Coupes Européennes

Ligue Europa : Lyon renverse le Sparta Prague, Monaco s’impose de justesse

Pour clôturer la phase aller de la Ligue Europa édition 2021-22 ; Lyon, Marseille et Monaco étaient en déplacement respectivement chez le Sparta Prague, la Lazio de Rome et le PSV Eindhoven. Une soirée qui a souri au club rhodanien après avoir été mené au score (3-4) ainsi qu'au club de la Principauté qui s'est imposé au dernier moment (1-2)

 

Un Lyon à réaction

La soirée aurait pu virer au cauchemar dans la capitale tchèque. Le tableau d'affichage affichait un score de 2-0 en faveur du Sparta Prague face à l'Olympique Lyonnais, grâce à un doublé de Lukáš Haraslín (4e et 19e). Cependant les Lyonnais ont trouvé les ressources nécessaires pour inverser la tendance. L'éclaircie dans le ciel noir de Prague est venu du Camerounais Karl Toko-Ekambi, qui a débloqué le compteur de buts lyonnais dans cette rencontre (42e). L'attaquant lyonnais est en forme en Ligue Europa et a inscrit son 4e but en trois rencontres. Le 5e n'aura pas tardé puisqu'il intervient dans ce match à la 88e minute, pour clôturer le spectacle côté lyonnais.

Entre temps, Houssem Aouar a trouvé la voie de l'égalisation (53e), tandis que Lucas Paquetá s'est également montré pour nettoyer la lucarne (68e). À noter l'exclusion de Malo Gusto à la 74e minute suite à un second carton jaune. Le Sparta Prague a limité la casse avec un but dans les ultimes instants signé Ladislav Krejčí (90+6). L'Olympique lyonnais s'impose à l'extérieur et totalise neuf points à la première place de son groupe.

Monaco in extremis

Du côté d'Eindhoven, l'indice UEFA français a aussi de quoi se réjouir. L'AS Monaco a arraché une victoire grâce au but de Sofiane Diop à la 88e minute (1-2). Contrairement à l'OL, le club de la Principauté a ouvert le score avec Myron Boadu qui inscrit là son premier but de la saison (19e). L'attaquant monégasque aurait même pu doubler la mise sur une occasion malheureusement manquée dans un duel avec le gardien du club néerlandais (40e). Cependant l'ASM s'est fait rejoindre au score avec l'égalisation de Cody Gakpo. Pour revoir le navire monégasque reprendre le large, il a fallu attendre ce fameux but à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Tout comme Lyon, l'AS Monaco est leader de son groupe à mi-parcours, avec sept points.

Contrairement à ses homologues français, Marseille piétine

La soirée a été moins bonne pour les Marseillais, incapables de faire trembler les filets du côté de Rome. Face à la Lazio, les Phocéens sont tombés sur un bon Ciro Immobile prêt à enflammer le Stadio Olimpico, à quatre reprises. Une première danger avec une demi-volée qui a terminé au-dessus des cages marseillaises (51e), une seconde avec un but avéré hors-jeu (58e), avant une tentative qui est venu s'écraser sur la transversale (69e). Enfin dans les ultimes instants, l'Italien a bénéficié de la balle de match mais a perdu son duel face au portier marseillais, Pau Lopez, qui a effectué une sortie remarquable et ultra-déterminante (87e). Pas de but dans cette rencontre mais le match retour est programmé dans deux semaines au Vélodrome. Marseille est troisième de son groupe après troisième match nul en Ligue Europa.

À noter qu'en Ligue Europa Conférence, le Stade Rennais s'est imposé en déplacement face au club slovène NS Mura (2-1). La situation s'est débloquée par un pénalty en faveur des Bretons. L'offrande est transformée par Serhou Guirassy (17e). Une avance de courte durée puisque l'égalisation arrive trois minutes plus tard (20e). C'est alors un but de Gaëtan Laborde qui a remis Rennes sur le droit chemin (41e), sur la route de la première place de son groupe…

Crédit photo : UEFA 

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début