Matthew Holmes surprend Richie Porte à Willunga Hill

0
Ligue 1

Le Santos Tour Down Under se terminait ce matin avec l’arrivée au sommet de Willunga Hill. C’est le dernier membre de l’échappée matinale le Britannique Matthew Holmes (Lotto Soudal) qui s’est imposé dans les derniers mètres devant le maître des lieux : Richie Porte (Trek Segafredo). Ce dernier remporte ainsi pour la deuxième fois de sa carrière la course par étapes Australienne.

D’abord, la course a été marquée par une grosse échappée de 26 coureurs avec notamment le porteur du maillot de la montagne Joey Rosskopf (CCC Team), Bruno Armirail (Groupama FDJ), Michael Storer (Sunweb), Domen Novak (Bahrain McLaren), Dylan Sutherland (Team NTT), Luke Rowe (Ineos), Manuele Boaro (Astana) ou encore Matthew Holmes (Lotto Soudal) et Iljo Keisse (Deceuninck Quick-Step).

Puis, leur avance a atteint les 4 minutes alors que la formation Mitchelton Scott a géré l’allure du peloton. La formation AG2r La Mondiale a un temps roulé puisqu’elle n’avait placé personne dans l’échappée du jour.

Lors du passage du sprint intermédiaire, André Greipel (Israel Start Up Nation) est passé en tête devant les deux coureurs de l’UAE Team Emirates : Marco Marcato et Vegard Stake Laengen.

Ensuite, lors du second sprint, Sam Welsford (Australie) en a profité pour prendre le maximum de points devant Armirail et Rick Zabel (Israel Start Up Nation).

Puis, l’écart a commencé à diminuer sous l’impulsion des coureurs de la Trek Segafredo et de la Mitchelton Scott avant la première ascension de Willunga Hill.

Dans cette première montée, Joey Rosskopf (CCC Team) et Matthew Holmes (Lotto Soudal) ont imposé un gros rythme pour faire exploser les coureurs les plus faibles de cette échappée.Au sein du peloton, Luis Leon Sanchez (Astana) est parti en contre mais l’Espagnol n’a pas réussi à rejoindre l’avant de la course et a été repris par le peloton avant la montée finale.

Par la suite, la douzaine de survivants ont encore deux minutes d’avance à 10 kilomètres de l’arrivée mais ils ne sont un peu trop regardé ce qui a provoqué une perte d’une minute de leur avance en 5 kilomètres jusqu’au pied de Willunga Hill.

Dans cette montée finale, la formation Jumbo Visma a lancé les hostilités avec un gros tempo qui a mis en difficulté le leader du classement général Daryl Impey. Le sud-africain a craqué à mi-ascension alors que Kenny Elissonde (Trek Segafredo) a donné un gros relai.

Peu avant la flamme rouge, Richie Porte (Trek Segafredo) a lancé une sévère attaque et seul Simon Yates (Mitchelton Scott) a réussi à suivre la roue du vainqueur de l’étape de Paracombe. Mais, le Britannique a littéralement explosé avec un Porte aérien en “danseuse”. Yates a perdu 20 secondes dans ce dernier kilomètre.

Le leader de la Trek a fait la jonction avec le trio de tête (Armirail, Storer et Holmes) qui s’est dégagé dans cette bosse finale. Seul, le Britannique a suivi le rythme de l’Australien. Derrière, Boaro a géré sa montée sans être largué.

Finalement, Matthew Holmes a déposé dans les derniers mètres Richie Porte pour glaner sa première victoire professionnelle et la troisième victoire pour l’équipe Belge. Porte a fini trois secondes juste devant Manuele Boaro. Belle 4e place pour Bruno Armirail à sept secondes dans un groupe où a figuré Simon Geschke (CCC Team), Diego Ulissi (UAE Team Emirates), Rohan Dennis et Dylan van Baarle (Ineos).

Au classement général, Richie Porte inscrit donc pour la deuxième fois son nom au Tour Down Under après 2017. Il devance de 25 secondes l’Italien Ulissi et l’Allemand Simon Geschke. Les deuxc coureurs d’Ineos Dennis et van Baarle complètent le Top 5. Impey est 6e à 30 secondes.

On retrouvera certains coureurs de ce Tour Down Under sur la Race Torquay jeudi, une toute nouvelle course d’un jour.

Photo : Trek-Segafredo

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here