Ligue 1

Lille-Lens : 5 choses sur le Derby du Nord

Lens

Le LOSC et le RC Lens s'affrontent ce dimanche pour le 116e Derby du Nord. De leur finale de Coupe de France en 1948 à leur quasi-fusion dans les années 1990, c'est un rendez-vous à l'histoire riche.

Lille et Lens ont remporté cinq titres de champion de Ligue 1 Uber Eats à eux deux, les Dogues en 2021 et les Sang et Or 23 ans auparavant.

Le LOSC compte quatre de ces cinq victoires en championnat, mais Lens se rendra dimanche au Stade Pierre-Mauroy en quatrième position, avec quatre places et huit points de mieux que ses hôtes, après avoir remporté chacune de leurs trois dernières confrontations, toutes compétitions confondues.

1) Une rencontre qui a marqué les esprits

Le LOSC Lille était encore l'Olympique Lillois lorsque ces équipes se sont rencontrées pour la première fois en 1937. Bien qu'elles viennent de départements français différents – Lille, capitale de la région des Hauts-de-France dans le Nord, et Lens, chef-lieu du Pas-de-Calais – la distance entre les deux équipes est inférieure à une heure de route.

Ils ont tous deux fait le voyage jusqu'à Colombes, dans la banlieue nord-ouest de Paris, en 1948. Lille avait été finaliste de l'Olympique de Marseille en première division cette saison-là, tandis que Lens n'avait terminé que huitième en deuxième division, mais les deux équipes avaient atteint la finale de la Coupe de France cette année-là.

Le LOSC était le grand favori lorsque 60 739 spectateurs ont rempli le Stade Yves-du-Manoir, se qualifiant pour la finale pour la troisième année consécutive, et Roger Vandooren a ouvert la voie dès la 23e minute. Un doublé de Stefan “Stanis” Dembicki et un but de Jean Baratte donnaient de l'espoir à Lens, mais Baratte avait le dernier mot à quatre minutes de la fin, et Lille s'imposait 3-2. Battre Lens était une chose à laquelle ils allaient s'habituer…

2) Bilan(s) général(aux)

Lille et Lens se sont rencontrés 115 fois toutes compétitions confondues. Le LOSC a remporté 44 de ces rencontres, les Sang et Or 37 victoires et 34 nuls. Depuis le début de la collecte des données détaillées en 1992, Lille a marqué 50 buts contre 35 pour Lens.

Mais l'histoire récente a été plus favorable à Lens. L'équipe de Franck Haise a remporté chacun de ses trois derniers matchs contre les Dogues, toutes compétitions confondues, le mordant des Dogues s'étant transformé en gémissement depuis leur dernière victoire en mai 2021.

Lens s'est imposé à domicile et à l'extérieur en Ligue 1 Uber Eats la saison dernière, et a également battu Lens aux tirs au but en 16e de finale de la Coupe de France la saison dernière. Seko Fofana et Przemyslaw Frankowski ont marqué deux buts chacun pendant cette période, mais ils sont loin d'être les meilleurs buteurs des rencontres du Derby du Nord.

Cet honneur revient à Baratte, qui, en plus de son doublé en finale de la Coupe de France, a marqué neuf fois au total dans les rencontres du Derby du Nord.

3) Les supporters

Même si Lille est géographiquement plus proche de Valenciennes, cette rencontre est plus connue sous le nom de Petit Derby du Nord, le match contre Lens ayant beaucoup plus de signification.

La ville de Lille est considérée comme une ville de classe moyenne, moderne et tournée vers l'international, alors que Lens est historiquement une ville ouvrière et industrielle dont l'industrie principale était le charbon jusqu'à la fermeture de la dernière mine dans les années 1980.

Par conséquent, leur lutte pour la suprématie régionale a du piquant, même si les matchs sont généralement plus virulents que venimeux du point de vue des supporters. Trente-quatre joueurs sont passés directement de l'un à l'autre au fil des ans et ont vécu pour le raconter.

4) Les joueurs vedettes d'hier et d'aujourd'hui

Si Baratte est le recordman des buteurs lillois dans ce match, Stanis détient cette distinction pour Lens, ayant marqué quatre fois les Sang et Or contre le LOSC. Plus récemment, Dagui Bakari et Pierre-Alain Frau ont même marqué des buts pour les deux équipes dans le Derby du Nord.

Parmi les joueurs les plus remarquables ayant joué pour les deux équipes, on peut citer le gardien de but Bernard Lama, champion du monde en 98, l'ancien joueur de Chelsea Loïc Rémy et Bruno Cheyrou, le milieu de terrain de Liverpool. Pegguy Arphexad, Roland Clauws et Dominique Leclercq ont même été transférés directement entre les deux clubs plus d'une fois ! L'ailier français François Brisson a marqué 22 fois pour Lens entre 1981 et 1985, puis 21 fois pour Lille entre 1990 et 1993.

Les plus susceptibles de trouver le chemin des filets dimanche seront peut-être Jonathan David, l'attaquant de Lille, ou Florian Sotoca, le meilleur buteur de Lens, qui a égalé les six buts du Canadien en Ligue 1 Uber Eats depuis le début de la saison. David a ouvert le score la dernière fois que Lille a battu Lens, en mai 2021.

5) Le saviez-vous ?

Le Derby du Nord aurait pu devenir l'Equipe du Nord si les deux équipes avaient fusionné, comme certains le prévoyaient, dans les années 1990. Les deux clubs connaissaient alors des difficultés financières et le président de Lens, Gervais Martel, était favorable à la fusion, bien que son homologue lillois, Paul Besson, ait démissionné à la suite de cette suggestion.

Pierre Mauroy, ancien Premier ministre français et maire de Lille, dont le stade du LOSC portera plus tard le nom, n'est pas contre l'idée, “dans la mesure où toutes les autres auraient échoué”, mais finalement, rien ne se passe au sein du futur FC Nord-Pas-de-Calais.

Les deux équipes ont été sacrées championnes de Ligue 1 Uber Eats à l'issue de ces discussions – Lens en 1998 et Lille deux fois depuis, en 2011 et 2021 – et ce joyau du football français, heureusement, demeure.


Dernières publications

En haut