Les talents gâchés #5: Génération 87

En 2004, l’équipe de France des moins de 17 ans remporta l’Euro. 4 prodiges se révélèrent: Karim Benzema, Jeremy Menez, Samir Nasri et Hatem Ben Arfa. Le premier étant un cadre indispensable au Real Madrid, les trois autres n’ont cependant pas eu la même réussite.

Le petit prince de Marseille

Samir Nasri est formé à l’OM. Après 4 belles années en Provence, Nasri rejoint Arsenal pour environ 17 millions d’Euros. Après une première assez bonne saison, celui-ci se blessa gravement à l’entraînement et manqua 3 mois de compétition. Malgré cette blessure, Nasri rebondit et est élu joueur français de l’année 2010 par France Football et est nominé pour le titre de meilleur joueur de Premier League pour la saison 2010-2011.

Grâce à ses bonnes performances à Arsenal, Nasri signe à Manchester City. Cependant, le bilan du français est mitigé et il devient vite indésirable. Ces mauvaises performances lui feront manquer la Coupe du Monde 2014 et l’Euro 2016. Il sera prêté à Seville puis à Antalyaspor. Cependant, Nasri est suspendu pour dopage par l’UEFA en février 2018 et ce jusqu’en janvier 2019. Samir Nasri s’est engagé il y a un mois de cela à West Ham et il semble petit à petit reprendre le rythme.

Jeremy Menez

Après l’Euro des moins de 17 ans, Jeremy Menez signa professionnel à Sochaux en devenant au passage le plus jeune joueur de l’histoire à signer un contrat pro en France. Joueur technique et doué des deux pieds, Menez se fait vite remarqué et signe à l’AS Monaco en 2006. Ses deux saisons sur le rocher son mitigées et il signa à l’AS Rome en 2008 pour quatre ans. 

À nouveau, le natif de Longjumeau peine à confirmer et signe chez un PSG fraîchement racheté. Vedette du club de la capitale à son arrivée, Menez est petit à petit barré par une concurrence de plus en plus féroce et il quitte le PSG en 2014 en faveur de l’AC Milan. 

Menez renaît à Milan, il inscrit 16 buts en 33 rencontres en championnat lors de sa première saison. Sa deuxième saison est dorénavant gâchée par des douleurs au dos. Jeremy Menez revient en France aux girondins de Bordeaux mais à nouveau, sa saison est en demi teinte avec seulement 3 petits buts en 26 rencontres de Ligue 1. 

Après un bref passage en Turquie du côté d’Antalyaspor, Menez rejoint l’exotique championnat du Mexique au Club America. Menez a réalisé une bonne demi saison avec 5 buts en 14 rencontres de championnat et il semble se relancer.

L’Exilé

Passé par plusieurs clubs d’Ile de France en jeunes, Hatem Ben Arfa achève sa formation à Lyon et signe professionnel à l’issue de l’Euro des moins de 17 ans. Champion de France en 2004, 2005, 2006 et 2007, la saison 2007-2008 sera sa meilleure saison à Lyon. Il s’imposa avec Alain Perrin et sera désigné comme le successeur de Florent Malouda. Cependant après un énième titre de champion de France et un titre individuel de meilleur espoir du championnat, Hatem Ben Arfa signe chez le rival Marseillais pour 11 millions d’Euros.

Après des bons débuts sous le maillot marseillais, des altercations avec son entraîneur Eric Gerets et ses coéquipiers viennent ternir sa progression. De plus, l’arrivée de Didier Deschamps l’éclipsera, ce dernier préférant Matthieu Valbuena.

Hatem Ben Arfa est finalement prêté à Newcastle mais un attentat de Nigel de Jong le laissera sur la touche six mois. Malgré seulement quatre matchs disputés, les Magpies lèvent son option d’achat. Malgré quelques bonnes performances, Ben Arfa se blesse souvent et il est prêté à Hull City, prêt étant peu concluant.

Après un énorme passage du côté de l’OGC Nice avec 18 buts en 37 matchs, Hatem Ben Arfa signe au Paris-Saint-Germain. Ce passage est à nouveau un échec, Unai Emery l’utilisa très peu et il joua seulement 32 matchs en deux saisons.

Aujourd’hui, Ben Arfa se relance doucement du côté du Stade Rennais.

Aussi bien en club qu’en sélection, les carrières de Samir Nasri, Jeremy Menez et Hatem Ben Arfa ont prit une tournure décevante. Annoncés comme des futurs grands en compagnie de Karim Benzema après le sacre de 2004, seul ce dernier a réussi à confirmer tout les espoirs placés en lui.

A propos de l'auteur

Fan de la Premier League, mais aussi de Eden Hazard.

Poster un commentaire

sem, ante. dolor sed ipsum Aenean adipiscing