Esport

LFL – Week 2 (Day 1) : la KCorp toujours invaincue, BDS cale encore

LFL

Pas d’upset pour MCES, le remake de la finale du Spring Split pour la Karmine Corp et Solary expéditif, retour sur les résultats de cette première soirée de la deuxième semaine du Summer Split de la LFL.

MCES y était presque

MCES y a cru mais MCES s’est finalement incliné après une rencontre très disputée. Face à Vitality.Bee, les Marseillais tiennent le choc en début de partie malgré un léger retard pris sur la botlane. Néanmoins, Boukada et ses coéquipiers n’ont pas peur de créer le jeu et posent des problèmes aux abeilles en prenant des initiatives à l’image d’un Doxy étincelant sur la toplane. Son vis-à-vis Szygenda tombe deux fois en début de partie et MCES fait mieux que résister, prenant plusieurs dragons et restant à hauteur aux golds. Malgré son statut de favori, Vitality.Bee peine à faire régner sa loi.

Après plusieurs teamfights, MCES crée une première différence pérenne après une énième engage de Doxy qui conduit à la mort de la botlane adverse et à un Baron Nashor pour la structure provençale, qui ira même chercher une T3 et un inhibiteur sur le bas de la carte. Néanmoins, Vitality.Bee a du répondant et renverse complètement un teamfight vers la midlane, récupérant quatre kills après un gros travail de Diplex. MCES continue de poser des problèmes aux noirs et jaunes mais les joueurs de SeeEl s’achètent du temps grâce notamment à un vol de dragon de Skeanz. Vitality.Bee est toujours dans le match et va enfin réussir à accélérer pour aller chercher la victoire. Après avoir récupéré un Baron Nashor sur un teamfight qui leur offrira quatre kills, les troisièmes du Spring Split punissent une nouvelle fois MCES sur le dernier teamfight de la partie et détruisent le Nexus adverse, obtenant un succès au bout de l’effort.

Solary vitesse grand V

Après sa défaite dans le classico la semaine dernière, Solary a parfaitement réagi ce mercredi en étant expéditif face à GamersOrigin. Dominés aux golds pendant presque toute la rencontre et ayant accumulé moins de dragons, les Tourangeaux prennent toutefois plus de kills et sont bien dans leur partie. Dans le sillage de Djoko, Solary conclura la game en moins de vingt-cinq minutes, montant sur la troisième marche du podium avec un bilan de 3-1.

Le remake pour la KCorp

Dans la revanche de la finale du Spring Split 2021 de la LFL, la Karmine Corp s’est une nouvelle fois imposée face à Misfits Premier. Moins dominants que lors de leurs précédentes rencontres et longtemps bousculés, les champions d’Europe en titre ont finalement réussi à se sortir d’une situation assez compliquée pour s’imposer. Dès le début du match, la KCorp se fait piéger par son adversaire du soir. Pris à partie par les lapins, Cabochard meurt dès les premières secondes pour lancer une game qui s’avérera difficilement négociable pour l’ancien toplaner de Vitality (9 morts). Misfits Premier n’est pas venu pour faire de la figuration et les protégés de Shanky et Striker semblent pour une fois capables de s’incliner.

Cependant, la Karmine Corp va réussir à inverser la tendance. Dans le sillage d’un Saken MVP de cette rencontre sur son Jayce, l’équipe se remet en ordre de bataille et rattrape son retard aux golds (-5K golds à 23min), rappelant qu’il serait ubuesque de les enterrer aussi tôt dans la partie. Mifsits Premier voit son adversaire revenir malgré un écart aux golds qui ré-augmente en sa faveur et finira par lâcher la game. La KCorp conclut sur une ultime offensive après un bon teamfight collectif et fait tomber le Nexus des lapins, restant ainsi invaincu après quatre rencontres.

LDLC au bout du suspens

On attendait une réaction de BDS dans ce match après que la structure suisse ait perdu ses deux derniers matchs, mais c’est bien LDLC OL qui s’est imposé dans cette rencontre. Grâce à une draft qui semble meilleure sur le papier, les Lyonnais prennent un bon départ avec notamment deux drakes en leur faveur dans les premières minutes. BDS répond en prenant à son tour un dragon mais LDLC OL est bien dans sa partie à l’image d’Exakick qui répond avec un triplekill dans la foulée avant d’aller chercher un troisième dragon à l’issue d’un nouveau teamfight quelques minutes plus tard.

Presque sur la séquence suivante, BDS se fait un peu plus détacher en lâchant un Baron Nashor qui aboutira sur un push botlane et une T2 pour LDLC OL. Les Suisses sont encore dans le match mais voient leurs adversaires renverser un teamfight suite à un gros travail d’Eika au milieu de la carte, offrant dans la foulée l’âme océan aux Lyonnais. BDS répond enfin grâce à un triplé de Jaylink et un Baron Nashor qui relance l’équipe et leur permet de croire encore à la victoire. Néanmoins, LDLC OL s’apprête à conclure la partie. Après avoir récupéré un elder drake, les coéquipiers de Dan Dan obtiennent un buff Nashor et progressent alors sur la botlane. Les joueurs BDS ne meurent pas au combat mais reculent jusqu’à voir leur Nexus détruit et la victoire leur passer sous le nez.

GameWard sort les muscles

Victoire avec la manière pour GameWard face à IziDream. Après n’avoir gagné qu’un seul match en première semaine, les joueurs de GotoOne ont géré le début de leur phase de lane avant d’accélérer. Dans un collectif bien huilé, Ellam compte déjà quatre kills après quinze minutes de jeu et son équipe commence à creuser l’écart après un premier gros teamfight sur la botlane. Izi répond en prenant un deuxième dragon, posant une condition de victoire, mais GameWard continue de dominer les débats. Sur un nouveau teamfight dans la rivière autour du dragon, IziDream réussit à faire tomber Toucouille mais concède un nouveau dragon et sent l’écart se creuser.

La structure d’Aix-en-Provence accumule du retard malgré un Special qui prend de plus en plus d’épaisseur dans cette formation, mais parvient à temporiser l’avancée de GameWard. En réussissant à prendre un Baron Nashor à vingt-sept minutes, IziDream s’offre un peu d’air mais continue de subir. En effet, les coéquipiers d’Ellam, MVP de la partie, prennent trois nouveaux kills et détruisent toutes les T2 de leurs adversaires, compensant la perte de ce potentiel boost. GameWard accélère encore en récupérant la soul sur un nouveau teamfight et se dirige vers le Nexus. Néanmoins, IziDream se bat et repousse une première fois les offensives adverses ; Viking et ses coéquipiers sont sur la corde raide mais n’ont pas encore abdiqué. Toutefois, la deuxième tentative de GameWard sera la bonne suite à une nouvelle offensive sur la midlane qui leur offrira le Nexus et la victoire.

Les résultats complets

Les résultats du Week 2 – Day 1 en LFL (Crédits : lollfl.com)

Rendez-vous dès demain pour la fin de cette deuxième semaine du Summer Split de la LFL dans une soirée qui sera notamment marqué par un duel de haut de tableau entre Vitality.Bee et Solary.

Crédit image en une : LFL

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire