Ça roule…

Giacomo Nizzolo lève les bras à Victor Harbor

Malgré une belle bataille dans la principale difficulté de la journée, on a assisté à une nouvelle arrivée massive sur cette cinquième étape du Tour Down Under entre Glenelg et Victor Harbor. Le vainqueur du jour est l’Italien Giacomo Nizzolo (Team NTT) qui a battu Simone Consonni (Cofidis).

D’abord dès le départ, Axel Domont (AG2r La Mondiale) a tenté d’extirper du peloton mais les espoirs du Français ont été effacés en quelques kilomètres par la formation Mitchelton Scott pour avoir comme hier un peloton groupé pour les deux sprints de bonification.

Lors du premier sprint, le champion du monde Mads Pedersen (Trek Segafredo) a réussi à l’emporter devant Daryl Impey (Mitchelton Scott) et Robert Power (Sunweb).

Puis, lors du second sprint, Impey a pris le maximum de secondes devant Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) et Mads Pedersen (Trek Segafredo). Grâce à ces bonifications, Impey est devenu virtuellement le porteur du maillot ocre.

Ensuite, plusieurs offensives ont eu lieu de la part de coureurs comme Richie Porte (Trek Segafredo), Rohan Dennis (Ineos) et Simon Yates (Mitchelton Scott). Mais, après 80 kilomètres de course, une première échappée a réussi à prendre plus de 2 minutes d’avance avec : Mads Pedersen (Trek – Segafredo), Ian Stannard (Team INEOS), Josef Černý (CCC Team) et le jeune Ide Schelling (BORA – hansgrohe). Tandis que deux coureurs de l’équipe d’Australie (Samuel Jenner et Sam Welsford) sont sortis en chasse-patate avant d’être repris par le peloton emmené par Mitchelton Scott et Astana.

Par la suite, Schelling s’est isolé à l’avant de la course avant d’être avalé par le peloton peu de temps avant l’ascension du Kerby Hill. D’ailleurs dans cette côte de 1.5km à 6.4%, Richie Porte a décidé d’accélérer pour constituer un groupe d’une douzaine de coureurs.

Mais, Thomas De Gendt (Lotto Soudal) avec d’un coureur de la Deceuninck Quick-Step et de la Sunweb sont parvenus à revenir sur le groupe des leaders à 5 kilomètres de l’arrivée.

Finalement, parfaitement lancé par Roger Kluge (Lotto Soudal), Giacomo Nizzolo (Team Ntt) s’est montré le plus puissant devant Simone Consonni (Cofidis). Revenu de très loin, Sam Bennett (Deceuninck Quick-Step) a pris la troisième place devant son  poisson-pilote Michael Morkov et Jasper Philipsen.

Au classement général, Impey compte deux secondes d’avance sur Porte et 9 sur Power.

Demain, ce sera la dernière étape avec l’arrivée au sommet de Willunga Hill.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
eleifend odio id mi, luctus dolor Lorem quis, libero.