Football

Liga – Les enjeux de la dernière journée

Grenade

Les championnats majeurs européens vont livrer leur dénouement ce week-end et la Liga Santander a encore de belles surprises à nous réserver. Si la première place est depuis quelque temps promise au Real, d'autres enjeux sont toujours d'actualité. Pour cette 38e et dernière journée de la saison, les choses peuvent encore bouger dans les places européennes mais aussi dans le bas du classement. 

C'est officiel depuis maintenant trois semaines. Le Real Madrid a remporté le 35e championnat d'Espagne de son histoire. Un exercice qu'ils ont d'ailleurs dominé sans trop de difficulté. Porté par un Karim Benzema au sommet de son art, le Real a très rapidement pris les rênes de la Liga pour ne plus jamais les quitter. De plus, les éclosions des jeunes Vinicius et Rodrygo n'ont fait que rendre les Merengues encore plus forts. Avec 12 points d'avance sur son dauphin Barcelone, les hommes d'Ancelotti ont fait preuve de régularité sur l'exercice 2021-2022. Le seul petit point noir de leur saison s'apparente sans aucun doute à leur défaite lors du Clasico retour. En effet, les Madrilènes se sont fait corriger à domicile par le Barça sur un score de 4-0. Sans un grand Courtois, l'addition aurait même pu être plus salée.

De leur côté, les Barcelonais sont assurés de finir second. Après un départ catastrophique qui a d'ailleurs causé le renvoi de Koeman, Xavi a remis de l'ordre dans l'institution. Arrivé quand le Barça était 8e, c'est à base de travail que le technicien espagnol a remonté l'équipe sur le podium. La chose à retenir est sans doute le retour d'un style de jeu propre au club : le Tiki-taka. Cependant, ces deux clubs ne jouent plus rien lors de la J38. Pour voir de l'action, il faut donc regarder derrière.

UNE LUTTE POUR L'EUROPE QUI FAIT RAGE EN LIGA

Le Real, le Barça, l'Atletico et Séville sont d'ores et déjà sûrs de jouer la Ligue des champions l'an prochain. Actuellement 4e, Séville peut encore chiper la 3e place des Colchoneros et ainsi confirmer leur billet. Or, en Liga les quatre premiers ont leur ticket pour la LDC. Mais Séville ne peut plus se faire doubler par son éternel rival : le Bétis. Les Verdiblancos comptent trois points de retard sur leurs voisins et possèdent une différence de buts similaire. Pourtant en Liga, on compte d'abord la différence particulière. Cela veut dire que si le Bétis remporte son match et que Séville perd le sien, Nabil Fékir et ses coéquipiers n'iront pas disputer la C1 la saison prochaine. Séville grâce à ses victoires dans le derby. Même garder leur 5e place paraît plus simple à dire qu'à faire. En effet, le Bétis se déplace au Santiago Bernabéu ce vendredi.

Les Madrilènes voudront sans doute offrir une belle fête de remerciements à leurs supporters. Mais le Bétis n'aura rien à perdre étant donné qu'ils sont déjà qualifiés pour la Ligue Europa après leur victoire en Copa del Rey. Le FC Séville quant à lui aura également un match délicat. Les Andalous reçoivent les Basques de Bilbao dans une rencontre à enjeux. Effectivement l'Athletic Bilbao peut espérer voler la 7e place à Villarreal en cas de victoire face à Séville. Une position qui est synonyme de Conférence Ligue. En plus, le sous-marin joue un match délicat au Camp Nou avec le Barça dans le rôle d'arbitre. Enfin, actuellement 6e, la Real Sociedad reçoit l'Atletico pour conclure cette saison. Au mieux, les coéquipiers d'Oyarzabal pourront s'emparer de la 5e place. Cela serait une bonne manière de finir l'année après avoir été dans les quatre premiers pendant la première partie de saison.

QUATRE ÉQUIPES POUR ÉVITER LA RELÉGATION

Cadix 18e (36 points), Majorque 17e (36 points), Granada 16e (37 points) et Elche 15e (39 points) sont en pleine bataille au moment du dernier assaut de la saison. Si Getafe compte 39 points également, leur différence particulière par rapport aux candidats directs est suffisante pour jouer le dernier match sereinement. D'ailleurs, ils seront opposés à Elche qui semblent eux aussi hors de portée des trois autres équipes. Cette petite sélection étant faite, il ne reste plus que trois équipes pour une 18e place que personne ne souhaite. Les joueurs de Granada seront les seuls à évoluer devant leur public. Ils reçoivent à cette occasion l'Espanyol. Autrement dit, c'est un match qui s'annonce clairement à la portée des coéquipiers de Gonalons.

Derrière, Cadix se rend à Alavés qui est déjà condamné. Nul doute qu'ils auront à cœur de finir sur une bonne note devant leurs fans. Et pourquoi pas entraîner Cadix dans leur chute ? Surtout qu'en cas d'égalité finale entre Majorque et Cadix au nombre de points, ce sont les Andalous qui descendraient à cause de la différence particulière. Majorque de leur côté se déplace à Pampelune. Un match loin d'être évident au vu de la bonne saison d'Osasuna.

Le décor est planté et les joueurs n'ont plus qu'à tout donner dans ce dernier sprint. Enfin le dernier petit enjeu se trouve au classement des passeurs. En effet, le Français Ousmane Dembélé est l'actuel leader avec 13 passes décisives à son actif. Mais attention tout de même à Benzema qui le talonne avec 12 passes dé. 

Photo : IconSport

Dernières publications

En haut