Tennis

Les 30 Moments marquants de 2020 : la première de Kenin, Thiem et Swiatek

Dans une année où la pandémie mondiale de Covid-19 a chamboulé les programmations sportives et autres évènements planétaires (J.O, Euro, …), chaque sport a dû s’adapter pour survivre. Si 2020 restera une année morose pour bien des personnes, les douze mois qui la composent furent tout de même riches en émotions pour tout fan de sport. Du passage de la NBA à Paris aux records de Lewis Hamilton, en passant par les prouesses de Tadej Pogacar ou le Final 8 de la Ligue des Champions, la rédaction de We Sport revient pour vous sur les trente moments marquants de 2020.


Quel est le point commun entre Sofia Kenin, Dominic Thiem et Iga Swiatek ? Ils ont tous les trois remporté leur premier Grand Chelem cette année. Dans une saison tennistique bousculée par la crise du Covid-19, ces trois là auront pourtant plaisir à se souvenir de leur année 2020.
Revenons ensemble sur le sacre qui les a propulsé dans la prestigieuse catégorie des vainqueurs en Grand Chelem. 

 

Sofia Kenin, la force de caractère

Toute petite, déjà, elle s'affichait aux côtés des grosses stars du circuit. Promise à un futur de championne, c'est à Roland-Garros l'an dernier que Sofia Kenin s'est révélée aux yeux du grand public.
Mais pas grand monde ne s'attendait à la voir remporter son premier titre en Grand Chelem quelques mois plus tard à Melbourne. Pourtant, à 21 ans, l'Américaine a montré une force de caractère incroyable pour aller au bout de l'Open d'Australie. Sur son parcours, des victoires solides notamment sur Shuai Zhang, Cori Gauff et Ons jabeur. Elle créée la surprise en demi-finale avec une victoire en deux sets (7/6 7/5) sur la numéro une mondiale Ashleigh Barty qui joue à domicile.

Qualifiée pour sa première finale en Grand Chelem, la jeune Kenin soit se frotter à l'expérience de Garbine Muguruza qui joue sa troisième finale dans cette catégorie. L'Espagnole est invaincue en finale de Majeur, et semble être revenue à un excellent niveau de jeu après un passage à vide ces dernières saisons.

Logiquement favorite, Muguruza fait la course en tête. Les deux joueuses sont à un set partout lorsque l'ancienne numéro une mondiale obtient trois occasions à 2/2 pour prendre définitivement le large dans cette finale. Mais les trois balles de break ratées dans la dernière manche vont relancées la jeune “Sonya”, qui à l'orgueil, va peu à peu reprendre l'ascendant en fin de match. Contre toute attente, c'est bien l'Américaine qui se montre intouchable dans cette fin de troisième set.
A 21 ans, la 15è joueuse réalise son rêve : elle remporte son premier Grand Chelem à Melbourne 4/6 6/2 6/2. Une performance de haut vol pour l'Américaine qui a montré une force de caractère incroyable.
On la reverra même quelques mois plus tard en finale d'un Grand Chelem à Roland-Garros…

 

Dominic Thiem, enfin

La quatrième finale fût la bonne pour Dominic Thiem. Après trois à échecs à Roland-Garros et à Melbourne, l'Autrichien a enfin mis la main sur son premier Grand Chelem lors de l'US Open 2020.
C'est lors d'un Grand Chelem inédit, après des mois d'interruption et à huis clos que “Domi” a raflé son premier Majeur. Avec l'absence de Rafael Nadal et Roger Federer, et la disqualification de Novak Djokovic, l'Autrichien faisait office de grand favori dans cet US Open 2020.
Pour accéder jusqu'en finale, “Dominator” se paye des victoires prestigieuses sur Cilic, Auger-Aliassime, De Minaur et Medvedev. Pas mal pour ceux qui considèrent qu'un Grand Chelem ne vaut rien sans le Big 3, non ?

Mais rien ne fût simple pour l'Autrichien qui a dû livrer une bataille en 5 sets jusqu'à l'épuisement physique en finale face à Alexander Zverev. Mené 2 sets à rien, le numéro 3 mondial a dû s'employer pour effacer son retard. Mais c'est bien la fin du match qui restera dans les annales de l'histoire du tennis. Les deux joueurs sont incapables de conserver leur avance, permettant ainsi à l'autre de recoller au score à chaque fois. C'est une véritable bataille des nerfs que vont se livrer Thiem et Zverev. Les deux sont pétrifiés par l'enjeu, et livrent un match fou. Non pas par la qualité de jeu, mais par le poids psychologique de la partie.

Au terme d'un tie break au cinquième set d'un suspense insoutenable, Dominic Thiem peut s'écrouler. Il vient de remporter l'US Open après 4h de jeu et une finale folle. L'Autrichien rentre dans l'histoire. Il est le premier joueur né dans les années 1990 à remporter un Grand Chelem, et surtout, il met fin à l'écrasante domination du Big 3 qui n'avait plus perdu un titre Majeur depuis 2016.
Une victoire qui arrive enfin pour Dominic Thiem. Il n'y a plus qu'à espérer qu'elle soit la première d'une longue série.

 

Iga Swiatek, un vent de fraicheur à Roland-Garros

Elle est sûrement la surprise la plus inattendue en WTA cette année. Du haut de ses 19 ans, Iga Swiatek a déboulé tel un ouragan dans un Roland-Garros automnal inédit.
La jeune Polonaise est classée 54è mondiale lors de son entrée en lice à Paris. Pourtant, c'est bien en patronne que Swiatek va évoluer Porte d'Auteuil. Et gare à celles qui vont croiser son chemin à Roland-Garros ! Vondrousava, Hsieh, Bouchard. Toutes vont tomber sous les assauts de la jeune Swiatek. Elle ne perd aucun set durant son tournoi, et enregistre une perte moyenne de 4 jeux par match. Mais c'est en huitièmes de finale que la Polonaise va se révéler aux yeux du monde. Elle inflige une défaite sévère à Simona Halep, la favorite du tournoi 6/1 6/2. Insubmersible et en totale confiance, sa finale face à Sofia Kenin ne sera qu'une formalité. Elle remporte son premier titre en carrière à Roland-Garros 6/4 6/1. Renversant.

Au delà du tennis impressionnant qu'elle a pu produire durant le tournoi, c'est aussi sa personnalité qui fait l'unanimité. Spontanée et souriante, Iga Swiatek séduit les passionnés de tennis. C'est aussi la manière dont elle aborde l'aspect psychologique qui casse les codes. Entourée de sa psychologue lors de ses déplacements sur le circuit, la Polonaise parle de l'aspect mental sans tabou.
Une star est née à Roland-Garros. Et quelques chose nous dit que ce n'est que le début d'une belle carrière pour Iga Swiatek…

 

Crédit photo : AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Dernières publications

En haut