Les 30 moments marquants de 2019 : Manchester City – Tottenham

0
Ligue 1

Il y a 19 ans maintenant, Nelson Mandela disait « Sport has the power to change the world ! » Impossible de le contredire après ce que tous les amateurs de sport et de sensations fortes ont vécu cette année. À l’instant même où vous êtes en train de lire cette phrase, Trent Alexander-Arnold s’apprête sans doute à tirer un corner et Julian Alaphilippe a sûrement eu le temps de se glisser dans une échappée. Mais qu’importe votre sport de prédilection, la rédaction de WeSportFr a fait de la place à tous, et revient sur les 30 événements sportifs qui ont fait 2019.

Aujourd’hui retour sur le quart de finale retour de Ligue des Champions, Manchester City – Tottenham.
Nous sommes le mercredi 17 avril 2019, à Manchester, toute la ville s’est parée de bleu ciel pour soutenir son équipe. Battu 1/0 au match aller, les joueurs de Pep Guardiola doivent réagir. L’atmosphère est tendue, la fameuse musique retentit dans l’Etihad Stadium, un des plus beaux matchs de l’année peut commencer.

 

45 minutes HISTORIQUES

Lors des 8ème de finales, City avait humilié Schalke 7-0 au retour, ils arrivent donc en confiance pour jouer ce match dans leur stade.

Sergio Aguero donne le coup d’envoi sous la surveillance de M. Cakir. Dès les premières minutes le rythme mis par les Citizens est étouffant. Même le ballon du match ne tient pas dans cette ambiance étouffante, au bout de quelques secondes de jeu il doit être changé. Les 53 348 spectateurs sont chauffés à blanc, malheur aux retardataires.
Dès la troisième minute, Kevin le rouquin décale Raheem Sterling. L’anglais se décale sur son pied droit et place une frappe imparable dans le petit filet gauche d’Hugo Lloris. Le stade en feu, City revient à égalité sur les deux rencontres. Le premier but va marquer un déferlement offensif dans ces 45 premières minutes, trois minutes plus tard le stade va de nouveau se réveiller. L’ancien joueur du PSG, Lucas perfore la défense et sert Alli en pivot, celui-ci transmet un ballon qui rebondit sur Laporte qui la remet ans la course de Son. Le coréen ne se fait pas prier et trompe Ederson sur sa droite, coup de froid dans l’Etihad, Tottenham reprend les devants.

Résultat de recherche d'images pour "son heung min city"

Et ce n’est pas fini, l’orgie offensive continue. 4 minutes après l’égalisation Aymeric Laporte est de nouveau fautif sur l’action. Le défenseur pousse son ballon trop loin sur son contrôle, Lucas encore lui récupère, rentre dans la défense et sert Eriksen. Le danois écarte sur la gauche et là Son nous gratifie d’un nouveau bijou. Un superbe ballon enroulé qui file en lucarne. Les Spurs sont devants… Pour quelques secondes.

Car pratiquement dès l’engagement, Aguero se porte à l’attaque et transmet à Bernardo Silva. Sa frappe trouve Danny Rose qui prend Lloris à contre pied. Ça fait 2/2 nous sommes à la 11e minute, et la Ligue 1 est en sueur.
C’est la toute première fois que 4 buts sont inscrits dans les 11 premières minutes d’un math de Ligue des Champions. Sensationnel, irréel et c’est toujours pas fini, désormais City doit l’emporter par deux buts d’écarts pour espérer se qualifier. 10 petites minutes de pause et c’est reparti. On joue la 21e quand l’inévitable Raheem Sterling redonne l’avantage à City. Un nouvelle offrande de De Bruyne pour un Sterling qui trompe Lloris a contre pied. Seul point noir dans cette mi-temps la sortie de Moussa Sissoko remplacé par Fernando Llorente à la 41e. Deux occasions de Son et De Bruyne clôtureront cette folle première période. A la pause Tottenham est toujours qualifiée mais un petit but enverrait City en demi.

 

Stressant jusqu’au bout

Le temps de reprendre notre souffle, de boire un coup et 15 minutes plus tard nous retournons dans l’arène de City. Les Citizens remotivés par Guardiola pénètrent sur la pelouse déterminés à marquer ce petit but qui les enverrait dans le dernier carré. La tension et les assauts offensifs se poursuivent, Hugo Lloris effectue des miracles devant Sterling et De Bruyne. City pousse mais les Spurs ne craquent pas… Jusqu’à la 59e, au terme d’une contre attaque De Bruyne encore lui sert Aguero qui d’un tir surpuissant fusille Lloris au premier poteau. Triplé de passes décisives pour De Bruyne, City est qualifiée ! Tottenham n’as pas le choix ils sont obligés de tout donner pour marquer un but qui les enverraient au paradis des demi. La pression se fait de plus en plus forte sur les buts d’Ederson et cela va s’avérer payant. On joue la 73e, sur un corner Fernando Llorente s’échappe du marquage de Laporte et vient catapulter une tète surpuissante, Ederson est battu, le stade sans bruit, M. Cakir visionne la Var … et valide le but. Les Spurs l’ont fait !! Désormais il faut tenir pour les joueurs de Pochettino face aux attaques incessantes et il faut un grand Lloris pour entretenir l’espoir. Le panneau lumineux annonce 5 minutes de temps additionnels, City pousse et arrive la fameuse 94e. Eriksen renvoie le ballon qui atterrit sur Aguero, l’argentin pénètre dans la surface et glisse d’un amour de passe le ballon à Sterling. L’anglais place un tir croisé du gauche qui surprend Lloris, le stade explose, City se qualifie !!

Résultat de recherche d'images pour "pep guardiola tottenham ldc"

Oui mais non, M. Cakir est appelé par ses assistants, il se dirige vers la Var et pendant de longues minutes visionne les images. Tout le stade retient son souffle, les joueurs de Tottenham sont abattus. Quand tout a coup l’arbitre annule le but, après de multiples visionnages, Sergio Aguero était hors jeu au début de l’action. Tous les joueurs de City se précipitent vers l’arbitre mais rien n’y fait. Ils jouent un dernier ballon avant que M. Cakir donne le coup de sifflet final. Tottenham en demi, City est debout ko

 

La Premier League de retour au plus haut niveau en LDC

Depuis quelques années, les clubs anglais étaient absents du dernier carré de la Ligue des Champions, souvent trusté par les clubs espagnols. Ces deux équipes ont proposé un jeu offensif léché et un véritable spectacle pour le football. Ce match retour prolifique en buts, bien aidé par des défenses quelque peu poreuses restera historique.

 

Il est très rare de voir deux équipes jouer autant l’offensif et rendons hommage aux deux grands coachs que sont Pep Guardiola et Mauricio Pochettino pour ce spectacle sublime et pour ne jamais avoir voulu fermer le jeu. Dans une ère de conservation du résultat, voir un match où les deux équipes cherchent à marquer plus que l’autre c’est rafraîchissant et c’est  toujours un plaisir pour les yeux.

Demain nous parlerons tennis, avec le retour au très haut niveau de l’écossais Andy Murray.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here