Ligue 2 : les comptes de supporter, les influenceurs de l’ère des réseaux sociaux

Depuis quelques années désormais, l’essor des réseaux sociaux dans tous les domaines du quotidien n’est plus à prouver. C’est le cas également du football. Des sites internet, des forums, des comptes spécialisés sur d’autres réseaux deviennent de plus en plus populaire depuis des années. Trois d’entre eux, par le biais de leur compte Twitter, ont accepté de répondre à nos questions.

En Ligue 2, il existe plusieurs comptes Twitter qui parlent de leur club de coeur au quotidien. C’est le cas de We Are Malherbe ou Planète Malherbe pour Caen, Nungesphère pour Valenciennes ou encore la Sochalie tout récemment pour Sochaux.

Aujourd’hui, ce sont trois comptes qui ont répondu présent : Passion Paris FC, compte tenu par des supporters du club francilien, Planète Malherbe, tenu par des fans du SM Caen, et les Roud Boys, communauté de supporters de Guingamp.

Bonjour à tous ! Pour commencer, pouvez-vous nous dire pour quels raisons avez-vous créé un compte/site internet/association à propos de votre club de cœur ?

Roud Boys : “On trouvait que c’était quelque chose qui manquait dans la communauté guingampaise. On faisait tous nos blagues de nos côtés sans vraiment qu’il y ait un dénominateur commun pour les rassembler, du coup quelques uns d’entre nous se sont réunis et on a pris la décision de s’assembler dans le but de faire rire autour de l’En Avant.”

Planète Malherbe : “Tout simplement la passion, on se considère avant tout comme un relais entre le club et les supporters.”

Passion Paris FC : “2 raisons : Faire parler du club, qui souffre d’un déficit d’image. Et fédérer une communauté de supporters en ligne, qui soit capable de discuter de l’actualité du club en général.”

Suivre l’actualité du club demande du temps, comment faites-vous pour vous organiser de ce fait ?

RB : “On est juste passionnés par notre club et on ne peut pas dire que Guingamp est un club avec une actualité quotidienne extrêmement animée; donc ça se fait sans trop d’organisation.”

PM : “Oui cela prend beaucoup sachant que c’est du bénévolat. Nous sommes plusieurs à gérer Planète Malherbe, ce qui permet de bien gérer notre espace temps.”

PPFC : “Il faut optimiser le temps, tenir un planning et programmer des tweets avec Tweetdeck. Etant donné qu’on partage quasiment tous les articles relatifs au Paris FC, on a mis en place des Google Alerts. Il faut que ça devienne une routine : le matin, un tour sur SFR Presse pour L’Equipe, puis les mails pour les Google Alerts. Programmer les tweets ‘Jour de match’, préparer les visuels de score et composition d’équipe, etc…”

Au vu de votre renommée et de l’intérêt des supporters pour votre compte, vous sentez-vous comme des influenceurs ?

RB : “On a la chance de supporter un club extrêmement ouvert, donc on a jamais de souci pour communiquer avec celui-ci. Par exemple, fin 2016, la programmation d’un match de Coupe de France tombe – contre Le Havre – et on se rend compte qu’il n’y a pas de programmation télévisuelle pour celui-ci. Alors sur notre ton habituel de la vanne, on demande au club via Twitter s’il n’y a pas moyen de se faire inviter. La réponse ressemble à quelque chose comme “si on bat Paris en championnat.” Résultat, on s’impose logiquement contre le PSG (rires) et ils tiennent leur promesse en nous faisant venir en tribune de presse.”

PM : “Oui cela arrive régulièrement, pour nous il est important d’avoir de bonnes relations avec le club.”

PPFC : “Oui, plusieurs fois, puisque nous connaissons certains employés personnellement. Notamment pour des informations spécifiques ou pour faire gagner des places, par exemple.”

Quels furent votre meilleur et pire moment sur votre compte depuis sa création (une relégation, une décision de dirigeant ? etc)

RB : “Des bons moments, on en a plein. On est d’une mauvaise foi absolue, dans la victoire comme dans la défaite. Donc les jours de victoires contre des équipes comme Lyon, Paris, Marseille, on est absolument déchaînés et on se marre franchement. Dans le négatif, il y a évidemment ce qui se passe depuis un an avec la dérive sur et en-dehors du terrain qui mènent à une rétrogradation en Ligue 2.”

PM : “L’un des meilleurs moments pour nous il faut remonter à la saison 2016 2017 au dernier match de championnat au Parc des Princes. Face au PSG nous étions menés au score 1-0 à quelques minutes de la fin du match quand soudain notre meilleur joueur Ronny Rodelin délivra tout le peuple malherbiste en inscrivant le but de l’égalisation à la dernière minute, synonyme de maintien. Nous avons vécu des moments difficiles la saison dernière, nous avons essayé de gérer au mieux ça n’a pas été évident tous les jours !”

PPFC : “Meilleur : les tweets qui font beaucoup d’interactions, comme lors du match de barrage contre le RC Lens, où on fait une vidéo d’un Charléty très heureux après l’égalisation du PFC. Pire : Un tweet “humoristique” qui n’a pas plu à un joueur du PFC, qui nous a contacté en privé pour nous demander de le retirer. Mais tout est rentré dans l’ordre depuis.”

Selon vous, quel rôle peut avoir Twitter et les autres réseaux sociaux sur le quotidien des supporters ?

RB :”C’est quelque chose d’important. Ce sont des vecteurs de communication mais surtout d’union entre supporters. On se retrouve à parler au quotidien avec des gens qu’on ne connait pas comme on parle à son voisin au stade. C’est un peu la même chose, version 2.0.”

PM :”C’est un bon moyen de communication, d’échanger entres passionnés. Aujourd’hui les réseaux sociaux ont pris beaucoup d’importances dans notre quotidien.”

PPFC : “Les réseaux sociaux permettent aux supporters de montrer qu’ils le sont en dehors des 2 heures qu’ils passent au stade tous les 15 jours. Twitter favorise un débat entre le compte et les followers, alors que Facebook, c’est davantage les followers entre eux. Quoi qu’il en soit, tel qu’on les anime nous, les comptes sont complémentaires puisque l’interactivité est bien meilleure sur Twitter. Enfin, nous partageons tous les articles, donc ça permet aux supporters d’être au courant de ce qui se dit. On partage parfois des articles “réservés aux abonnés”.

Pour terminer, un petit pronostic sur votre club de cœur ?

RB :”Ni montée ni descente, première saison d’adaptation à un championnat qu’on a plus connu depuis trop longtemps.”

PM :”Notre mercato n’est pas encore terminé, pour nous il est encore difficile de pronostiquer l’issue de cette saison. Bien sur nous aimerions que notre club remonte dans l’élite du football français dès la saison prochaine, mais ça ne sera pas simple, la Ligue 2 c’est un championnat compliqué avec de nombreux prétendants à la montée. Choper les deux premières places ça sera difficile mais dans le foot tout peut aller vite dans un sens comme de l’autre.”

PPFC : “Maintien en Ligue 2, mais on ne jouera pas la montée cette année a priori”

Merci aux trois comptes d’avoir joué le jeu et réalisé cette interview. Vous pouvez les retrouver sur les réseaux sociaux en cliquant sur les liens liés à leur nom en introduction !

Crédit photo en Une : Arthur Geillon – We Sport FR

A propos de l'auteur

Rédacteur football, basket, eSport pour We Sport FR et chroniqueur radio pour l'émission Soyons Sports à Shalom Besançon. Fan du FC Sochaux depuis qu'un certain Teddy Richert a fait des merveilles en finale de Coupe de France 2007.

Poster un commentaire

Praesent velit, Curabitur id, venenatis, mattis diam Donec luctus libero ut