Ça roule…

Moto GP – Morbidelli s’impose pour la seconde fois lors du GP de Teruel

Pour cette seconde course sur le tracé d’Aragon, c’est cette fois-ci Morbidelli qui s’est imposé, pour la deuxième fois de l’année. Il devance Mir et Rins, qui n’en finissent plus de surprendre avec leur Suzuki. Pas de surprise pour Quartararo, une nouvelle fois en difficulté. Zarco termine lui à une belle 5e place, et premier pilote Ducati. 

Du spectacle d’entrée de jeu

Premier pilote japonais en 16 ans à décrocher une pole au sein de la catégorie reine, Nakagami espérait bien concrétiser cette première place. Lui qui déclarait vouloir creuser direct un écart avec ses concurrents, il s’est pris les pieds dans le tapis. Arrivé un peu trop lentement dans un virage avant même la fin du premier tour, il a voulu remettre un peu les gaz. Sauf qu’ayant déjà amorcé son virage, le pilote du team LCR a fini par terre. Au même tour, Binder a accroché Miller, empêchant les deux pilotes de poursuivre la course.

En tête de peloton, Morbidelli prenait rapidement les rennes, après s’être fait pourtant tasser au premier virage par Rins. Pas inquiété par les Suzuki derrière lui, il a pu tranquillement s’envoler vers la victoire, sa seconde de la saison. Il porte le total de victoires de son écurie à 5, tandis que les Yamaha officielles n’en ont décroché qu’une seule.

Quartararo limite la casse

Il avait fait le pari de partir avec un pneu médium à l’arrière, pari qu’à moitié gagné. La semaine passée, il avait complètement sombré, la faute à un problème de pression sur son pneu avant. Cette fois-ci, il a fini dans les points, à la 8e place. Pas de quoi s’en satisfaire pour autant, puisque son grand rival Mir a lui décroché la troisième place. L’Espagnol lui reprend encore quelques précieux points dans la course au titre, tout comme Viñales, 7e.

Certains concurrents ont en revanche été écartés, comme Nakagami (voir plus haut). Dovizioso a lui complètement raté sa course, confirmant toutes les difficultés qu’ont eu les Ducati à se mettre dans le rythme sur ce tracé d’Aragon. Il finit 13e, tandis que son coéquipier Petrucci est 11e. Avec sa Ducati de l’écurie Avintia, Zarco a clairement fait figure de leader ce week-end, parvenant à décrocher une splendide 5e place. Petites déceptions pour Aleix Espargaro, 9e avant son abandon, et Alex Marquez, qui filait droit vers un podium avant sa chute.

Au classement général, Mir mène la danse, grâce à une très belle régularité. Sans avoir pourtant remporté la moindre course, il possède 14 points d’avance sur Fabio Quartararo, qui en a lui remporté 3. À trois courses du terme de la saison, de nombreux pilotes peuvent encore penser au titre. C’est notamment le cas de Dovizioso, Morbidelli ou encore Viñales. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero. risus. lectus fringilla ut eget