NBA

Les Warriors en danger

Golden State est dans le dur. Après deux matchs, les Warriors sont toujours bredouilles et vont repartir de leur déplacement à Sacramento la peur au ventre. Comme c'est le cas depuis le début de la saison 2022-2023, les coéquipiers de Steph Curry galèrent loin de leur base. Ils ont une nouvelle fois subi la fougue des Kings hier, dans un Golden 1 Center en feu. Draymond Green a été expulsé et pourrait manquer le game 3, au Chase Center. Quand rien ne va.. 

Des Kings à la hauteur, des Warriors à l'envers 

Et pourtant, ce sont bien les hommes de Steve Kerr qui ont commencé pied au plancher, prenant rapidement les commandes dans le début de rencontre. Les locaux vont commencer le match avec un manque d'adresse terrible, mais finalement pas rédhibitoire. Comme lors du Game 1, c'est Malik Monk qui va sonner la révolte. Déjà auteur de 32 points en ouverture, il a récidivé hier, lançant parfaitement les siens dans un run qui relancera le match.

Puis ses leaders ont pris le relais. De'Aaron Fox avait été héroïque lors du premier match? Il a remis cela, réalisant un match complet, tel un bon franchise player : 24pts, 5rbds, 9asts, 4stls. Ajoutez à cela un Domantas Sabonis excellent comme à son habitude (24pts, 9rbds, 4asts) et voilà comment les Kings ont dompté des Warriors chancelants.

Car après un premier quart réussi, la lumière s'est coupée chez les champions en titre. Un manque d'adresse criant, notamment derrière l'arc (13/40), des leaders à la peine, et surtout, un gros problème de gestion des émotions. Kevon Looney a très vite été embêté par 5 fautes, et, cerise sur le gâteau, Draymond Green a été exclu au milieu du 4ème quart-temps. Après une bataille âpre au rebond avec Sabonis, l'intérieur des Warriors va marcher sur le ventre du Lituanien, ce qui lui vaudra une flagrante 2, synonyme d'exclusion. Si Golden State a semblé revenir dans la rencontre sous l'impulsion de Gary Payton III, c'est finalement Fox, le vrai héros de ce début de série, qui a mis les siens à l'abri, définitivement.

Des signes positifs, quand même

Les Warriors sont en danger, c'est clair. Ils doivent absolument remporter les deux prochaines rencontres chez eux, à San Francisco. Sous peine de voir leur avenir s'assombrir très rapidement.

Néanmoins, malgré les deux défaites, il reste des raisons d'espérer. Malgré ses 28 points inscrits, Steph Curry a été maladroit au possible (9/21 dont 3/13 à 3 points) et dans un bon soir, il peut, à lui seul, faire tomber les Kings. Klay Thompson n'a pas encore pris feu, mais un fois la main bien réglée, il pourrait faire des ravages, comme c'est souvent le cas dans les matchs qui comptent. Jordan Poole est passé à travers son match hier et, bien qu'encore inconstant, c'est lui qui l'an dernier a fait basculer la saison des Warriors. S'il se ressaisit, la donne peut changer.

Enfin, Steve Kerr semble avoir retrouvé Andrew Wiggins. Sorti du banc lors du match 1, le premier choix de la draft 2014 était titulaire hier. Et il semble monter en puissance, très clairement. Avec 22 points et 5 rebonds, il sera peut-être le facteur X pour les Warriors. Lui qui a manqué les 25 derniers matchs de saison régulière pour des soucis personnels recommence à donner la pleine mesure de ses moyens. Et cela peut changer beaucoup, beaucoup de choses.

Mais il ne faut pas oublier que les Warriors sont menés deux victoires à zéro. Une première au 1er tout dans l'ère Steph Curry. Quand on connait les difficultés des champions en titre à l'extérieur, la sonnette d'alarme n'est plus très loin d'être déclenchée. Mais Golden State a de la ressource. Attention à ne jamais sous-estimer l'orgueil d'un champion. 

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets au stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut