Les Bleus joueront une finale contre la Grande-Bretagne

Match après match, l’espoir d’éviter une redoutée finale contre la Grande-Bretagne se réduisait. 6 matches, 6 défaites pour l’Equipe de France de Philippe Bozon qui jouera pour sa survie lundi à 16h15 contre l’équipe qui vient d’accéder à l’élite après leur récente montée. Cette défaite 3-0 contre la Finlande condamne les Bleus à une finale…

 

 

La Finlande, bien meilleure

 

Si défensivement il y a du progrès, offensivement les occasions ont été rares. Peu disciplinés, les Bleus ont concédé de nombreuses pénalités. Contre une équipe comme la Finlande, il est difficile de ne pas en concéder avec tant de situations d’infériorité numérique. 1-0 par tiers, les Finlandais ont dominé ce match. 

 

 

 

Une défaite attendue puisque les Bleus jouent contre la Grande-Bretagne à 16h15 ce lundi 20 mai. Autant vous dire que le repos des Français sera court. Les Bleus ont très clairement coché le match contre la Grande-Bretagne plutôt que celui de la Finlande. Ce match n’avait que très peu d’intérêt puisque l’on voyait mal les Bleus faire un coup tout en restant prêt pour le lendemain.

 

Les Bleus ont perdu leur rencontre contre l’Allemagne

 

Une finale à jouer contre la Grande-Bretagne

 

Cette défaite sonne donc comme ce que l’on redoutait depuis le début. Les Bleus ont donc un seul match à gagner, celui contre la Grande-Bretagne. En effet, nos voisins de l’autre coté du Shuttle (qui n’ont pas un seul point) peuvent se sauver en remportant leur match contre les joueurs de Philippe Bozon. Nous nous retrouvons donc avec deux équipes qui n’ont pas remporté le moindre match. L’équipe qui remportera ce match sera sauvée. 

 

La Grande-Bretagne espère faire tomber les Bleus – crédit photo by Matt Zambonin/HHOF-IIHF Images

 

Avec 5 buts marqués en 6 matches, la Grande-Bretagne n’est clairement pas une force offensive. Mike Hammond, auteur de 3 buts, est la menace numéro 1. Nul doute que Bozon lui mettra Nicolas Ritz en face. Alexandre Texier aura quant à lui davantage de liberté. Ce sera à lui de prendre le reines de l’équipe. Son duo avec Anthony Rech progresse au fil de la compétition. Il faudra aussi compter sur Damien Fleury, auteur de 4 points, et capitaine des Bleus pour cette rencontre. Les Bleus ont marqué plus du double de buts : 11 buts, soit un peu plus de 2,2 buts par match.

 

Défensivement, les Bleus ont encaissé 30 buts contre 38 pour la Grande-Bretagne. Le débat est un peu plus équilibré. La défensive tricolore connait de nombreuses difficultés depuis le début du tournoi. 

 

 

Membre de l’élite du hockey mondial depuis les championnats du monde de Québec en 2008, les Bleus n’ont jamais connu la descente. La progression du hockey français est nette, et ne doit pas s’arrêter là. Bozon, pour sa première, n’a pas hérité du meilleur roster puisque plusieurs des meilleurs joueurs français manquaient à l’appel. L’offensive semble se construire année après année. Le véritable chantier reste la défensive. Les Bleus DOIVENT remporter leur match lundi !

A propos de l'auteur

Graphiste en Freelance et rédacteur bénévole. Fanatique aveugle de hockey sur glace.

Poster un commentaire

suscipit dolor. vel, at sit risus. eget massa quis