L’Instant Tactique #2 : Le service kické

0
Dominic se qualifie pour la finale du tournoi ATP de Barcelone en éliminant Rafael Nadal
Ligue 1

C’est le changement de côté, vous êtes mené 4-1, double break de votre adversaire. Là, vous avez besoin de conseils, vous avez besoin que quelqu’un vous vienne en aide. A WeSportFr, on est là, juste derrière vous, pour vous chuchoter astuces et stratégies. Asseyez-vous tranquillement sur votre chaise, la tête dans la serviette, c’est l’Instant Tactique.

L’Instant Tactique #1 : du dur à la terre battue

Aujourd’hui on sort le seau de balles. Préparez-vous on va frapper du service. Comme vous l’avez deviné en regardant la photo en Une, on va s’inspirer du service de l’Autrichien Dominic ThiemCe n’est pas son service à plat que l’on va tenter d’imiter. Plutôt un type de service moins puissant mais plus gênant. Il l’utilise plus d’un service sur deux, y compris sur première et particulièrement sur terre. Je parle bien sûr du service kické.

 

Un service quoi ?

Tout d’abord, le service kické, qu’est ce que c’est ? Que ça soit clair, ce n’est pas un coup tout droit sorti de Prince du Tennis (manga sur notre sport préféré que je vous conseille si vous ne le connaissez pas). S’il fallait le définir, je dirais que c’est un lift amélioré. En plus de l’effet lifté, le joueur va imprimer à la balle un léger effet latéral (de gauche à droite pour un droitier). Vous ne visualisez pas ? Un dessin vaut mieux qu’un long discours. Pour illustrer mes propos, je vous présente un nouveau venu dans cette chronique, le WeSportFr Center Court ! C’est sur lui que toute l’équipe élabore et peaufine toutes ses stratégies. Et c’est sur lui que j’ai le privilège de vous faire entrer pour la première fois aujourd’hui !

Ici, on observe bien la différence de trajectoire (vu de dessus) entre un service lifté classique (en bleu) et un service kické (rouge) après le rebond. Avec le kick, la balle vient sortir un peu plus des limites du court. L’effet se prend essentiellement au moment où la balle rebondit. C’est à ce moment qu’elle change de trajectoire. Votre adversaire devra alors parcourir au moins un mètre de plus pour parvenir à relancer la balle. En plus, la balle devrait être, en théorie, plus courte qu’un service lifté traditionnel. Le relanceur est alors dans l’obligation d’anticiper un peu pour soit reculer soit prendre la balle le plus tôt possible, mais nous verrons ça un peu plus tard.

Comment l’utiliser ?

Pour un joueur qui n’est pas très grand ou qui n’est pas capable de frapper des premières à plat à 200km/h, le kick est une arme à considérer sérieusement, même en première. Avec un coup comme celui-ci, le serveur se donne de la sécurité tout en étant agressif. La sécurité d’abord. Comme je vous l’ai dit, le kick est est un lift ++. Il va donc passer largement au dessus du filet (en théorie toujours hein) et rebondir haut plus repousser l’adversaire le plus loin possible de sa ligne. L’agressivité va, elle, être donnée avec le kick. Cet effet va excentrer l’ennemi sur le côté et il va devoir jouer une balle en hauteur sur son revers. Sur terre battue, ce coup sera encore plus redoutable. On l’a vu lors du précédent numéro, l’ocre adore les effets. Le kick va alors être amplifié pour votre plus grand bonheur. L’Autrichien, Dominic Thiem, l’utilise particulièrement bien. Chez les femmes, Sam Stosur a été une des premières à l’utiliser. Avec sa puissance venant de ses épaules, il lui est aisé de servir ainsi.

Pour frapper ce coup, il faut lancer la balle légèrement derrière soit. Le but est de bien se plier sous la balle et de donner l’impulsion des genoux de manière à être tendu lorsque l’on frappe la balle. Par ailleurs, la balle est brossée de bas en haut. Ceci va donner l’effet lifté ainsi que la puissance (parce que oui, il faut un minimum de force). Au moment de la frappe, le serveur vient donner un léger coup de poignet de gauche à droite pour kicker la balle. On l’observe sur l’image de Thiem. A l’impact, il vient tordre son poignet et sa main forme un angle de 120° avec son bras. Par contre, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas obligé de faire la même grimace 😝. Ce coup de poignet est fait au dernier moment et surprendra votre adversaire car il ne peut pas vraiment être anticipé. Sur la vidéo de l’Australienne ci-dessus, on remarque que la raquette est très largement envoyée vers la droite et passe de l’autre côté du corps au dernier moment, contrairement à un service à plat ou slicé… A vous de jouer (ou d’essayer) maintenant !

Dominic Thiem effectuant un service kické, observez l’angle que forme son poignet – Image The Telegraph

Le coup d’après

Mouai, bof ce service, on peut pas faire d’ace avec… Non en effet, il n’a pas vocation à gagner le point en un coup. Mais je suppose que vous imaginez la suite. Le kick va nous ouvrir le court. L’adversaire étant excentré comme jamais, il aura une bien plus grande distance à couvrir pour se replacer. Et le plus souvent, il renverra une balle moyenne au milieu du terrain. C’est sur cette balle que vous gagnerez le point. Vous n’aurez pas de mal à contourner votre revers pour frapper un coup droit. Et la, tout le court s’ouvre à vous. Envoyer une balle plein coup droit, loin de l’adversaire ou bien un petit court croisé pour le prendre à contre pied dans son replacement… c’est vous qui choisissez. Vous m’en direz des nouvelles ! Allez, puisque vous en redemandez, je vous remontre notre fameux Court Central. On remarque qu’après un service lifté, le relanceur, en plus d’être moins gêné, peut se replacer sereinement. Après un kick, il sort des limites du terrain et devrait renvoyer une balle plutôt molle au milieu du terrain. Sur notre court, j’ai supposé qu’il remettait une balle à mi-longueur, côté revers. On peut facilement la contourner ou même la prendre montante en revers.

Si les deux zones que je vous propose seront fatales, vous pouvez tout aussi bien varier en montant au filet juste après votre service. La balle que vous aurez à négocier ne devrait pas être des plus difficiles et vous aurez une grande partie du terrain ouvert devant vous. Attention toutefois à ne pas vous précipiter vers cette balle flottante ! Restez concentré et appliqué pour qu’elle reste dans le terrain.

Que côté avantage ?

“Sur ton fameux court, on ne voit le service qu’au côté avantage. Comment le faire côté égalité ?” Eh bien, on ne peut pas vraiment le faire de droite à gauche. En tout cas pas sur le revers (ça ne sortirait pas l’adversaire des limites du court)… En revanche, plein coup droit, on peut effectuer ce que j’appellerai un service slifté. Oui, vous avez bien lu. En plus du lift, on va imprimer un slice à la balle. Elle sera ainsi très croisée et plutôt courte. Et en plus de ça, elle surprendra l’adversaire. En effet, la préparation est la même qu’un service lifté, mais on vient donner le coup de poignée du slice au dernier moment. Le relanceur peut s’attendre à un lift sur son revers mais la balle vient côté coup droit. Cette fois-ci, pas question de balancer votre raquette vers la droite, elle devra passer sur la gauche de votre corps comme pour un service classique. Si votre adversaire n’est pas prêt à recevoir ce genre de balle, il se peut que ce service se transforme en ace. Le plus jubilatoire, c’est quand la balle vient nettoyer la ligne et qu’un flash blanc apparaît au rebond. Pour les gauchers, le service slifté (de gauche à droite cette fois) sera encore plus efficace vu qu’il sera orienté directement sur le revers adverse.

 

Comment le retourner ?

C’est bien beau de nous expliquer comment utiliser le service kické, Maxime, mais moi, j’aimerai savoir comment ne pas me faire avoir quand mon adversaire m’en sort un…

Deux possibilités s’offre à vous :

  • Retourner près de sa ligne et couper la trajectoire. On prend la balle montante ; on essaie ainsi de reprendre le temps que l’adversaire essaie de nous voler en nous excentrant. L’inconvénient est que l’on risque de manquer de contrôle. La balle sera encore fusante, fuyante et encore pleine d’effet, donc difficile à maîtriser. 
  • Retourner loin de sa ligne. Vous attendrez alors que la balle redescende. Celle-ci devrait être plus “simple” à frapper et contrôler mais elle nécessitera beaucoup plus de puissance pour qu’elle soit de bonne qualité. L’adversaire a lui aussi le temps de voir venir et de vous ajuster. Une fois le coup frappé, il faudra utiliser ses jambes et se replacer au plus vite. Privilégiez une balle bien bombée, en hauteur pour vous donner un maximum de temps.

 

Le petit récapitulatif auquel il va falloir s’habituer. Le service kické en quelques points :

  • Sécurité + agressivité
  • Coup de poignet au moment de la frappe de balle
  • Point en 2 coups de raquette

 

Le dernier petit conseil de conclusion, c’est cadeau. Musclez vous le haut du corps. Les épaules et surtout le dos. Celui-ci sera mis à contribution et au début, vous risquez de sentir les courbatures. Enfin, n’en abusez pas trop non plus, la surprise sera votre meilleure amie avec ce service.

 

Source de l’image en Une : Eurosport

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here