En équipe

Les Ours de Toulouse, un club de football américain au pays du rugby

Après vous avoir fait découvrir la pratique du football américain en France, WeSport part à la découverte du club des Ours de Toulouse. Plus habituée au rugby qu’à ce sport typiquement américain, la ville rose est pourtant l’hôte d’un des clubs historiques du foot US en France.

 

 

Un club pionnier

Du foot US dans le Sud Ouest

Dans une ville qui ne vibre que pour le Stade Toulousain, il est difficile pour les autres sports d’exister. Même le club de football du TFC pourtant en Ligue 1 a du mal à faire lever les foules. Alors imaginez un club de football américain, un sport pas très populaire en France qui doit trouver dans sa place dans l’ombre d’un sport numéro 1 dans le Sud Ouest.

Dans ce contexte peu favorable, les Ours de Toulouse ont décidé, il y a 33 ans maintenant, de relever le défi.  En 1986, un club de football américain voit donc le jour à Toulouse. Il sera représenté par un Ours. Peut-être pour la proximité de la ville avec l’ours des Pyrénées ou peut-être pour le caractère agressif de l’animal qui correspond très bien à ce sport.

Présent depuis plus de 30 ans, le club est un des plus anciens du pays et il s’est définitivement installé dans le paysage du foot US en France.

 

Le pari de la formation

Les Ours de Toulouse sont donc un club historique du championnat. Si le club a déjà évolué en D1, il a plutôt l’habitude d’évoluer en D2 ces dernières années. Plus que des résultats rapides, le club a toujours cherché à se pérenniser. Beaucoup de clubs ont tenté de grandir rapidement pour finalement disparaitre, les Ours ne veulent pas tomber dans ce piège.

Le football américain se commence très tôt chez les Ours de Toulouse

Pour s’installer durablement, le club a donc pris la décision d’investir dans la formation. Depuis longtemps les Ours possèdent des sections jeunes qui vont maintenant des U12 au U19. Si cela est courant au football ou au rugby, ça l’est beaucoup moins au football américain. Ce sport est souvent commencé sur le tard. Si les meilleurs clubs du pays (Thonon, Marseille, La Courneuve…) ont évidemment des centres de formation développés, ce n’est pas le cas pour beaucoup de clubs de D2. C’est d’ailleurs une exigence de la fédération pour pouvoir évoluer au plus haut niveau fédéral. Les Ours ont donc un coup d’avance à ce niveau-là !

Preuve de la réussite de cette formation, les U19 ont atteint les demi-finales nationales l’an passé et les U16 sont la meilleure équipe de la région. Les Ours de Toulouse ont également fourni, depuis plusieurs années, une vingtaine d’internationaux aux équipes de France Junior et Sénior.

Autre bénéfice d’une formation au long terme, le club possède dans ces rangs des joueurs qui arrivent en équipe sénior avec presque dix saisons de foot US derrière eux. Quand on connait l’exigence tactique et physique de ce sport, ce ne peut être que bénéfique.

 

 

Une ambition sportive

La saison précédente

Les Ours évoluaient donc en D2 la saison passée. Cette division, appelée Casque d’Or, compte quatre poules organisées géographiquement. Les Toulousains étaient dans une poule avec les Kangourous de Pessac, les Lions de Bordeaux et les Grizzlys de Saint Laurent de la Salanque.  Au terme de la saison régulière (10 matchs dont 4 matchs interpoules), les joueurs de Toulouse ont terminé à la 2e place avec un bilan très correct de 6 victoires, 1 match nul et 3 défaites.

Qualifiés pour les phases finales, les Ours ont créé l’exploit en demi-finale de conférence Sud. Ils ont battu les Dauphins de Nice, pourtant favoris du championnat, chez eux. En finale de conférence Sud, les Ours sont tombés de peu face aux Grizzlys de Saint-Laurent-de-la-Salanque (défaite 20-17).

Malgré cette défaite qui les prive de la montée (seuls les finalistes du championnat montent en D1), les Ours ont effectué une saison satisfaisante sur le plan sportif. L’ambition est là pour les saisons à venir!

 

Objectif montée

Avec près de 300 licenciés et un budget de 80 000 euros, le club de Toulouse souhaite passer à la vitesse supérieure. Certes le budget n’est pas le même que les gros clubs que sont Thonon ou Marseille, mais il se situe dans la moyenne de ce qui se pratique dans le championnat de France. Pour Pierre Acosta, joueur/dirigeant du club : « C’est un budget qui permet d’assurer les déplacements en bus et autres frais de saison, sans pour autant pouvoir se permettre des fantaisies comme payer l’hôtel aux joueurs »

Pour remplir ses objectifs et espérer une montée dans l’élite, les Ours peuvent s’appuyer sur un staff très compétent. Le football américain est un sport très tactique. Le staff peut avoir un rôle encore plus important que dans d’autres sports collectifs. Stéphane Murat (Directeur Sportif) et Rudy Fonkoue (Entraineur) sont tous deux expérimentés. Ils ont notamment joué et entrainé en équipe de France. Ces deux entraineurs ont également une expérience en High School aux États-Unis (ce qui se fait de mieux derrière la NFL). À ce niveau-là, les Ours sont armés pour la montée !

Côté joueur, l’équipe compte s’appuyer encore une fois sur son centre de formation qui est son plus gros vivier. Elle pourra également compter sur son joueur international et président, Arnaud Montgénie. Le championnat commence le 19 janvier, espérons que les Ours soient prêts à griffer leurs adversaires.

 

 

Les présentations avec les Ours sont faites. Nous allons maintenant vous faire découvrir le quotidien de cette équipe tout au long de la saison à venir.

 

 

Crédit photo couverture: Julien Hank Fitte



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
venenatis, dictum dolor. non ipsum commodo Curabitur libero et,