Championnats Etrangers

Manchester City – Liverpool : les notes du match

Le duel tant attendu n'a pas eu lieu. Au terme d'un match étrange, le Manchester City de Pep Guardiola a facilement dominé le Liverpool de Jürgen Klopp, manifestement pas remis des festivités ayant suivi son couronnement. Voici les notes de la rencontre.

Homme du match

Raheem Sterling (7) : Impliqué sur trois des quatre buts, l'attaquant anglais a brillé face à son ancien club. Après avoir obtenu le penalty de l'ouverture du score, il a doublé la mise du pied droit et a poussé Oxlade-Chamberlain à marquer contre son camp. Remplacé par Bernardo Silva.

Manchester City

Ederson (5) : Rarement mis en danger, il est resté attentif sur les maigres opportunités de Liverpool.

Benjamin Mendy (6) : Le latéral français a parfaitement tenu son côté gauche, muselant Mohamed Salah et délivrant quelques centres intéressants.

Aymeric Laporte (7) : Impérial défensivement, il n'a jamais été pris à défaut et s'est montré performant à la relance. Remplacé par Nicolas Otamendi.

Eric Garcia (4) : Sa mauvaise gestion de la profondeur a offert plusieurs munitions à Liverpool, sans conséquence.

Kyle Walker (5) : Mané a souvent profité de son positionnement laxiste pour se retrouver en bonne position, mais le latéral anglais a finalement bien négocié ses duels avec le Sénégalais. Remplacé par Joao Cancelo.

Rodri (6) : Il a bien assumé son rôle de sentinelle, soignant ses relances et touchant de nombreux ballons dans l'entrejeu.

Ilkay Gündogan (6) : À l'origine de nombreux mouvements collectifs, il a parfaitement orchestré le jeu de transition de son équipe.

Kevin De Bruyne (6) : Sans être étincelant, le Belge a une nouvelle fois brillé par sa vision du jeu et sa qualité de passe, comme en témoigne son offrande pour Phil Foden sur le troisième but.

Raheem Sterling (7) : Voir ci-dessus.

Phil Foden (7) : S'il a parfois été discret, le prodige anglais a tué le match à lui tout seul en fin de première période. Il a d'abord servi Sterling sur un plateau pour le but du break, avant de mettre fin au suspense en triplant la mise sur un bel enchaînement collectif.

Gabriel Jesus (5) : Il n'a pas su profiter des espaces laissés par la défense des Reds pour se montrer réellement dangereux. Remplacé par Riyad Mahrez.

Liverpool

Alisson (4) : Abandonné par sa défense, il n'a pas su être décisif face aux attaquants de Manchester City.

Andy Robertson (3) : Fautif sur plusieurs buts et en grande difficulté défensivement, le latéral écossais a été méconnaissable.

Virgil van Dijk (6) : Il a été le seul défenseur de Liverpool à répondre présent et a évité un score bien plus lourd à son équipe.

Joe Gomez (3) : Mystifié par Sterling sur l'action du penalty puis sur le deuxième but, il a fait basculer la rencontre par ses errements défensifs. Remplacé dès la mi-temps par Alex Oxlade-Chamberlain (4), qui n'a pas apporté grand-chose à l'exception d'un but contre son camp.

Trent Alexander-Arnold (4) : Le prodige des Reds n'a pas rayonné sur le jeu de son équipe comme il le fait habituellement. Remplacé par Neco Williams.

Fabinho (5) : Le Brésilien a surnagé en première mi-temps, grattant plusieurs ballons dans l'entrejeu. Il a ensuite reculé en défense centrale après la pause.

Georginio Wijnaldum (3) : Il est passé à côté de son match et n'a montré aucune de ses qualités habituelles. Remplacé par Naby Keita.

Jordan Henderson (5) : Loin de son impact ordinaire, le capitaine des Reds a souffert en première période avant de se reprendre au retour des vestiaires.

Sadio Mané (3) : Malgré plusieurs situations intéressantes, il s'est montré d'une maladresse rare dans le dernier geste, à l'image de son face-à-face complètement raté devant Ederson. Remplacé par Takumi Minamino.

Roberto Firmino (4) : Sevré de ballons, il n'a pas pu faire valoir sa qualité technique entre les lignes. Remplacé par Divock Origi.

Mohamed Salah (4) : Il a touché le poteau en début de rencontre avant de s'éteindre au fil des minutes, manquant de justesse dans les trente derniers mètres.

Antoine Gerard

J'aime le football mais seulement parce que les Verts existent.

Dernières publications

En haut