Ça roule…

GP de Saint Marin : Bagnaia résiste jusqu’au bout à Quartararo

Francesco Bagnaia a remporté le GP de Saint Marin à Misano. L’Italien a résisté jusque dans les derniers mètres au retour du Français Fabio Quartararo. Enea Bastianini complète le top 3 et signe par la même occasion son premier podium.

Pecco Bagnaia double la mise, et de belle manière. Après avoir résisté à Marc Marquez en Aragon, le pilote Ducati a cette fois-ci résisté à Fabio Quartararo. Pourtant, l’Italien avait su se mettre à l’abri dès les premières boucles, avec un départ canon, et un rythme de feu dans les premières tours, ce qui lui a permis de créer un écart de près de 3s entre lui et ses poursuivants. Mais son choix de gommes, plus tendres chez Ducati, par rapport à Yamaha et Quartararo, l’a mis en difficulté en fin de course.

Départ canon pour Bagnaia, plus délicat pour Zarco

À l’extinction des feux, Bagnaia s’envole parfaitement. Derrière lui, Miller contient les assauts dans les premiers virages de Quartararo. Mais pas trop longtemps car le Niçois voit revenir très vite Jorge Martin. Parti 5e, Zarco a vécu un départ très compliqué. Le pilote Pramac a rapidement chuté au classement, se retrouvant 11e à la fin du premier tour.

Très vite Bagnaia prend ses aises devant, avec un écart d’une seconde et demi avec son équipier. Derrière eux, Quartararo se libère de la grosse pression que lui imposait Jorge Martin, puisque le jeune pilote Pramac chute dans le 4e tour. Vient ensuite un peloton composé de Marc Marquez, des frères Espargaro, des Suzuki de Rins, Mir et Bastianini.

Les folles remontées de Quartararo et de Bastianini

Les écarts entre les hommes du trio de tête se stabilisent quelque peu, alors que dans le peloton la bataille fait rage. Avec un Bastianini en feu, qui réalise une superbe manœuvre pour se défaire de Marc Marquez. Le champion Moto2 2020 va reprendre peu à peu l’écart qui le sépare avec le trio de tête.

Devant, Quartararo met la pression à Miller, qui commet une petite faute au 9e tour, en sortant large dans le virage 14. L’Australien est déjà à la limite avec ses gommes alors que l’on a à peine parcouru le tiers de l’épreuve. Le Français va se servir de cela pour porter une attaque imparable au 14e tour. Quartararo, 2e, peut donc se lancer à la chasse derrière Bagnaia.

Bagnaia résiste jusqu’au bout

Dès lors, Fabio Quartararo grignote peu à peu l’écart entre lui et Bagnaia. En difficulté avec son pneu arrière, l’Italien essaye de ne pas trop perdre de temps dans les virages, et profite du surpuissant moteur de sa Ducati pour se maintenir à l’abri. Mais tour après tour, l’écart fond. Jusqu’à se retrouver à moins de trois dixièmes à l’entame du dernier tour. Mais Bagnaia a réussi à gérer la pression du leader du championnat pour remporter la victoire. Bastianini quant à lui est récompensé de sa belle course avec la 3e marche du podium.

Grace à cette victoire, Bagnaia revient à 48 points de Quartararo. Le Français peut garder espoir de se faire titrer pour le retour à Misano lors du GP d’Emilie Romagne. Le prochain rendez-vous sera à Austin, dans trois semaines.

Crédit image une : moto-station.com

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire