Basketball

Monaco basket, objectif Final Four

L’AS Monaco Basket a décidé de frapper fort cet été. Après avoir été tout proche d’une qualification pour le final four d’Euroleague la saison passée (élimination au match 5 contre l’Olympiakos en quart de finale), le club du rocher veut franchir un cap, et cela passe par un mercato ambitieux. Après la prolongation de Mike James, la figure de proue du projet, Adrien Moerman, Elie Okobo, Jordan Loyd et hier John Brown III viennent d’être officialisés.. en attendant encore mieux. De quoi faire de la Roca Team un favori à la victoire finale ?

Il n’avait pas manqué grand chose à Monaco pour atteindre un rêve qui paraissait pourtant hors de portée à mi saison. Mais l’ASM a bien failli atteindre le dernier carré de l’Euroleague après avoir longtemps été hors de portée des 8 premières places. Mais avec 12 victoires sur les 15 derniers matchs, la Roca Team avait fini fort, avant de tomber, dans l’antre du Pirée. Pour ne pas reproduire pareil scénario, Sergei Dyadechko a décidé de se renforcer, et pour de vrai ! De quoi faire de Monaco la meilleure équipe française de tous les temps ? Sur le papier, on pourrait s’en rapprocher..

Prolonger les cadres, un besoin vital

Pour cela, quoi de mieux que de commencer par conserver le chef d’orchestre de ce petit groupe d’artistes ? Sasa Obradovic, le coach Serbe de l’ASM et grand artisan de la belle saison 2021-2022 (finale du championnat de France) a prolongé jusqu’en 2025, de quoi voir l’avenir avec sérénité.
D’autant plus qu’il pourra s’appuyer sur quelques cadres déjà présents la saison passée, comme Donatas Motiejunas ou Donta Hall dans la raquette, mais aussi Alpha Diallo et Yacouba Ouattara qui malgré quelques rumeurs, devrait rester sur le Rocher. Surtout, l’ASM est parvenue à prolonger Mike James pour 2 saisons. Bien que difficile à gérer, l’ancien des Nets n’en reste pas moins l’un des tous meilleurs joueurs d’Europe, celui qui pourrait mener Monaco au sommet.

De l’expérience, un Donta Hall qui a terminé la saison en boulet de canon, bref, des cadres qui forment déjà une belle assise au sein de l’effectif.

Un mercato XXL

En plus d’avoir gardé quelques joueurs majeurs, Monaco a décidé de s’activer sur le marché des transferts. Si certains éléments phares de l’effectif sont partis (Paris Lee, Jerry Boutsiele, Danilo Andjusic, Rob Grey..), ils ont été plus que bien remplacés, en tout cas sur le papier. Et cette saison encore plus qu’à l’accoutumée, Monaco a recruté frenchy. Adrien Moerman, ancien international et double vainqueur de l’Euroleague avec l’Efes Istanbul, va débarquer pour solidifier le poste 4. Elie Okobo arrive lui en provenance de l’AVEL et viendra compléter Mike James pour former un backcourt qui a de quoi faire saliver toute l’Europe. S’il est un peu rentré dans le rang après un début de saison tonitruant où il a longtemps été en course pour le titre de MVP dans le cas de figure où l’ASVEL aurait enchaîné les bons résultats, il n’en reste pas moins une valeur sure. Ses finales de Betclic Elite en témoignent. Il compte bien confirmer les progrès entrevus cette saison : « J’ai pris du galon en tant que leader de mon équipe. Il me tarde de peaufiner tout ça avec Monaco sur les saisons à venir. C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour moi avec de grands objectifs. J’ai décidé de choisir Monaco, car au vu des prestations montrées l’an dernier en Euroligue, il y a des gros objectifs sur cet exercice à venir. L’objectif est d’aller encore plus loin en Euroleague et de gagner le championnat de France ». Les choses sont dites.

D’autres arrivées ont de quoi enjouer la Roca Team. Jordan Loyd, passé par Belgrade et le Zénith Saint-Petersbourg où il a pu découvrir la plus prestigieuse des compétitions Européennes, vient garnir un effectif déjà étoffé à son poste. Le champion NBA 2019 avec les Raptors de Toronto s’est réjouit de signer à Monaco, où il retrouvera Obradovic, pour qui il a joué en Serbie : « Sasa et moi avons une relation particulière. […]  Je serai toujours reconnaissant auprès de Sasa, il m’a beaucoup fait confiance, il m’a béni avec de nombreuses opportunités à l’Étoile Rouge et je le lui ai dit. On parlait de temps en temps ensemble, on prenait de nos nouvelles respectives pour savoir si on allait bien. C’est un coach très passionné, qui va te faire travailler, te faire repousser tes limites, mais t’encourager sans cesse. Grace à sa confiance, j’ai réussi à me surpasser. Depuis Belgrade on a toujours été sur la même longueur d’onde. C’est parfait d’être coaché dans ces conditions, ça ne peut que fonctionner. Je suis donc très content d’être réuni avec lui encore. C’est une des raisons de ma signature. »

Enfin depuis hier, John Brown III est également Monégasque. Ailier fort, très gros défenseur, l’ancien de Kazan, qui a terminé la saison précédente à Brescia suite à l’exclusion des clubs Russe viendra apporter un peu de malice et de roublardise à un roster qui n’en manquait déjà pas. Meilleur intercepteur de l’Euroleague la saison passée (près de 3 stls par match !), son agressivité défensive soulagera des joueurs plus portés sur l’aspect offensif.

Enfin, dernier cas épineux à l’heure actuelle, celui de Dwayne Bacon. L’Américain, passé par Charlotte, a prouvé qu’il pouvait être l’un des meilleurs joueurs du continent la saison passée. Cela lui a peut-être donné des idées, afin de rentrer Outre-Atlantique .. toujours est-il qu’il n’a pour l’instant pas donné suite à la proposition de contrat du board Monégasque.

Attendus au tournant

Bacon ou pas, Monaco est armé jusqu’aux dents pour atteindre ses deux objectifs clairement affichés : le titre en championnat de France, et faire au moins aussi bien que la saison passée sur le plan continentale. Pour cela, Obrasovic va avoir du pain sur la planche pour mettre en coordination tout ce beau monde. Mais avec une pléiade de stars comme cela, en attendant pourquoi pas mieux, la mission s’annonce des plus plaisante. En espérant au passage que le public monégasque, la Roca Team, réponde présent. Avec les travaux d’agrandissement de la salle Gaston Médecin, qui devrait s’achever début octobre, soit au moment de la reprise de la saison, l’antre monégasque augmentera sa capacité d’un quart. En effet, 4000 sièges seront disponibles, norme obligée par l’Euroleague. De quoi démontrer une nouvelle fois que l’ASM compte bien s’implanter sur le long terme au niveau Européen.

Monaco avait annoncé la couleur dès la fin de saison dernière et les dirigeants n’ont pas lésinés sur les moyens: le mercato est pour l’heure exceptionnel du côté de la principauté. De quoi faire de Monaco l’un des favoris au titre suprême? Avec des joueurs du calibre de Mike James, Élie Okobo ou encore Jordan Loyd, il y a en tout cas de quoi rêver !

Dernières publications

En haut