Catch

Les oubliés #5 – Neville : l’homme que la WWE a négligé

Neville

Considéré comme un des meilleurs high-flyers sur le circuit indépendant, Neville avait tout pour réussir chez WWE. Cependant, son booking et les décisions des officiels de la compagnie ne l’ont pas toujours aidé au point de se quitter en très mauvais termes. Retour sur la carrière d’un autre talent gâché par WWE.

Un parcours en or à NXT

Adrian Neville arrive au tout début de NXT lorsque cette branche commençait à proposer un show hebdomadaire concret et non plus des saisons avec des rookies et des mentors. L’Anglais gagne son premier match contre Sakamoto, puis il s’associe avec Oliver Grey pour s’inscrire dans le tournoi qui désigne les premiers champions par équipes de NXT. Ensemble, ils iront au bout de ce tournoi et remporteront les titres, en s’imposant contre la Wyatt Family (Luke Harper et Erik Rowan) en finale. Mais son partenaire se blesse gravement et ne peut plus tenir son rôle de champion. Neville choisit donc Bo Dallas pour le remplacer. Cependant, ce choix sera perdant car ils n’arriveront pas à vaincre la Wyatt Family et perdront leurs titres.

Deux mois plus tard, Neville trouve un nouveau partenaire en la personne de Corey Graves (actuellement commentateur) et retourne en rivalité avec Harper & Rowan. Grâce à une distraction de Sheamus, les deux nouveaux amis gagnent même les ceintures par équipes.

Lorsque The Ascension rentre en rivalité avec eux, ils perdent les titres par équipes. De cette défaite, Neville décide de partir dans une carrière solo. Ce choix va se révéler payant car lors de NXT Arrival, le natif de Newcastle vient à bout de son ancien partenaire Bo Dallas et remporte le NXT Championship. En fin d’année, à l’occasion de NXT Takeover : Evolution, Adrian Neville s’incline contre Sami Zayn au terme d’un des matchs les plus marquants de NXT. Le Québécois avait sauvé sa place à NXT, mais cette défaite emmena Neville peu à peu vers le Main Roster.

Des débuts solides dans la mid-card

Adrian Neville, désormais appelé Neville, effectue ses débuts à Raw le 30 mars 2015 en battant Curtis Axel. Son premier fait marquant est sa confrontation contre Seth Rollins pour le championnat WWE, une semaine après ses débuts. Évidemment, Neville perd ce match mais laisse une très bonne impression au public grâce à la fabuleuse prestation qu’il vient de livrer. Ensuite, il participe au King of the Ring. Au fil du tournoi, il s’imposera face à Luke Harper et Sheamus avant de perdre en finale contre Bad News Barrett. Il débute d’ailleurs une mini rivalité avec ce dernier qu’il battra à Payback. Néanmoins, lors d’un précédent Raw, “l’homme que la gravité a oublié” accepte l’open challenge de John Cena pour le titre des États-Unis. Les deux hommes disputeront un superbe match, où l’Anglais n’est pas passé loin de la victoire.

Crédit vidéo : WWE

Bien installé dans la mid-card, Neville participe au Money in the Bank 2015 en compagnie de Roman Reigns, Randy Orton, Kofi Kingston, Kane, Sheamus et Dolph Ziggler. Malheureusement pour lui, il ne parvient pas à décrocher la mallette que Sheamus remportera.

Après ce PPV, il entame une rivalité avec Stardust. Au cours de la feud, Bad News Barrett et Stephen Amell vont se coller à celle-ci. Elle prend alors une tournure de comics avec d’un côté les héros Stephen Amell (Arrow) et Neville et de l’autre les vilains Stardust et Bad News Barrett. À Summerslam 2015, les héros vaincront les vilains comme dans une bonne BD américaine.

La storyline va continuer mais les équipes vont changer. Tout d’abord, Bad News Barrett trahit son partenaire : Stardust fait donc équipe désormais avec The Ascension pour former The Cosmic Wasteland. Puis, Stephen Amell retourne à Hollywood pour laisser la place aux Lucha Dragons dans cette rivalité. Les deux factions s’affrontent dans le kickoff de Night of Champions et les heels l’emportent. Cependant, les faces prendront leur revanche à Raw puis gagneront la belle à Smackdown.

Noyé dans la mid-card

Neville va conforter sa place dans la mid-card sans jamais y bouger. Il participe et remporte le Traditional Survivor Series Elimination Tag Team match qui se révèle être assez médiocre. Ensuite, il enchaîne les matchs contre Mark Henry, Rusev, Kevin Owens ou encore le New Day en équipe. Début 2016, il obtient l’opportunité d’affronter Kalisto pour le titre des États-Unis, mais le mexicain va conserver son titre. S’en suit plusieurs combats contre Kevin Owens et Chris Jericho, avant de prendre une pause pour cause de blessure.

Retour et début dans la division Cruiserweight

Le 18 décembre lors de Roadblock : End of the Line, Rich Swann conserve le titre Cruiserweight contre TJP et Brian Kendrick. C’est alors que Neville fait son retour ainsi que son heel turn en attaquant Rich Swann et TJP. Plusieurs semaines passent et Neville continue de dominer tous les cruiserweight du roster, que ce soit TJP, Rich Swann, Cedric Alexander ou Lince Dorado. Lors du Royal Rumble 2017, il bat Rich Swann et devient Cruiserweight Champion. Son prochain challenger est alors un autre anglais qui se nomme Jack Gallagher, un homme que Neville battra à Fastlane.

Pour Wrestlemania, personne ne semble vouloir défier Neville tellement sa domination est suprême. Cependant, un commentateur du nom d’Austin Aries va prendre ce risque, un catcheur réputé et de retour de blessure. Lors du kickoff de Wrestlemania 33, Neville conserve son titre dans un bon match contre Aries. La rivalité va continuer et le challenger bat Neville à Payback par disqualification et ne devient donc pas champion. Pour clôturer la rivalité, les deux protagonistes se défient à Extreme Rules dans un Submission Match où le champion garde son titre.

Un règne magistral

Lors des shows hebdomadaires, Neville continue de matraquer la division poids-léger. Son statut est tellement important qu’il fait grimper la côte de la division. À Great Balls of Fire, il défend avec succès son titre contre Akira Tozawa. Cependant, le Japonais mettra un terme au règne de Neville lors du Raw du 14 août. L’ancien champion NXT va réclamer son rematch pour Summerslam, une chose qu’il obtiendra et où il reprendra son titre. À 205 Live, Tozawa ne concrétise pas son rematch. Cependant, dans le même temps, Enzo Amore fait ses débuts dans la division et provoque Neville. Les deux hommes s’affrontent à No Mercy et Enzo Amore arrive à battre le champion pour obtenir son premier titre à la WWE. Cependant, le comportement d’Enzo Amore hors Kayfabe énerve ses collègues. La WWE organise donc un passage à tabac organisé à Raw où toute la division Cruiserweight humilie Enzo Amore dans le Main Event.

Crédits vidéo : WWE

Frustré d’avoir perdu son titre au profit du new-yorkais, il quitte Raw avant son combat le 9 octobre et ne revient plus jamais dans un show WWE. À la fin de son contrat, il claque la porte et attend la fin de la clause de non-compétitivité de 90 jours pour reprendre du service.

Les raisons de la chute

Bien que la raison de l’absence d’un catcheur soit souvent due aux décisions des officiels, d’autres facteurs peuvent expliquer le booking de Neville.

En premier lieu, sa taille. Nous savons tous à quel point Vince Mcmahon adore les Big Men, et même avec tout le talent du monde Neville et son mètre soixante-treize ne pouvait pas s’attendre à grand-chose.

Ensuite, il est vrai que son personnage de face était très vite lassant. Son surnom “l’homme que la gravité a oublié” confirme cette affirmation. Les premières apparitions sont agréables car ses voltiges sont innovantes, belles et spectaculaires, mais pour tenir un personnage comme celui-ci il faut sans cesse de la nouveauté. Malheureusement, ce n’était pas le cas pour Neville.

Enfin, le ranger uniquement dans la case Cruiserweight alors qu’il avait déjà combattu des poids lourds était incohérent. De par son statut de champion poids léger et son personnage de heel très dominant, Neville aurait pu promouvoir cette division en combattant contre des catcheurs tels que Cesaro, Sami Zayn ou encore Apollo Crews.

D’un diamant brut de NXT à un talent gâché, Neville aura vécu toutes les sensations à la WWE. Aujourd’hui de retour dans “l’indy” sous le nom de PAC, il fait déplacer des foules entières. La AEW a eu la bonne idée de le signer et le place dans la partie importante de son show, à la hauteur de son talent.

Crédit photo : WWE

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire