Moto GP

MotoGP – Miguel Oliveira impitoyable en Catalogne !

Le septième rendez-vous de la saison MotoGP a été donné à Barcelone en Catalogne. Devant plus de 19 000 fans, c’est le portugais Miguel Oliveira qui s’est imposé face à Johann Zarco et Jack Miller.

Oliveira maitrise et gagne 

KTM est de retour ! Dotée d’un nouveau châssis, la marque autrichienne s’est aujourd’hui retrouvée sur la plus haute marche du podium grâce à son pilote portugais, Miguel Oliveira. Parti de la quatrième place sur la grille, le pilote de la machine numéro 88 s’est directement placé en seconde position, avant d’attaquer Jack Miller au deuxième tour pour prendre les commandes. Il ne sera inquiété que brièvement par Fabio Quartararo au douzième tour, avant de reprendre la tête de la course, deux tours plus tard. Se créant un léger coussin de sécurité, le pilote portugais sera tout de même rattrapé par Johann Zarco en fin de course, mais ce dernier ne sera jamais en mesure de tenter une manœuvre de dépassement. Il s’agit de la troisième victoire de Miguel Oliveira en MotoGP, et de sa première cette saison. Son coéquipier Brad Binder effectue aussi une plutôt belle opération, terminant à la huitième place.

Zarco deuxième, Quartararo pénalisé

S’il y avait bien un favori pour la course de ce dimanche, c’était Fabio Quartararo. Parti de la pole position, le pilote niçois n’a pu s’imposer ni monter sur le podium, au terme d’une course bien compliquée. Pointant troisième à la fin du premier tour, il a tenté de dépasser Miguel Oliveira au tour suivant mais s’est malheureusement raté : il se retrouve alors en cinquième position. Il parviendra tout de même a remonté et dépassera consécutivement Aleix Espargaró, Jack Miller et Joan Mir. El Diablo doublera même Miguel Oliveira pour s’emparer des commandes mais se fera reprendre deux tours plus tard. Mais c’est par la suite que sa course se complique. Le pilote portugais imposant un très fort rythme, il ne fut pas capable de le suivre, et se fera même dépasser par son compatriote Johann Zarco, qui pointait lui-même à la septième position au quatrième tour de course. Et alors qu’il tentait de reprendre sa position, Fabio Quartararo se rate et élargit, ne reste pas sur la piste, et roule sur celle réservée aux long laps. Et même s’il a perdu du temps, la direction de course le jugera coupable d’avoir coupé la piste. Il écope ainsi de 3 secondes de pénalité. Mais alors qu’il s’écarte de la piste, la combinaison du Niçois s’ouvre et il enlèvera quelques tours plus tard sa protection pectorale, pour une raison qui est encore inconnue. Fabio Quartararo terminera alors la course quatrième, en raison de sa pénalité, et avec une combinaison ouverte et donc le torse nu. Un moment particulièrement dangereux, et une image inédite.

Hécatombe à Barcelone

Ce Grand Prix de Catalogne a été fortement marqué par les chutes. Dès le tour de mise en grille, c’est en effet Jorge Martín qui a perdu le contrôle de sa machine. Il a tout de même pu prendre le départ de la course, en dernière place, et a terminé 14e pour son retour. Puis c’est Pol Espargaró qui a chuté, au cinquième tour. Il sera suivi quelques tours plus tard par son coéquipier, Marc Márquez, alors qu’il se trouvait en sixième position. Cela fait donc trois résultats blancs consécutifs pour l’octuple champion du monde, une première depuis son arrivée en catégorie reine. Les deux pilotes Tech 3 se sont aussi retrouvés au tapis, alors qu’Iker Lecuona faisait partie du top 10. Aleix Espargaró a lui aussi chuté, dans le virage 10 comme Márquez, alors qu’il se battait pour une position dans le top 5. Enfin, Valentino Rossi a lui aussi chuté, dans le même virage. Il était cependant bien plus en difficulté, se trouvant en treizième position. Son coéquipier Franco Morbidelli a lui aussi été mis à mal dans ce Grand Prix, et ne termine qu’à la neuvième position. Autre pilote Yamaha, Maverick Viñales, a terminé la course à la sixième place, ne pouvant jamais prétendre à une place sur le podium au cours du Grand Prix, juste derrière le champion du monde Joan Mir.

La course Moto3 a elle aussi été très mouvementée, et s’est achevée sur un drapeau rouge dans le dernier tour. Sergio García en est sorti vainqueur, devant son compatriote Jeremy Alcoba et le pilote Tech 3 Deniz Öncu, qui inscrit son premier podium en carrière. En Moto2, Remy Gardner a remporté le Grand Prix devant son coéquipier Raúl Fernández et Xavi Vierge. Il s’agissait donc d’un weekend particulièrement réussi pour la firme KTM, avec un podium dans chaque catégorie, dont deux victoires.

 

Fabio Quartararo, malgré sa quatrième place, se retrouve toujours en tête des opérations du championnat du monde. Il possède en effet 17 points d’avance sur Johann Zarco et 28 sur Jack Miller. Il essaiera donc de défendre sa première place dans deux semaines, au Grand Prix d’Allemagne.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire