NBA

NBA : Jason Tatum explique sa disparition pendant les Playoffs

Les nuits se suivent et se ressemblent en NBA. Les Celtics ont encore dominé une équipe de Dallas moins percutante lors du Game 2 de cette finale NBA : 105 – 98. La franchise de Boston joue son meilleur basket dans ses phases finales malgré un Jason Tatum beaucoup moins percutant. 

Cette nuit, Jason Tatum a livré un match moyen, terminant la rencontre avec 18 points – 9 rebonds et 12 passes décisives avec un très mauvais 6/22 aux shoots. Proche du Triple-Double, Jason Tatum enchaine le bon et le moins bon avec la plus mauvaise adresse au shoot de son équipe. Une performance qui n'est pas restée sans commentaire, surtout après les récentes déclarations de Jason Kidd qui a promu Jaylen Brown en tant que meilleur joueur de cette équipe. Même si ses propos n'ont visiblement pas altéré le niveau de l'équipe de Joe Mazzulla, Jason Tatum a été contraint d'expliquer son manque d'influence en conférence de presse d'après match.

Jayson Tatum subit un traitement spécial de la part des Mavs

Il est vrai que ces performances étonnent. Le joueur présent dans la 1st NBA All Team et 5ᵉ au classement du dernier MVP 2024 est redouté dans toute la ligue. Pourtant, au moment d'aller chercher sa première bague qui devrait le propulser au sommet des plus grands joueurs, Tatum ne répond plus aux attentes. À titre de comparaison, même s'il ne gagne pas, Luka Dončić qui est dans la même situation, continue d'envoyer des matchs avec plus de 30 points. Jayson Tatum a tenté tout d'abord de justifier son manque de statistiques même si le basket ne se résout pas qu'à cela par un traitement spécial de la part des Mavs : “Chaque fois que je prends quelques dribbles, il y a 3 joueurs défensifs autour de moi”. L'ailier des Celtics est bloqué tactiquement par la défense de Doncic et compagnie et ne parvient pas à se défaire de ce marquage à plusieurs.

Jayson Tatum au service du collectif

Jayson Tatum fait preuve d'une maturité remarquable du haut de ses 26 ans. Le joueur a clairement compris que l'équipe adverse a jeté son dévolu sur lui. Malgré les attentes qui reposent sur ses épaules, ils décident donc de se porter au service du collectif pour faire briller d'autres joueurs plus libres au marquage : « Je me suis déjà retrouvé ici auparavant (la finale NBA) et nous n'avions pas gagné. Cette fois-ci, nous sommes très proches de réaliser ce que nous cherchons à accomplir. Pourquoi je laisserai mon égo ou ma volonté de scorer passer devant notre objectif commun ? »

Effectivement, cette stratégie est payante puisque depuis deux matchs, au moins 5 joueurs terminent le match à plus de 10 points, à l'image de Jrue Holiday cette nuit, meilleur marqueur de son équipe avec 26 points. Jaylen Brown, Porzingis, ou même Derrick White sont les autres membres de l'équipe capables d'élever le niveau de jeu sur un match pour apporter une vingtaine de points à l'équipe si nécessaire. Les Celtics sont pleins de ressources et Jayson Tatum a totalement confiance en ses coéquipiers pour faire le travail lorsqu'il bénéficie d'un traitement spécial de la part de ses adversaires. Reste à savoir maintenant si cette stratégie portera Boston, qui mène 2 – 0 dans cette finale NBA, au sommet du basket américain.

Né avec de l'ADN lyonnais et aussi avec la fierté de vivre l'une des plus grandes ères de l'équipe de France de football. À côté, c'est la NBA, le MMA, le cyclisme à moindre mesure et tous les sportifs français en général qui animent ma passion pour le sport au quotidien. Tellement hâte de couvrir les JO de Paris !

Dernières publications

En haut