Miami Open (H) : 101ème titre pour Roger Federer

Roger Federer vient de remporter le Masters 1000 de Miami face à John Isner. Il empoche ainsi son 4ème titre en Floride, son 28ème dans la catégorie mais surtout son 101ème titre. Au terme d’une finale à sens unique dans laquelle l’Américain n’aura jamais pesé, finissant même blessé, le Suisse prouve une nouvelle fois, à 37 ans, que le temps n’a pas d’emprise sur lui.

Un premier set en forme de leçon

Dès le début de cette finale, on sent un Federer aiguisé. Précis en retour, il breake d’entrée son adversaire. Il ne pouvait pas espérer meilleur départ. Quant à lui, Isner, un peu brouillon, force trop et n’est bizarrement pas en réussite sur service : 4 aces 50% de point derrière sa première. Mais surtout, il est impuissant sur les mises en jeu du Suisse. L’homme au (désormais) 101 titres est impérial au service. Il ne perd qu’un point sur ce premier set. Après avoir de nouveau breaké à 3-1 puis 5-1, Roger Federer s’empare du premier set facilement… Facilement ? C’est même une leçon de 25 minutes donnée au géant Américain et aux quelques spectateurs venus s’éparpiller dans les gradins.

Un deuxième au goût amer

Dans la deuxième manche, l’Américain semble changer radicalement de tactique. Il part à l’assaut du filet pour obliger Federer à commettre la faute. Mais l’Helvète est toujours aussi dominant. Il patiente un peu plus, ne commet toujours presque pas de faute directe et reste divin au service avec 2 petits points perdus (dont une double !). Toutefois, au score, le match semble équilibré. John Isner reste au coude à coude. Malheureusement, une blessure au pied vient le contraindre à faire appel au kiné. Avec cette gêne, il ne peut plus servir convenablement et n’est plus du tout mobile sur le court. Il se fait breaker à 5-4, permettant à Roger Federer de remporter son 101ème titre ! Le perdant du jour a d’ailleurs salué l’exploit de son bourreau, s’estimant chanceux de jouer avec une telle Légende.

 

On pourrait en écrire tous les jours, toutes les semaines sur les exploits de Roger Federer. On voudrait en écrire pendant de longues années encore. Il faut profiter d’avoir un tel sportif en activité, maîtrisant parfaitement toutes les subtilités du jeu. Lundi, Federer sera 4ème mondial mais surtout numéro 1 à la Race, montrant son état de forme depuis le début de la saison. On l’attend désormais sur terre battue à Madrid, où il fera son grand retour sur cette surface.

 

Souce de l’image en Une : Le Soir

A propos de l'auteur

Grand joueur de tennis et ingénieur à ses heures perdues... ou l'inverse je sais plus. Une religion ? Le Federerisme @CaptainMiddle

Poster un commentaire

mattis sit sem, facilisis luctus efficitur. neque.