Liverpool : « il y a de quoi bien dormir les prochains jours »

1
crédit photo de couverture : Sky Sports
Ligue 1

Cher Reds,

Par quoi commencer ? À vrai dire je pense que nous devrions parler de ce qui est encore chaud dans les premiers paragraphes pour finir par ce qui nous rendra bouillants. Let’s go !

Hier soir, nous avons quitté l’Europe. C’est fait. Pas grave. Mais comment un seul d’entre vous peut se permettre de critiquer la performance de nos Reds ? On s’est incliné hier soir sur des détails. Oui, une erreur de gardien est un détail. Et à force de regarder cette équipe jouer, tout le monde devrait savoir que c’est possible, que cela peut arriver et que nous en verrons encore. Les mêmes qui critiquent Adrian aujourd’hui sont ceux qui jetaient leur dévolu sur notre cher portier espagnol le 14 août dernier. Cette remarque ne remet pas en question le droit de critiquer quelqu’un mais rappelle à certains qu’il faut garder les pieds sur terre. Nous avons complètement nagé dans le bonheur ces derniers temps. Le sport c’est gagner ET perdre. Bref. Passons.

Même dans la défaite, qu’est-ce que l’on peut être fier de nos joueurs. Ils ont tout donné hier soir ! Absolument tout. Aussi, que peut-on dire de ce douzième homme ? Imaginez que certains réussissent à dire que l’Atlético aurait mis la clim’ à Anfield. Mais non. Qui entendait-on à la 121e minute de jeu quand plus aucun espoir n’était permis ? Nous. Un bonheur absolu rappelant à de nombreuses personnes que le stade n’est pas muet un soir de grand rendez-vous !

Il faut être humble et applaudir l’Atlético comme quand nous avons applaudi San Iker l’autre jour. Notre performance a été digne des grands soirs. Faire mieux ? Évidemment que c’est possible. Tout est possible et tellement de soirées à Anfield pourraient en témoigner. Mais hier soir, nous avons joué contre plus forts que nous. Et oui ! Et que cette réaction serve d’exemple à beaucoup d’autres. Désormais rideau et place à la suite.

Oui, le plus beau reste devant nous ! Du plus loin que je me souvienne, mon rêve a toujours été le même. Évidemment, je n’aurais pas pu finir cette lettre sans en parler. Quand nous soulèverons ce trophée, parce que nous allons le soulever même si j’ai encore du mal à y croire, nous allons réaliser ce rêve. Est-ce qu’on va pleurer ? Sûrement. Où sera-t-on ? Vers le Royal Liver Building ou au Lush ? Ce moment approche et nous fera oublier tant de moments. C’est un titre qui n’a pas de prix. On l’a tellement désiré. Ils sont à 6 points de nous l’offrir sur un plateau. Or ou pas, il est servi sur un PLATEAU. What else ? Bref. Qu’on ne s’inquiète pas ! Il y a de quoi bien dormir les prochains jours.

Faites de beaux rêves Reds,

YNWA

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here