Football

Ligue 1 (J36) : le RC Strasbourg va devoir lutter jusqu’au bout

Dans la course au maintien, le Racing Club de Strasbourg a reçu Montpellier au Stade de la Meinau. Une confrontation où Montpellier a fait preuve d’efficacité en pliant la rencontre dès le début de la seconde période, même si Strasbourg s’est montré jusqu’au bout (2-3).

 

Le Racing Club de Strasbourg perd sa confrontation face à Montpellier (2-3) et va sérieusement devoir penser à son maintien en Ligue 1. Le club alsacien est pourtant le premier à se montrer offensif dans cette rencontre. Dès la quatrième minute, l’attaquant Habib Diallo se montre avec un tir à ras de terre en glissant qui est arrêté par le portier montpelliérain. La vague bleue offensive se calme laissant le soleil héraultais se dévoiler. Peu de temps après la demi-heure de jeu, Gaëtan Laborde trouve la faille et l’exploite de la tête pour l’ouverture du score de Montpellier (0-1). Il s’agit du 17e but de la tête pour la formation héraultaise soit le total le plus élevé parmi les cinq grands championnats en Europe.

 

Montpellier effectue une reprise fracassante

Dès le retour des vestiaires (46e), les Montpelliérains punissent les Strasbourgeois sur un but express d’Andy Delort (0-2). Un coup dur pour la formation alsacienne qui lutte toujours pour son maintien. Quatre minutes plus tard, Gaëtan Laborde inflige le but du KO en effectuant une bicyclette qui envoie le ballon dans le but sans le regarder (0-3). Trois tirs cadrés et trois buts pour le Montpellier HSC qui fait preuve d’une efficacité remarquable devant le but strasbourgeois.

Les Alsaciens parviennent à réduire l’écart au tableau d’affichage. Une réalisation de Ludovic Ajorque qui parvient à inscrire son 14e but de la saison (1-3). Le Racing aurait pu bénéficier d’un pénalty avec une faute subie sur Alexander Djiku. Cependant avec l’aide de la VAR, l’arbitre constate une position de hors-jeu du défenseur victime de cette faute. Le point de pénalty n’est alors pas désigné à un moment où la rencontre aurait pu totalement être relancée (84e). Par la suite, Djiku manque deux occasions successives en or d’inscrire le second but de la partie et bute sur le gardien du MHSC (89e). Kévin Zohi vient alors mettre ce fameux deuxième but pour le Racing mais trop tardivement à la 90+5e (2-3). Strasbourg n’a plus qu’un point d’avance sur le barragiste.

Crédit photo : Capture Ligue 1.fr

Crédit de l’image en une : Twitter @RCSA

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire