PSG

La toute première rencontre compétitive entre les deux équipes. Le prolifique attaquant yougoslave Josip Skoblar a marqué deux fois pour l'OM, qui était sur le point de remporter un deuxième titre consécutif en Ligue 1.

8 janvier 1978 : PSG 5-1 OM

Les Marseillais, premiers du classement, ont été humiliés dans la capitale malgré un penalty de Sarr Boubacar à la 12e minute. François M'Pelé a marqué deux fois pour l'équipe locale, qui venait de voir le président Daniel Hechter – l'homme responsable de leur maillot bleu emblématique avec la grande bande rouge – démis de ses fonctions.

28 novembre 1986 : OM 4-0 PSG

Jean-Pierre Papin faisait partie de l'équipe emblématique de l'OM qui a atteint la finale de la Coupe d'Europe 1991 et qui a été battue aux tirs au but par le Crvena Zvezda. Le futur Ballon d'Or n'avait rejoint l'OM en provenance du Club de Bruges qu'à l'été 1986 lorsqu'il a marqué son septième but en championnat pour son nouveau club dans ce qui reste la plus grande victoire à domicile de Marseille sur son rival, qui était alors – avec Gérard Houllier comme entraîneur – le champion de France en titre.

26 février 2017 : OM 1-5 PSG

“Je suis désolé pour les supporters, qui vont se faire prendre la tête demain”, a déclaré Patrice Evra, l'ancien capitaine de l'équipe de France, qui était à l'origine du score. Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OM, a résumé la situation en ces termes : “Nous avons été surclassés. Que voulez-vous que je dise de plus ?” Le PSG a remporté les trois points grâce à 13 tirs cadrés et cinq joueurs différents ont marqué pour les visiteurs. Cette victoire est la plus large depuis le début du championnat, et Marseille a subi sa plus lourde défaite à domicile depuis 1953.

Les joueurs ayant joué pour les deux équipes

Hatem ben Arfa (OM 2008-11, PSG 2016-18), Lorik Cana (PSG 2000-05, OM 2005-09), Lassana Diarra (OM 2015-17, PSG 2018/19), Gabriel Heinze (PSG 2001-04, OM 2009-11), Claude Makelélé (OM 1997/98, PSG 2008-11), George Weah (PSG 1992-95, OM 2000/01)

Dernières publications

En haut